Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mai 2012 1 14 /05 /mai /2012 09:08

LDM, votre serviteur, a passé le week-end à la campagne pour se détendre un peu. C'est la raison pour laquelle vous n'avez pas eu d'articles ces jours-ci. Là-bas, je lis beaucoup (je dispose de plus de dix mille livres numériques en français en en anglais) et passe moins de temps sur internet. Souvent, je ne me connecte même pas - sauf urgence...

Nous avons dépassé les 800.000 visiteurs uniques et nous atteignons désormais 261 abonnés pour près d'un million six cent mille pages lues, une grande responsabilité pour nous que nous ressentons en retour de votre confiance. Il nous faut tenir le cap. Nous souhaitons atteindre 1000 abonnés gratuits à la NewsLetter pour une plus grande visibilité sur le net. Nous finirons par y arriver doucement, à la vitesse de la tortue.

CONSEIL_MIN.jpgDenis Sassou Nguesso montre insidieusement à la population congolaise qu'Oyo est devenue une capitale bis à côté de Brazzaville, une capitale officieuse, une capitale de coeur car il se permet d'y tenir un conseil de ministres - certainement dans sa villa Club House - mélangeant sphère privée et sphère publique à moins qu'il se soit fait construire un palais au bord de l'Alima. Voilà plus de deux dizaines d'années que je vis en France et les conseils de ministres se tiennent toujours à l'Elysée, à Paris, l'unique capitale de France.

En politique, il n'y a pas d'acte anodin : tout a un sens, tout renvoie à un message, à une symbolique, à une logique politique ou politicienne. Le fait que Denis Sassou Nguesso ait quitté son bunker du palais présidentiel à Brazzaville plaide pour une confiance retrouvée et le fait qu'il déplace tous ses obligés de ministres à Oyo donne une certaine dimension à cette bourgade qui a l'électricité, l'eau courante et toute une industrie mal acquise dont Denis Sassou Nguesso est propriétaire. Bientôt, il se remettra à jouer au "pigeon voyageur" car chaque voyage lui permet de décaisser des millions en devises étrangères.

Ce n'est hélas pas le plus important : ce qui ressort nettement de ce conseil, c'est le fait que le ministre de l'injustice Aimé Emmanuel Yoka a informé les membres du conseil des suites de l'enquête en cours sur la catastrophe du 4 mars 2012. Voici ce que l'on peut lire sur le compte rendu du conseil des ministres en question sur le site officiel du pouvoir :

"Enfin, le Ministre d’Etat, Garde des Sceaux, Ministre de la Justice, a informé les membres du Conseil sur les suites judiciaires du drame survenu le 4 mars 2012 à Brazzaville. La Commission d’enquête mise en place par le Président de la République, pour apporter toute la lumière sur cette tragique affaire, a travaillé sans désemparer pendant deux mois.

23 suspects, dont 22 militaires ou assimilés et 1 civil, ont vu leurs dossiers transmis au Parquet. A l’issue de l’instruction, le Procureur de la République a notifié aux 23 suspects leur inculpation avec 11 chefs d’accusation et leur a décerné un mandat de dépôt.

A l’heure qu’il est, ils ont tous été déférés à la Maison d’Arrêt de Brazzaville. Désormais entre les mains de la Justice, ils ont la pleine latitude de prendre les avocats de leur choix, ainsi que le leur permettent les lois de la République."

Il est étonnant que le ministre de l'injustice se contente d'informer le gouvernement sur l'état et les conclusions de l'affaire qui prend une tournure judiciaire sans que le peuple congolais n'en soit informé. Rappelez-vous que le ministre de l'injustice évoquait la notion "d'enquête administrative". Nous sommes passés à un niveau pénal sans que rien ne soit dit au peuple concerné par les préjudices de toutes sortes. Il est curieux de noter qu'en dépit du fait que certains ministres habitent Mpila, qu'aucun d'entre eux n'ait subi quelque préjudice corporel - comme s'ils étaient au courant de quelque chose...

Qui  sont les 23 prévenus ? De quoi sont-ils accusés pour se retrouver entre les mains de la justice ? Qu'est-ce qui a fait basculer l'enquête administrative du côté de la justice pénale ? Y aura-t-il un procès public ou tout se fera en catimini comme Denis Sassou Nguesso sait le faire ? Par ailleurs, que signifie  : "militaires ou assimilés" ? La distinction entre les hommes en armes et les civils est assez patente pour qu'on évite de parler d'"assimilés". En sa qualité d'avocat, le ministre de l'injustice Aimé Emmanuel Yoka ne peut pas s'amuser à brouiller les pistes. Par assimilés entend-il que des gendarmes, des  policiers, des miliciens, des mercenaires sont parmi les 22 militaires ou assimilés ? Pourquoi ne donne-t-il pas des détails précis sur leurs fonctions ?

C'est une affaire nationale et nous demandons au gouvernement de nous épargner les âneries de sa culture du secret. Nous avons besoin de savoir les identités des inculpés, les motifs d'inculpation et d'incarcération, leurs fonctions, leurs nationalités. Et surtout, nous aimerions en savoir un peu plus sur les preuves détenues par maître Aimé Emmanuel Yoka qui doit savoir qu'on n'arrête pas les gens sur des approximations judiciaires - lui qui est avocat - doit le savoir. S'il n'y a qu'un civil, cela suppose que dans la liste de ces 23 prévenus, ne comptent pas les deux avocats maîtres Malonga et Ombessa.

Nous demandons à tous ceux qui ont des informations précises sur cette affaire de nous les communiquer car le peuple a le droit de savoir avant que le pouvoir ne trouve un mensonge bien tourné pour tromper le peuple encore une fois.

NOUS DEVONS ETRE CONVAINCUS PAR DES PREUVES FACTUELLES, DES TEMOIGNAGES ET AVEUX NON OBTENUS SOUS LA TORTURE. NOUS AVONS BESOIN DE SAVOIR SI DES COLONELS COMME TSOUROU, ONANGA, SAOUS, ETC, SONT PARMI LES PREVENUS ET A QUEL TITRE.

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg