Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 septembre 2012 6 01 /09 /septembre /2012 12:23

Je me souviens d'un débat que j'ai eu avec un compatriote sur la construction des routes sans perspective et sans stratégie à long terme. Aujourd'hui, les faits me donnent en partie raison. Certes, il est possible de voyager entre Pointe-Noire et Dolisie en quelques heures mais les produits de la chasse et de l'agriculture aussi - ce qui fait qu'actuellement,  Dolisie produit plus pour Pointe-Noire que pour Dolisie.

Je reçois des messages faisant état du doublement voire du triplement du coût de la vie à Dolisie où l'on ne trouve plus certaines denrées parce que les commerçants préfèrent aller les vendre à Pointe-Noire où la vie est plus chère ; ce qui leur permet de gagner plus d'argent. Rien d'étonnant car il n'y a aucune politique de maîtrise des prix au Congo : comme les hommes politiques sont tous des hommes d'affaires, entendez des commerçants, des affairistes en tous genres, ils n'ont pas intérêt à ce que les prix soient maîtrisés au Congo.

Dolisie devient une ville où la vie qui était abordable ne l'est plus puisqu'elle s'est transformée en quelque sorte en une banlieue de Pointe-Noire. Déjà que la population active de cette ville est très faible, les conditions de vie n'ont pas été améliorées par la construction d'une route bitumée puisque le coût de la vie s'aligne désormais sur celui de Pointe-Noire - alors même que la ville a un très faible pouvoir d'achat.

La conséquente directe sera l'accentuation de la mortalité infantile et un plus fort exode rural. Le Niari est une zone très fertile et le gouvernement peut y développer de nombreux projets agricoles et piscicoles mais rien n'y est fait. L'industrie du bois n'est plus aussi florissante comme par le passé.  Il faut un véritable plan d'industrialisation de la ville mais nous savons que Denis Sassou Nguesso préfère développer Oyo et ses environs. On pourrait y développer des pépinières pour faciliter le reboisement de nos forêts. J'imagine facilement l'implantation de tuileries à Dolisie. La douceur de son climat et la qualité de son paysage sont propices à l'élevage de bovins et de caprins. Sa terre très riche en minéraux (fer, calcaire, latérite, etc.) se prête à une agriculture qui pourrait créer de nombreux emplois. Je signale simplement que Dolisie est l'une des rares villes du Congo qui bénéficient de l'électricité de façon stable ; de nombreux projets sont donc possibles comme la transformation du bois sur place.

Le tronçon de la route nationale Pointe-Noire-Dolisie a eu pour conséquence une augmentation du coût de la vie à Dolisie et un plus grand exode rural des habitants de la ville en direction de Pointe-Noire.

Depuis le bitumage du tronçon Pointe-Noire-Dolisie, on constate aussi une augmentation des accidents car il n'y a pas de règlementation routière au Congo où chacun roule comme il veut - sans la moindre limitation de vitesse et sans respect du code de la route. Ce tronçon routier est néfaste à certains endroits parce qu'on ne compte plus les accidents.

Quant à Pointe-Noire, question coût de la vie, c'est le pouvoir qui en parle le mieux. Madame Munari, ministre du commerce par récompense de la traîtrise, a pourtant exigé des prix mieux maîtrisés par des balances mais rien n'y fait : la vie reste très chère à Pointe-Noire où le commerce est tenu par des étrangers. En 2008, j'avais constaté combien il était difficile de se nourrir correctement  avec moins de 10.000 francs cfa par jour car tout est devenu excessivement cher. Je vous laisse lire ce que le journal phare du pouvoir dit sur le coût de la vie à Pointe-noire :


PV_ACHAT.jpg

e

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

MWANGOU 01/09/2012 17:22


Bjour!


la faute n'est pas à la route; il faut regarder du côté des initiatives qui semblent trainer, trop trainer... que les habitants de la zone ouvrent les yeux, c'est l'essentiel et qu'ils ne
se contentent pas seulement de la cueillette/chasse...

Le Lion de Makanda (LDM) 01/09/2012 17:47



Je n'incrimine pas la route ; je ne fais que montrer les conséquences qu'elle entraîne. La route est une "chose", une construction humaine ; elle ne saurait avoir tort mais les conséquences de
son implantation devraient être analysées en amont. Quant aux habitants, sans capitaux, il est difficile de se passer de cueillette et de chasse...


Sassou crée bien une zone industrielle au nord ! Alors, pourquoi pas dans le voisinage de Dolisie ? IL VA RENTRER POUR ACCUEILLIR LE CHINOIS HU  JINTAO ; ILS PEUVENT EN PARLER :
DOLISIE N'A PAS SEULEMENT BESOIN D'UNE ECOLE DE L'EXCELLENCE MAIS AUSSI DE PROJETS INDUSTRIELS DEVELOPPES PAR DES CONGOLAIS POUR DES CONGOLAIS...



Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg