Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 novembre 2012 6 03 /11 /novembre /2012 22:48

COMMENTAIRE : C'est l'affaire du moment, celle où des réfugiés congolais sont éconduits de force hors du Gabon en toute violation des lois internationales. On le voit, on le constate, Bongo fils n'a pas l'humanisme de Bongo père. Nous avons vu l'information à la télévision  avant de recevoir ce texte qui indique qu'ils sont au nombre de deux cents (200), les Congolais que le gouvernement gabonais oblige de force à rentrer au Congo  au mépris des lois internationales.

Juste pour rappel, nous disons au président Ali Bongo soi-disant né au Congo :


"SOUVENEZ-VOUS DES 350 DISPARUS DU BEACH qui venaient de la RDC pour retourner dans leur pays - alors même que le gouvernement congolais avait assuré la communauté internationale qu'il ne leur arriverait rien. Ils ont été massacrés par un régime sanguinaire et sans pitié qui est toujours au pouvoir."


Nous le faisons savoir au quotidien, vous le savez certainement, le Congo, Excellence, n'est pas encore un pays sûr. Garder deux cents personnes qui se sont intégrées à la société gabonaise depuis 1997 est un moindre mal que de les envoyer affronter l'inconnu - contre leur gré, contre le respect des lois internationales protégeant les réfugiés...

 

 

APPEL URGENT
 
200 RÉFUGIÉS RAPATRIÉS DE FORCE PAR LE GOUVERNEMENT        
DU GABON SONT EN DANGER

DOUALA, 02 NOVEMBRE 2012
Nous venons d’être informés par les réfugiés rescapés de l’opération rapatriement de force de 200 réfugiés d’origine du Congo Brazzaville par le pouvoir gabonais en violation flagrante des dispositions, des conventions internationales et de ses propres lois, que les camions remplis de réfugiés entassés comme des animaux viennent d’échouer à la frontière Ngongo  de la Région de la Nyanga entre le Gabon et le Congo.  En effet, cette opération qui semble être préparée dans le plus grand secret par le pouvoir gabonais après avoir détenu pendant six (06) mois dans les geôles de la Direction Générale de la Documentation et de l’Immigration  des réfugiés composés de femmes, d'enfants, d'hommes et de personnes du 3ème âge, est en train d’échouer, car les autorités policières congolaises ont refusé catégoriquement aux camions remplis de réfugiés de traverser la frontière.
Ces 200 réfugiés (nouveau-nés, enfants, femmes, jeunes, hommes adultes et vieux) seraient en danger, car cette opération qui ne semble pas être encadrée par le Haut Commissariat de Réfugiés, les Organisation humanitaires et l’implication des autorités du pays d’accueil pourrait avoir des conséquences incalculables sur la vie, la santé sur des personnes dont le seul tort est d’avoir choisi de fuir les atrocités de la guerre meurtrière vers le Gabon.
L’association des Réfugiés Sans Frontières lance un appel urgent vers :
- Les autorités du HCR dont la mission première est de protéger les réfugiés et de s’assurer du respect des conventions internationales relatives au statut de réfugiés pour venir urgemment au secours des réfugiés au Gabon et de s’intéresser au cas de rapatriement forcé clandestin des 200 réfugiés vers le Congo le 02 novembre 2012.
- Les organisations nationales et Internationales de promotion et de défense des droits humains pour des actions humanitaires d’urgence en faveur des réfugiés congolais au Gabon, particulièrement les 200 réfugiés rapatriés de force vers le Gabon qui se trouveraient bloqués aux différentes frontières Gabonaises sans aucun moyen de subsistance.
- L’opinion internationale particulièrement la France, terre de liberté et des droits de l’homme, les USA, terre d’accueil et de démocratie afin d’envisager une solution durable pour les réfugiés dont les pays d’origine sont toujours sous l’emprise des dictateurs et où règnent les guerres et les violences politiques de tous ordres. Les réfugiés du Congo Brazzaville qui, après 15 ans d’exil au Gabon du défunt BONGO ONDIMBA ne méritent pas ce sort du fait de leur refus de retourner librement dans un pays où le dictateur qui réalise un génocide continue de régner avec des méthodes d’une époque de triste mémoire.  

 

ARSF (Association des Réfugiés Sans Frontières)
Daniel MOUNDZEGO
B.P.  713
Douala
Cameroun
E-mail: a_rsf@yahoo.fr/ refugiesansfrontieres@yahoo.fr
Contact téléphonique:
Téléphone fixe:      00(237) 33 42 38 26
Téléphone mobile: 00(237) 77 87 82 79

 

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg