Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 août 2013 3 07 /08 /août /2013 21:42

Mardi 6 août 2013, s'est tenue, au nom du roi d'Oyo, l'inquisition dont le but est de juger les "coupables" du drame du 4 mars 2012, des explosions pourtant jugées accidentelles par le roi Sassou himself. Un accident, c'était la version du début avant que le petit Hiroshima ne déclenche la colère des populations qui avaient tout perdu et qui se sont retrouvées démunies de tout. L'accident s'est alors transformé en crime crapuleux, un coup d'Etat qu'on n'osait pas nommer. Il a ensuite fallu trouver des innocents coupables afin de détourner le courroux du peuple loin du visage du roi Denis Sassou Nguesso qui s'est même posé en victime - comme le peuple qu'il avait pourtant explosé, lui, le ministre de la Défense, au petit matin, à l'heure des rêves matitunaux. Il fallut se doter d'une accusation que le ministre de l'injustice Aimé Emmanuel Yoka devait mûrir au fourneau de la manipulation.

Et la mascarade devint mûre. Et le mensonge prit les apparences d'une accusation fondée. Alors, on lâcha, les chiens du roi, les inquisiteurs qui lui tiennent lieu de "juges". Il a tout de même fallu plus d'un an pour que le mensonge devienne mûr à point pour être servi à un public qui pourtant n'est pas dupe. Et il est venu nombreux au palais de justice. Bien fâché...

La première journée de l'inquisition, les avocats des prévenus, notamment maîtres Thomas Djolani et Hervé Malonga ont dénoncé plusieurs vices de procédures :

- la plupart des avocats n'avaient pas reçu l’ensemble des pièces qui composent la procédure en débat - ce qui suffit déjà sous d'autres cieux à faire ajourner l'audience. Pourtant, cela n'a pas semblé perturber le procureur général près la cour d'Appel de Brazzaville monsieur Corneille Moukala Moukoko - comme s'il ne voulait pas que les avocats luttent à armes égales avec les inquisiteurs ;

- Le second vice de procédure concernait le délai de nomination des jurés : en effet, selon la loi, le procès s'ouvre dix jours après la nomination des jurés. Or, les jurés ont été choisis le 2 août tandis que le procès en inquisition commençait le 6 août 2013. Ce qui laisse peu de temps aux accusés - condamnés d'avance pour connaître leurs identités et faire des requêtes ;

- Le troisième vice de procédure a été soulevé par maître Malonga qui a dénoncé le fait que le président de la cour monsieur Mathurin Bayi et son assistant avaient déjà consulté le dossier lors de l'instruction et avaient subjectivement conclu que plusieurs charges pesaient sur les accusés sans les prouver le moins du monde. Cela posait en effet un problème déontologique puisque ceux qui avaient examiné le dossier à l'instruction étaient aussi ceux qui le conduisaient en audience publique. 

Face aux réactions du public qui huaient les juges-inquisiteurs, Moukala a menacé d'évacuer les personnes venues assister au procès et d'instaurer le huis clos. La mascarade qui paraissait bien mûre au goût du ministre de l'injustice Aimé Emmanuel N-Yoka présentait des parties crues. L'affaire semble avoir été suspendue sine die. Il faut encore que le mensonge fasse l'objet d'une cuisson plus intense. Qu'on se le dise, le mensonge et la manipulation sont des mets difficiles a digérer si elles sont crues. En effet, il n'y a que la vérité qui se mange crue, sans assaisonnement, sans rien d'autre...

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

Jérémie SAMOUNA 08/08/2013 14:30


Les magisttrats chargés de juger les accusés dans ce procès doivent avoir le courage  dont leurs aînés avaient fait preuve dans le procès de l'affaire Pascal LISSOUBA, alors Premier
Ministre, contre l'Abbé Louis BADILA. Seule, dans ce dernier procès, la Justice avait triomphé, quand on sait que la JMNR pouvait les enlever et les décapiter. En proc&édant ainsi, non
seulement ils ne subiront pas le reproche de leur subconscient mais en plus leurs noms seront inscrits sur le marbre.

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg