Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 octobre 2013 2 29 /10 /octobre /2013 20:03

Demain, Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères de la France se rendra à Luanda pour rencontrer le président angolais Eduardo Dos Santos. Certains veulent y voir la clôture de l'Angolate, affaire trouble de vente d'armes à l'Angola ou la remise en mains propres de l'invitation à se rendre au sommet sur la paix, la sécurité et le développement en Afrique, qui aura lieu à Paris, à l'homme fort de Luanda. Mais rien n'est certain car l'Angolagate est désormais derrière nous et, Laurent Fabius n'a pas besoin de se déplacer personnellement à Luanda pour remettre une invitation en mains propres à Eduardo : il y a d'autres canons protocolaires pour ça.

A Brazzaville, nombreux s'interrogent et s'inquiètent : Eduardo vient de montrer ses muscles à Sassou en arrêtant ses soldats et en détruisant le poste frontière avancé qu'ils voulaient construire en territoire congolais dont l'Angola réclame désormais une large bande de plus de dix kilomètres de largeur à l'intérieur du Congo - sans que Brazza ne profère un murmure et ce dernier aurait eu le toupet de ne pas prendre Laurent Fabius au téléphone - ce qui constitue un acte de défiance de part d'un 'gouverneur noir" à l'égard de la nation qui fait les rois dans le golfe de Guinée. Cette visite tombe dans un contexte qui ne rassure pas le pouvoir des crocodiles du P.C.T. A Brazzavile, on redoute que Fabius en profite pour déconstruire l'entente déjà entamée entre Sassou et Dos Santos. Et si Laurent Fabius oeuvrait pour qu'Eduardo lâche une fois pour toutes son allié d'hier ? Il s'en suivrait un vrai affaiblissement du pouvoir de Brazzaville dont les généraux ventripotents semblent avoir plus de prédispositions au business qu'aux tactiques militaires. Si l'Angola a aidé hier pour installer Sassou aux affaires louches de la république, rien n'empêcherait que ce pays défasse ce qu'il fait demain. Chirac pourrait avoir demandé une chose et François Hollande via Hollande programmer tout bonnement son contraire mais ce n'est que supputation.

Il serait curieux de savoir comment la France justifie ce déplacement de Laurent Fabius en Angola. Voici ce que nous avons trouvé sur le site du mi (source : http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/dossiers-pays/angola/la-france-et-l-angola/evenements-4395/article/visite-de-laurent-fabius-en-angola ):

"Laurent Fabius se rend jeudi 31 octobre en Angola. Il s’agit du premier déplacement d’un ministre des Affaires étrangères dans ce pays depuis 2003. Cette visite marque la volonté de la France d’approfondir, dans tous les domaines, son partenariat avec l’Angola.

M. Fabius s’entretiendra avec les plus hautes autorités angolaises. Il rencontrera notamment le Président de la République, José Eduardo dos Santos, ainsi que son homologue Georges Rebelo Chikoti.

Outre le renforcement des capacités africaines de maintien de la paix et la gestion des crises en Afrique, les entretiens du Ministre porteront sur des enjeux prioritaires tels que la lutte contre la piraterie maritime ou le développement durable

Le déplacement de Laurent Fabius permettra également de progresser dans le renforcement des relations économiques entre la France et l’Angola. Le ministre sera accompagné d’une délégation de responsables d’entreprises. Au-delà du secteur pétrolier et parapétrolier, la politique de diversification de l’économie menée par les autorités angolaises ouvre des perspectives pour nos entreprises, notamment dans le secteur du développement durable, où elles disposent de savoir-faire reconnus : agro-alimentaire, énergies renouvelables, ville durable, services à l’industrie."

Vous avez compris que sur le plan diplomatique officiel, il n'est nullement question de l'Angolate ni d'une quelconque invitation à un sommet mais de partenariat, surtout économique. Ceci est le côté lissement diplomatique de la visite mais Brazzaville s'imagine que le ministre des Affaires étrangères de la France a un agenda caché qui viserait à brouiller les rapports entre l'Angola et le Congo. Qu'on se rassure au bord de l'Alima et à Brazzaville : Fabius est tout sauf un revanchard et un comploteur. La France attend que l'éléphant tombe seul dans le piège constitutionnel qu'il s'est confectionné en 2002...

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg