Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 décembre 2012 3 05 /12 /décembre /2012 14:48

Nous ne remercions jamais assez notre frère E. pour la veille informationnelle combien importante qu'il fait en prenant sur son temps afin de nous donner d'importantes informations - notamment en langue anglaise. Lorsqu'il se passe quelque chose de louche au Congo, vous pouvez être sûrs que l'Etat est impliqué et, à chaque fois, contre son propre peuple !  En effet, les étrangers ont besoin de la complicité d'un membre du clan Sassou & Nguesso ou de l'Etat pour exercer au Congo et c'est un fait avéré. Comme les populations sont terrorisées par les Sassou & Nguesso, personne n'ose porter plainte. Et l'injustice se renforce faute de justiciables et de justiciers  puisque la justice est totalement soumise au clan Sassou & Nguesso au travers de son ministre le l'injustice Aimé Emmanuel N-Yoka !

Voici ce qu'il a écrit en substance dans le mail qu'il m'a envoyé :

Mercredi 5 décembre 2012 13h45
D. SASSOU NGUESSO:   "... L' AVION N' ÉTAIT PAS ASSURÉ, DONC LE GOUVERNEMENT CONGOLAIS PRENDRA TOUTES SES RESPONSABILITÉS, DONT PARMI, CELLE D' AVOIR AUTORISÉ A CET AVION ARMÉNIEN DE SURVOLER LES TÊTES DES CONGOLAIS PENDANT 16 MOIS SANS ASSURANCE. IL ÉTAIT  EN PLUS ENREGISTRÉ SOUS UNE FAUSSE IDENTITÉ GRÂCE À DES PAPIERS FORGÉS OU ENCORE, MIEUX, CET AVION AVAIT UNE DURÉE ESTIMÉE DE VIE DÉJÀ DÉPASSÉE... LE GOUVERNEMENT CONGOLAIS EST DONC RESPONSABLE DE TOUT, MOI EN PREMIER EN TANT QUE SON CHEF.."
Voila ce qu' avait voulu dire D. Sassou Nguesso
Vous pouvez obtenir toutes ces informations en cliquant sur le lien ci-dessous :
Sans plus tarder, nous sommes allés lire l'article en anglais pour avoir de plus amples informations, article que nous traduisons ici pour vous ; tout ce que nous dit notre compatriote E. est avéré et ce sont des Arméniens qui le disent ! C'est un crime de laisser  voler des avions sans assurances dans le ciel congolais, sans contrôle technique, a fortiori quand la date de vie est expirée ou dépassée - ce qui explique d'ailleurs l'absence de contrôle technique ! LE GOUVERNEMENT CONGOLAIS ET SURTOUT MONSIEUR DENIS SASSOU NGUESSO SONT DONC PLEINEMENT RESPONSABLES DE CETTE SITUATION DE FAIT POUR COMPLICITE ET NEGLIGENCES (EN REGARDANT CETTE PHOTO, J'AI NOTE L'ETAT DE VETUSTE DE L'AVION. IL FAUT DONC FAIRE ATTENTION AUX AVIONS DANS LESQUELS VOUS MONTEZ  AU CONGO, CHERS COMPATRIOTES) :

12:27, Décembre 5, 2012

Dans la soirée du Novembre 30, un Ilyushin Il-76T avion s'est écrasé en tentant d'atterrir à l'aéroport de Maya-Maya à Brazzaville, la capitale de la République du Congo.

L'avion effectuait un vol cargo de Pointe Noire à la capitale quand il s'est écrasé avant la piste par mauvais temps.

Les six membres d'équipage, dont cinq de l'Arménie, un officier de police à bord de l'avion, et 26 personnes sur le terrain ont été tués et 14 personnes sur le terrain ont été blessés.

Al Jazeera d'abord indiqué que l'avion appartenait à la compagnie Trans Air Congo et qu'il effectuait des essais de charge pour une autre des voies aériennes locales Aéro-Service. Trans Air a rapidement nié que l'avion était à eux. Il s'est avéré plus tard que le volet appartenait à la compagnie arménienne Airways Rich.  

Airways Rich, avec onze autres sociétés , est enregistré en Arménie avec l'Agence de l'aviation civile. Dans le registre RA Etat, une Sergey Kocharov est répertorié en tant que propriétaire.

Dans une lettre à Hetq, avion le capitaine Vitali Poghosyan écrit que l'avion appartient en réalité à une autre entreprise du même nom qui est enregistrée à l'étranger. Poghosyan dit que ceux qui sont morts dans le crash Brazzaville étaient ses amis.

En général, les sociétés aériennes enregistrées en Arménie opèrent à l'étranger, principalement en Afrique et dans les Émirats arabes unis. Il y a trois ans, Ishkhan Zakaryan, Président de la RA de la chambre de contrôle, a noté que les compagnies aériennes enregistrées en Arménie le sont gratuitement. Les taxes qu'elles paient au gouvernement arménien sont minimes, au mieux, par rapport à Armavia ou ArmAero.

Dans sa lettre, Poghosyan a également écrit que Rich Airways appartient au chef adjoint de l'état-major général de la PR, le lieutenant-général Stepan Galstyan , mais que la société est immatriculée au nom de sa femme. Poghosyan dit quatre autres avions appartenant égalment à Galstyan  fonctionnent en Afrique. Il estime que 9 millions de dollars ont été dépensés pour acquérir les avions.

Poghosyan souligne également que le jeune général n'avait que quatre ans de service en temps de paix, avant de d'accéder à son grade actuel et qu'il n'a jamais assisté à aucune académie militaire.

Selon le ministère du site Web de la Défense RA, Stepan Galstyan servi dans l'armée soviétique de 1983-1992 et qu'il est diplômé de l'Académie militaire Armavir pilotes de l'aviation en 1988.

Naturellement, le ministère a réfuté les informations ci-dessus concernant Galstyan et dit que c'est une tentative de salir la réputation de l'armée.

Mais ce qui est plus important, c'est l'avion lui-même, plutôt que de savoir qui est propriétaire de la société. Le Pilote de Poghosyan affirme que l'avion avait été exploité au Congo pendant 16 mois et illégalement depuis quatre ans.

Poghosyan poursuit en affirmant que les documents de l'avion avaient été falsifiés et les autorités aéronautiques congolaises étaient paniquées lorsque cela a été découvert.

Le pilote dit que, en fait, les documents de tous les plans Airways Rich sont faux et que  l'avion qui a subi un crash et son équipage n'étaient pas assurés.

Poghosyan, qui travaille maintenant en Afrique, dit l'avion ne pouvait pas voler sans assurance de son équipage. Le fait que l'avion n'a jamais été soumis à un contrôle technique l'a privé d'être aussi assuré.

Poghosyan écrit : "Alors, qui est responsable en ce qui concerne l'indemnisation des familles et des tiers. Et pourquoi ne pas le RA Civil     Aviation Administration n'a pas réagi en temps opportun ? Cette agence a été transformée en un organisme commercial plutôt que de nature administrative. Selon toute probabilité, ils affirment que l'avion n'a jamais été enregistré en Arménie, en premier lieu. "

Sur le site de l '«aviation Ilyushin complexe», le fabricant des  modèles réduits d'avions IL, figurent les durées de vie d'exploitation des avions Il-76. L'avion qui s'est écrasé au Congo n'est pas répertoriée. Cependant, on constate que huit des onze IL-76 avions immatriculés en Arménie ont dépassé leur durée de vie estimée.

La question se pose naturellement, combien des huit "périmés" plans sont toujours en cours vers le ciel, mettant en danger la vie des membres d'équipage et les passagers.

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg