Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 décembre 2010 1 06 /12 /décembre /2010 22:45

Extraordinaire comportement de l'Etat d'un pays face à des situations identiques selon que ses intérêts sont assurés ou non ! La France par la voix de Nicolas Sarkozy a pris le parti d'Alassane Ouattara - sans chercher à savoir si la proclamation de la Commission Electorale Indépendante  n'est pas entachée d'irrégularités. Qu'on se souvienne de ce que dit la vidéo sur la Françafrique à propos de l'élection présidentielle gabonaise : Nicolas Sarkozy savait qu'OBAME l'avait remportée devant Ali Bongo mais la France est devenue subitement aphone comme si tout le pays avait perdu la faculté de la parole. Mba Obame a été floué d'une victoire qui pourtant était légitime ! Ce n'est pas pour encourager Laurent Gbagbo dans une position qui le désolidarise du reste du monde. Il faut que l'on prouve au monde entier qu'il n'y a pas eu fraude et cette démonstration fait défaut - alors que nous avons encore les bulletins de vote et s'il faut reprendre les votes dans quelques circonscriptions, pourquoi pas ? Si Alassane est sûr de son fait, certain de sa victoire, il n'aurait aucun mal à reprendre les votes là où on a semble-t-il constaté des fraudes. Laurent Gbagbo aurait tort de refuser des nouveaux votes car l'annulation des votes de nombreux points de vote peut paraître arbritraire si elle n'est pas justifiée. Il ne reste plus qu'à convaincre le Conseil Constitutionnel de reprendre les votes dans les endroits litigieux pour résoudre la crise ivoirienne. Une solution interne non violente et sans l'intervention de l'extérieur est préférable à un bras de fer qui va finir par dégénérer en conflit sanglant.

Nous voyons que ce n'est pas l'intégrité de l'élection qui est importante pour l'ancienne puissance coloniale mais l'intégrale soumission à la France et aux puissances de l'argent. Si Laurent Gbagbo était en bons termes avec la France des Affaires, nous n'aurions pas entendu Nicolas Sarkozy prendre parti pour Alassane Ouattara. Des élections de façade, il y en a toujours eu en Afrique et les puissances occidentales se préoccupent peu de la démocratie et du vote des citoyens que de leurs propres intérêts.

Nous avons  une vision différente en matière de gouvernance car le vote identitaire est un problème en Afrique et n'arrange rien. Si les gens votent non pas en fonction d'un projet mais d'une distance identitaire vis-à-vis des candidats, nous ne sommes pas sortis de l'auberge. La démocratie occidentale est une démocratie de la sélection du meilleur projet et de son représentant - celle qui se profile en Afrique est celle de celui qui a le plus de poids démographique. Nous ne sortirons jamais de cette manière des clivages ethno-régionaux. Il faut inventer un autre mode de gouvernance plus adapté aux réalités africaines. Nous avons une vision originale là-dessus.

Cette situation ivoiro-ivoirienne ne pourra pas continuer ainsi car Alassane ne va pas règner sur un hôtel où le hall d'entrée ressemble à un capharnaüm ! Et ni lui ni Gbagbo n'entend diviser la république par une partition nord/sud comme l'avaient fait les rebelles du nord. Néanmoins, c'est au nord, dans son fief régional, qu'il sera plus facile à Ouattara de mettre en place ses sbires à la place de ceux de Gbagbo. Quelle que soit la façon dont on tourne la sauce-graine ivoirienne, il faudra bien que le financier international cherche à exercer le pouvoir à l'intérieur des institutions qui le représentent et comment va réagir Laurent Gbagbo quand la France va lui priver d'argent puisque la Côte d'Ivoire n'a aucune souveraineté monétaire ? Changer la monnaie nationale ? Il en est capable, le gaou ! La BEAO menace déjà de ne plus lui donner un rond s'il ne se plie pas au verdict des urnes et nous savons que la France possède un droit de veto dans les banques centrales qui regroupent ses anciennes colonies. Quant au FMI, elle a déjà annoncé la couleur en affirmant qu'elle ne travaillera pas avec Laurent Gbagbo mais avec son ancien vice-président Alassane Ouattara...

Cette affaire va finir par exploser et quelqu'un commettra une bavure qui sera l'étincelle qui fera tout sauter. Il faudra bien que les ministres de Ouattara cherchent à un moment ou à un autre à accéder aux ministères et aux dossiers : ils voudront toucher du concret à un moment ou à un autre. L'affrontement est inévitable et nous ne savons pas ce qui va se passer. Pour l'instant, l'armée est avec Laurent Gbagbo. C'est la variable qu'il faudra surveiller dans cette affaire. Il y a dans le pays une base militaire française et des soldats de l'ONU. Nous ne savons pas si ces forces resteront neutres ou si elles voudront à un moment ou un autre installer Alassane Ouattara sur le fauteuil présidentiel de Laurent Gbagbo by force. Nous n'avons même pas évoqué la possibilité ques les forces nouvelles acquises à Alassane Ouattara déferlent sur Abidjan en partant de Bouaké.

Ca va forcément pèter si une des deux intransigeances ne se dégonfle pas. Ca sent déjà mauvais mauvais ! Il faut que seule explose la vérité et on peut tout de même démontrer une victoire ou une défaite, nom d'une sauterelle ! La France devrait éviter de se mêler de la souveraineté ivoirienne car pour l'instant, Nicolas Sarkozy est le seul qui semble le plus concerné par cette élection bicéphale comme si du gagnant de l'élection dépendaient de nombreux intérêts qui avaient du mal à s'exprimer sous Laurent Gbagbo. Nous n'entendons pas parler Obama dans cette affaire, par exemple comme si les Américains savaient des choses que nous ignorons.

Une chose est sûre : la crise ivoirienne constituera un précédent. Désormais un individu qui serait élu démocratiquement pourrait former un gouvernement et exercer une souveraineté parallèle à la souveraineté imposée, dictatoriale. C'est la première fois qu'un souverain prétendument élu refuse de céder devant un souverain "constitutionnel". Entre la loi du peuple et la loi des institutions, il peut y avoir la distance de la ... démocratie au travers du chemin du vote ! C'est peut-être un tournant. Cependant, il est certain que de nombreux pays ne voudront pas d'un commission électorale indépendante car en Afrique la neutralité politique est un voeu pieux comme la neutralité identitaire. En Afrique, on est toujours plus proche d'un tel que d'un autre. Ce n'est pas la tête qui parle mais le coeur et le sang... Il nous faut passer de la politique-émotion à la politique-raison... Et affaire de raison-là, c'est affaire de pays occidentaux ! L'Afrique a une logique différente non cartésienne et c'est avec elle qu'il faut composer. Hélas, avant, il faut la trouver !

 



Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

houfouet houfouet 14/12/2010 04:09



MERCI. si tous les Africains pouvaient te lire , surtout te comprendre!!!!!!!!!!!Maleur au fils vendus d'Afrique qui ont versé du sang Africain.Ouatara et sa bouche tordu.REGARDER bien
l'homme;sa vie semble hantée par toutes ses MORTS du nord .QUAND JE PENSE QUE CERTAINS FRERES DU NORD(ivoiriens) ont fait des quetes pour aider les criminels rebels appelés
aujourd'hui force nouvel.CHACUN DE NOUS RENDRA COMPTE à ALLAH,car juste pour ce fait,sans mesurer son acte,on devient criminel.



Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg