STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 7.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 5.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 2400 ARTICLES, *** 495 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 1200 COMMENTAIRES... 

 


MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

RECTIFICATIF PROGRAMME DE LA JOURNÉE DU 1er NOVEMBRE 2014 à Lyon

Le samedi 1er Novembre 2014, se tiendra l’HÔTEL IBIS LYON PART DIEU à Lyon, la convention pour la dynamique du Rassemblement, le respect de la constitution le dialogue et la paix.

Y sont conviés :

Les représentants de la société civile congolaise, les chefs d'entreprises, les artistes, les universitaires, les politiques engagés pour la restauration de la démocratie au Congo.

------------------------------------------

MATIN

09h –09h45 : Réception des invités et participants autour d’un café

-------------------------------------------

10h –10 h10 : Mot de Bienvenue, Jean-Claude BERI, Président du DAC

10h15–10h30 : Pourquoi  la Convention pour la dynamique du Rassemblement, le respect de la constitution le dialogue et la paix. Orientation et buts Gertrude MALALOU KOUMBA  (Modératrice)

 

10h40- 10h 55 : Sans rassemblement la société civile congolaise peut-elle avoir son destin en main : MaitreSilvère IDOURAH, Individualité

 

11h 00 –11h 15 : L’esprit de KI-MUNTU de Jean Pierre IBOUANGA (LION DE MAKANDA)

 

11h 20 – 11h 30 : Le rassemblement entre unité ou unicité : Joseph LOUFOUA Individualité

 

11h 35- 11h45 : Le rassemblement vu par le panafricanisme UMOJA

 

11h 50- 12 h 00 : L’esprit des Etats généraux : Sanellie Tamba-Tamba.

 

12 h 05 –12h15 : Le sens de l’unité au sein de la diaspora : le CODICORD

12 h 20  12 h 30 : L’esprit du dialogue et de paix :  Les assises Nationales

 

12 h  35- 12 h 45 : Pourquoi les jeunes se détournent de la politique : Jean-Pierre Godefroy Karanda

----------------------------------------------------------------------------------------------

PAUSE DEJEUNER (à ceux qui ont réservé le repas à midi) 

----------------------------------------------------------------------------------------------

APRES-MIDI :

 

--------------------------------------------------------------------------


14 h00 - 14 h 15 : L’éthique, la morale et la politique: Maître Tony MOUDILOU

 

14 h 20 –14 35 : Dans un contexte de crise congolaise, quelle est la place du rassemblement politique ? : MBIKI de NANITELAMIO Individualité

 

14 h 40 – 14 h 50 : Lisanga 2016 : Vivien Manangou

 

14h 55- 15 h 10 : Quel est l’état constitutionnel du Congo-Brazzaville à ce jour et que faire ? : Raoul Ludovic LOUBELOIndividualité.

 

15h10–15h20 : L’enjeu du dialogue politique dans le contexte congolaisOUABARI Mariotti

 

15 h 25- 15h 35 : Faut-il changer la constitution congolaise ? F. B.M

 

15h 40– 15h 50 : Comment réussir le Changement et imposer l’alternative au Congo ? Le Congrès de Genève

15h 55 - 16 h 10 : La nouvelle républiqueAdrien HOUABALOUKOU individualité.

16h 15 –16 h 30 Contribution de la jeunesse au rassemblement : Evrard NANGHO et KEVIN DIAFOUKA

 

16 h 35 – 16 h 45 : Le rassemblement pour le dialogue ou soumission ?  : MCCD,   Bruno MOUELE

 

16 h 50 : 17h 00 : Les forces vives face  au  rassemblement et le dialogue. Jean-Sylvestre ITOUA

17 h 05 : Lecture de l’appel de LYON (C’est une  invitation au rassemblement,  une incitation  à une réflexion responsable devant  conduire  la diaspora vers   l'élaboration d' un projet de large consensus pour un retour à la démocratie véritable) Celle-ci n’est plus soumise à la discussion des participants. Libre à vous d’adhérer ou pas. ( Après avoir pris connaissance)

PS : La notion de respect de l’heure est scrupuleusement recommandée. Aussi,  nous vous invitons à nous faire parvenir vos communications qui seront lues le 1er Novembre à Lyon, au plus tard le 27 Octobre 2014., afin de préparer le document ( rassemblant toutes ces interventions)  final qui sera distribué le jour de la rencontre.

developperautrementlecongo@gmail.com

contact@dac-presse.com

La liste des participants est close.

--------------------------------------------------------------------------------------

18H : REPAS CONVIVIAL DANS UN RESTAURENT AFRICAIN

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

                                                                                    Le comité d'Organisation

Samedi 26 mai 2012 6 26 /05 /Mai /2012 13:28

COMMENTAIRE : Cet article est important car il montre que les fausses indépendances des ex-toujours colonies françaises ont été obtenues sous douloureuse contrepartie de poursuivre les objectifs coloniaux essentiels. Ceux qui ont signé les accords de subordination et non de coopération sont devenus les premiers "présidents des "républiques" coloniales avec gouverneurs noirs". Houphouet en côte-d'Ivoire,  Youlou au Congo, ils ont vendu leur pays contre une grandeur personnelle : la France gardait l'essentiel de ses prérogatives et eux se hissaient au sommet de colonies françaises avec tous les honneurs sans se préoccuper de l'avenir de leurs pays respectifs. On a noirci le chef des esclaves pour qu'un esclave règne sur l'ensemble des esclaves au nom et en lieu et place du maître. VOUS SAVEZ A PRESENT QUI EST NOTRE VERITABLE ENNEMI...

Personne n'a jamais remis en question ces accords de subordination qui font la grandeur de la France - pas même la gauche sous Mitterand et nous ne croyons pas que François Hollande par les temps de crise que vit la France osera changer un iota de ce qui fait la grandeur de la France, "l'intérêt de la France". Du côté des chefs d'Etat africains, personne n'a jamais osé remettre en cause ces accords de subordination. La présidente de DAABANYL explique que quiconque ose remettre en cause la subordination des pseudo-Etats à la France est assassiné et cela explique aussi les guerres qui jalonnent l'histoire du continent noir - notamment dans les colonies françaises.

J'ai toujours utilisé l'expression "ex-toujours colonies françaises" comme un paradoxe que madame Gertrude Malalou Koumba vient expliciter parce qu'elle a réussi à obtenir les textes qui consacrent la soumission de nos fausses républiques à la France.

Peut-on les attaquer au plan international ? OUI. CES ACCORDS N'ENGAGENT PAS LES PEUPLES PUISQUE YOULOU QUI LES A SIGNES N'A PAS EU MANDAT DU PEUPLE CONGOLAIS : Signés avant le 15 août 1960, vous remarquerez qu'ils ne s'appliquent pas à un Etat congolais indépendant et on peut se demander à quel titre Fulbert YOULOU les signent... DONC CETTE SUBORDINATION VOLONTAIRE DE L'ESCLAVE QUI VOULAIT S'ELEVER AU-DESSUS DE SES FRERES N'A PAS DE SENS ET EST NULLE ET NON AVENUE. QUE LA GAUCHE NOUS PROUVE QU'ELLE VA REMETTRE EN CAUSE CES ACCORDS QUI ENTERINENT LA POURSUITE DE LA COLONISATION QUI ETAIT ELLE-MEME LA POURSUITE DE L'ESCLAVAGE SOUS UNE AUTRE FORME...

 

"Le 6 mai 2012, le Peuple français a élu son nouveau président de la République Française, en la personne de M. François Hollande. 

Depuis le 15 mai 2012, il a été intronisé et exerce ses fonctions de président de la République Française, après une passation de pouvoir avec son prédécesseur. 

Ce que nous constatons, après l’énoncé de la formation du nouveau gouvernement, c’est que pour la première fois, depuis l’avènement de la Vème République en 1958, le ministère de la Coopération est effacé, supprimé, n’existe nulle part. Est-ce à dire que désormais les Etats africains francophones (colonies françaises d’Afrique (CFA)) sont désormais traités avec le même égard et au même niveau que les autres Etats du monde ? 

Cependant, la question que nous posons ne trouvera satisfaction que lorsque l’institution CELLULE AFRICAINE DE L’ELYSEE sera purement et simplement supprimée et qu’elle ne fera plus partie de l’organigramme des organismes politiques français. Laissons le temps au temps, l’avenir nous le dira. Car le nouveau ministre des Affaires étrangères est un connaisseur de la Françafrique pour l'avoir pratiquée, en son temps, en tant que Premier ministre. 

En attendant, prenons connaissance de l’un des divers et nombreux accords imposés par la France à toutes ses colonies d’Afrique dans les années 60 qui nous a été envoyé par l’association Congo-Mfoa que nous remercions infiniment puis faisons-en ensemble une bonne analyse. 

================================  

 Le plus grand scandale de l'humanité fait d'expropriation et d'esclavagisme dont la France n'a pas honte !  

OU LA VRAIE CAUSE DES GUERRES EN AFRIQUE UNE GRANDE ESCROQUERIE ET C'EST ÉCRIT DANS LES ACCORDS DE COOPÉRATION FRANÇAFRICAINS  

DE 1960  

CÔTE D’IVOIRE  

I - TRANSFERT DE COMPETENCES SANS INDEPENDANCE  

L'Accord particulier portant transfert des compétences de la Communauté à la République de Côte d'Ivoire.  

Le gouvernement de la République de Côte d'Ivoire d'une part,  

Le gouvernement de la République française d'autre part, ont convenu de ce qui suit :  

Article premier - La République de Côte d'Ivoire accède, en plein accord et amitié avec la République française, à la souveraineté internationale et à l'indépendance par le transfert des compétences de la communauté.  

Art. 2 - Toutes les compétences instituées par l'article 78 de la Constitution du 4 Octobre 1958 sont, pour ce qui la concerne, transférées à la République de Côte d'Ivoire, dès l'accomplissement par les parties contractantes de la procédure prévue à l'article 87 de ladite constitution.  

Fait à Paris, le 11 Juillet 1960  

Félix Houphouët-Boigny  

Michel DEBRE  

II - TOUTES LES RICHESSES RESERVEES A LA FRANCE  

ANNEXE A l'accord de Défense entre la République de Côte d'Ivoire, la République du Dahomey, la République Française et la République du Niger concernant la coopération dans le domaine des matières premières et produits stratégiques.  

Afin de garantir leurs intérêts mutuels en matière de Défense, les parties contractantes décident de coopérer dans le domaine des matériaux de Défense dans les conditions définies ci-après:  

Article premier : Les matières premières et produits classés stratégiques comprennent:  

- Première catégorie : les hydrocarbures liquides ou gazeux ;  

- Deuxième catégorie : l'uranium, le thorium, le lithium, le béryllium, leurs minerais et composés.  

Cette liste pourra être modifiée d'un commun accord, compte tenu des circonstances.  

Article 2 : La République Française informe régulièrement la République de Côte d'Ivoire, la République du Dahomey et la République du Niger de la politique qu'elle est appelée à suivre en ce qui concerne les matières premières et produits stratégiques, compte tenu des besoins généraux de la Défense, de l'évolution des ressources et la situation du marché mondial.  

Article 3 : La République de Côte d'Ivoire, la République du Dahomey et la République du Niger informent la République Française de la politique qu'elles sont appelées à suivre en ce qui concerne les matières premières et produits stratégiques et des mesures qu'elles se proposent de prendre pour l'exécution de cette politique.  

Article 4 : La République de Côte d'Ivoire, la République du Dahomey et la République du Niger facilitent au profit des forces armées françaises le stockage des matières premières et produits stratégiques. Lorsque les intérêts de la Défense l'exigent, elles limitent ou interdisent leur exportation à destination d'autres pays.  

Article 5 : La République Française est tenue informée des programmes et projets concernant l'exportation hors du territoire de la République de Côte d'Ivoire, de la République du Dahomey et de la République du Niger des matières premières et des produits stratégiques de deuxième catégorie énumérés à l'article premier.  

En ce qui concerne ces mêmes matières et produits, la République de Côte d'Ivoire, la République du Dahomey et la République du Niger, pour les besoins de la Défense, réservent par priorité leur vente à la République Française après satisfaction des besoins de leur consommation intérieure, et s'approvisionnent par priorité auprès d'elle.  

Article 6 : Les Gouvernements procèdent, sur les problèmes qui font l'objet de la présente annexe, à toutes consultations nécessaires.  

Fait à Paris, le 24 avril 1961  

Félix HOUPHOUET-BOIGNY  

Hubert MAGA  

Michel DEBRE  

Hamani DIORI  

================================  

CONGO-BRAZZAVILLE  

I TRANSFERT DE COMPETENCES SANS INDEPENDANCE  

L'Accord particulier portant transfert des compétences de la Communauté à la République du Congo.  

Le gouvernement de la République du Congo d'une part,  

Le gouvernement de la République française d'autre part, ont convenu de ce qui suit :  

Article premier - La République du Congo accède, en plein accord et amitié avec la République française, à la souveraineté internationale et à l'indépendance par le transfert des compétences de la communauté.  

Art .2 - Toutes les compétences instituées par l'article 78 de la Constitution du 4 Octobre 1958 sont, pour ce qui la concerne, transférées à la République du Congo, dès l'accomplissement par les parties contractantes de la procédure prévue à l'article 87 de ladite constitution.  

Fait à Paris, le 11 Juillet 1960  

Abbé Fulbert YOULOU  

Michel DEBRE  

II - TOUTES LES RICHESSES RESERVEES A LA France  

ANNEXE A l'accord de Défense entre la République du Congo et la République Française concernant la coopération dans le domaine des matières premières et produits stratégiques.  

Afin de garantir leurs intérêts mutuels en matière de Défense, les parties contractantes décident de coopérer dans le domaine des matériaux de Défense dans les conditions définies ci-après:  

Article premier : Les matières premières et produits classés stratégiques comprennent:  

- Première catégorie : les hydrocarbures liquides ou gazeux ;  

- Deuxième catégorie : l'uranium, le thorium, le lithium, le béryllium, leurs minerais et composés.  

Cette liste pourra être modifiée d'un commun accord, compte tenu des circonstances.  

Article 2 : La République Française informe régulièrement la République ddu Congo de la politique qu'elle est appelée à suivre en ce qui concerne les matières premières et produits stratégiques, compte tenu des besoins généraux de la Défense, de l'évolution des ressources et la situation du marché mondial.  

Article 3 : La République du Congo informe la République Française de la politique qu'elle est appelée à suivre en ce qui concerne les matières premières et produits stratégiques et des mesures qu'elle se propose de prendre pour l'exécution de cette politique.  

Article 4 : La République du Congo facilite au profit des forces armées françaises le stockage des matières premières et produits stratégiques. Lorsque les intérêts de la Défense l'exigent, elles limitent ou interdisent leur exportation à destination d'autres pays.  

Article 5 : La République Française est tenue informée des programmes et projets concernant l'exportation hors du territoire de la République du Congo des matières premières et des produits stratégiques de deuxième catégorie énumérés à l'article premier.  

En ce qui concerne ces mêmes matières et produits, la République du Congo pour les besoins de la Défense, réserve par priorité ses ventes à la République Française après satisfaction des besoins de ses consommations intérieures, et s'approvisionne par priorité auprès d'elle.  

Article 6 : Les Gouvernements procèdent, sur les problèmes qui font l'objet de la présente annexe, à toutes consultations nécessaires.  

Fait à Paris, le 24 avril 1961  

Abbé Fulbert YOULOU  

Michel DEBRE  

CE TEXTE DIT "ACCORD DE COOPERATION ET DE DÉFENSE" A ÉTÉ ÉLABORÉ ET SIGNÉ DANS LES ANNÉES 1960 PAR TOUS LES CHEFS D'ÉTAT AFRICAINS FRANCOPHONES. IL EST RESTÉ EN VIGUEUR JUSQU'À CE JOUR.  

QUICONQUE DE CES "PRETENDUS" CHEFS D'ETAT AFRICAINS FRANCOPHONES OSE LE REMETTRE EN CAUSE OU LE DENONCER EST VITE DÉBARQUÉ. SOIT IL MEURT ASSASSINÉ, SOIT IL EST DÉBARQUÉ, LIMOGÉ MANU-MILITARI.  

C'EST L'EXPLICATION DES COUPS D'ETAT EN SÉRIES, DES GUERRES SUCCESSIVES, DES GÉNOCIDES ET DES CRIMES CONTRE L'HUMANITÉ IMPUNIS EN AFRIQUE FRANCOPHONE.  

Le Président Youlou (Congo-Brazzaville) avait été débarqué en 1963 par un coup d'Etat parce qu'il avait osé le dénoncer à la Tribune de la XVème session de l'Assemblée générale de l'ONU, le 18 novembre 1960, et voulu le réviser en 1961. Depuis, bien d'autres ont subi le même sort que lui.  

MORALITE : « On ne touche pas, on ne s'oppose pas à l'expropriation, à la spoliation, au pillage et à la grande escroquerie de la France, sinon on est un homme mort ».  

Voilà pourquoi les « Préfets-Gouverneurs Noirs d'Afrique » ne bronchent pas et voilà pourquoi ils obéissent à chaque claquement de doigts, comme de bons petits toutous.  

Voilà pourquoi la création et l’existence, depuis 1958, de la Cellule africaine de l’Elysée.  

Le président Hollande pourra-t-il dissoudre cette organisation qui sacralise et légitime ce qui est communément appelé la Françafrique, cette mafia franco-africaine ?  "

 

        Gertrude Bienvenue Malalou-Koumba, présidente de DAABANYL

Par Gertrude Bienvenue Malalou-Koumba, présidente de DAABANYL - Publié dans : demain le congo brazzaville - Communauté : Liberté et démocratie
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Retour à l'accueil

Recommander

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : cuisine Santé France Société bébé Politique
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil
  • Contact

Archives

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg

W3C

  • Flux RSS des articles

Images aléatoires

Calendrier

Octobre 2014
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
<< < > >>

Recherche

Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés