Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 avril 2014 6 19 /04 /avril /2014 11:34

Nous entendons souvent parler en matière d'électricité dans notre pays de "coupure", de "délestage" comme si ces situations survenaient de façon égalitaire dans toutes les zones de nos grandes villes. C'est totalement faux de croire que tout le monde est logé à la même enseigne et que chacun doit avoir un groupe électrogène d'appui à la maison. Le peuple congolais constate une distribution discriminatoire et criminelle de l'électricité dans notre pays. Il y a discrimination lorsque le droit affirme que vous avez tous les mêmes droits - notamment à l'électricité mais que seule une partie du pays jouit desdits droits. Et il  y a crime, si cette discrimination est organisée dans le but de nuire, d'empêcher notre peuple de travailler et de se développer.

Pour ne prendre que l'exemple de la ville de Pointe-Noire, il n'y a pas de coupures d'électricité au centre-ville ou dans des quartiers comme Songholo comme viennent de me l'apprendre nos concitoyens. Le centre-ville n'a pas de coupures parce que ceux qui y vivent, ce sont d'abord les étrangers, les mindélés et compagnie ; à ceux-là, on ne coupe pas l'électricité. C'est donc une discrimination à l'égard des fils du TSI car si on préfère servir le courant aux étrangers et non aux enfants du pays, c'est une forme de brimade qui n'est pas justifiée : les agents de la SNE décident à la demande des hommes politiques de débrancher tout simplement certaines zones.

J'ai vécu à Brazzaville dans la rue Bomitabas ; je louais une maison électrifiée. Je ne me souviens pas dans les années 80 qu'il y ait eu un seul jour délestage ou coupure de courant. Pourtant aujourd'hui, avec les barrages de Moukoukoulou, du Djoué,  d'Imboulou, la centrale d'ENI, etc, le Congo a plus de mégawatts et on parle même de vendre de l'électricité à l'étranger !

Sassou fait exprès de priver le peuple d'électricité pour que les denrées alimentaires pourrissent et que nos concitoyens n'aient rien à manger et que certains, privés d'électricité, ne puissent pas exercer leur commerce : un groupe électrogène coûte cher à alimenter en carburant ; je vous épargne le fait que parfois celui-ci manque dans les stations services.

Les coupures intempestives ne sont toujours pas justifiées et j'aimerais bien avoir l'avis de ceux qui travaillent à la SNE car vous risquez d'être surpris s'ils vous disaient la vérité : c'est tout bonnement du sabotage, ce sont des délestages criminels qui ne sont motivés que par la volonté de nuire. Sinon, comment comprendre que les quartiers et les zones où habitent les Blancs et les expatriés soient toujours alimentés en électricité tandis que nos cités sont plongées dans l'obscurité ? Pourquoi les habitants de Songholo n'ont jamais de coupures intempestives d'électricité - alors qu'à Matendé, on coupe tout le temps le courant ?

Pour ne citer que l'exemple de Dolisie, ville que j'ai visitée en 2008, il n'y a pas de coupure d'électricité et de délestage. Peut-être parce que nos frères qui travaillent à Moukoukoulou refusent de priver leurs parents d'électricité. Tout ça n'est pas très net car personne ne sait vraiment ce qui se passe. Les connexions de certaines zones peuvent être volontairement débranchées sans qu'il y ait une quelconque crise en énergie. J'invite donc nos journalistes, notamment monsieur Christian Perrin à enquêter sur cette affaire...

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

Mwangou 21/04/2014 08:49


Bjour LDM! Si Dolisie ne consomme pas ce courant là, Moukoukoulou serait simplement un véritable gachis, puisque ce courant là n'alimente rien d'autre ou presque. Et vous voyez de la
discrimination là où il n'y en a pas ou plus exactement, vous avez voulu alerter sur un problème social au Congo, en le diluant dans les coupures de courant... Oui peut-être que si Dolisie a le
courant tout le temps, c'est en récompense pour avoir héberger le jeune sassou denis, que sassou nguesso s'en est souvenu; car ce monsieur n'a pas que des défauts: il est très reconnaissant. ceci
étant, il arrive souvent qu'on enlève un transfo ici, pour aller le mettre là, comme par hasard, le "ici" et "là" épousent la physionomie ethnique: enlever un transfo à Moukoundzi-Ngouaka pour
aller le mettre à Talangaï...sous la direction d'un directeur général de la sne qui est Mbochi ou assimilé. mais dans toute la ville de Brazza, c'est le quartier Massengo qui ne connait presque
pas de coupure d'eau et d'électricité. la discrimination tribaliste existe bien.

Le Lion de Makanda (LDM) 21/04/2014 10:09



Merci de me confirmer que le phénomène soupçonné sévit aussi à Brazza. Mon travail consiste à mettre le doigt sur des problèmes précis afin d'élever la conscience de nos concitoyens qui sont
bernés par des explications oiseuses - alors qu'il suffirat de rénover les transfos partout pour que les problèmes d'électricité soient résolus. J'ai même écrit avant tout le monde qu'il fallait
synchroniser la construction du barrage d'Imboulou avec la rénovation du réseau électrique. Les faits m'ont encore donné raison. Nos compatriotes doivent voir comment le tribaliste dépasse le
domaine de la distribution des postes de décisions dans notre pays pour s'étendre jusqu'aux besoins immédiats de la vie courante : eau, électricité.


Je me suis toujours demandé pourquoi le courant de Moukoukoulou n'alimentait pas Pointe-Noire qui ne se trouve qu'à cent cinquante kilomètres et, cela d'autant qu'on ne fait tourner qu'une
turbine ! C'est un énorme gâchis !


La politique de Sassou, si on poursuit, cette logique revient à une distribution de sanctions à ceux qui ne l'aiment pas et à une attribution de privilèges à ceux qui le soutiennent dans
sa politique d'iniquité. Comme il est adulé à Oyo, le dieu Ndzokou donne tout à cette petite bourgade et ailleurs, il faut compter sur sa mansuétude. Des humeurs qui font office de politique
intérieure. Sassou est un innovateur dans le modèle du pire et du chaos...



Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg