Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 octobre 2014 2 14 /10 /octobre /2014 19:19

ChloePetiteEtSonDefuntPapa.jpgL'affaire Eugène Boussoukou s'achève avec un jour d'avance contrairement à ce que la cour d'assises de Lyon nous avait annoncé, les témoignages des parties civiles, les plaidoieries des avocats de celles-ci et de la défense s'étant achevées plus tôt que prévues. Parmi les parties civiles, on distingue : le père et la soeur du défunt Joseph et Georgette Boussoukou qui n'ont pas pu faire le voyage le premier à cause de son âge avancé 84 ans, la seconde, faute de visa, représentés par deux avocats pris en charge par l'Etat congolais que nous remercions au passage, deux avocats qui ont produit des plaidoieries de qualité, la fille du défunt encore mineure représentée par son avocate et l'oncle maternel du défunt monsieur Ibouanga Tombet.

ChloéUnpeuGrandeEtSonDéfuntPapaLa petite Chloé, qui passe son bac à quinze ans et demi, a interpellé avec dignité le meurtrier de son père en lui demandant de repartir chez elle à Narbonne avec la vérité car rien ne saura plus remplacer son père. Elle a même eu la grandeur d'âme de pardonner au meurtrier de ce dernier qui avait sollicité des excuses - alors qu'il avait repris tranquillement le cours de sa vie après un assassinat crapuleux commis de sang froid - sans que la victime ait la moindre possibilité de se défendre. L'oncle maternel a quant à lui demandé le respect de la mémoire du défunt, la vérité et l'arme du crime. Hélas, monsieur Aram Kachaturian n'a pas pu donner plus de réponses pour éclairer les zones d'ombre de ce dossier, sa parole prévalant seule face au silence éternel du mort quand bien même certains faits parlaient pour lui.

Nous avons été déçus que le meurtrier ne s'en tire qu'avec quinze ans de réclusion criminelle assortis de l'obligation de quitter le territoire français après la peine. Encore faille-t-il qu'il ne se perde pas dans la nature à sa sortie de prison ; l'homme a un frère et une soeur en France. Monsieur Aram Kachaturian a dix jours pour faire appel.

Le procès au civil qui a suivi se termine avec une indemnisation des parties civiles dont nous ne révélons pas les montants pour des raisons de discrétion, ces sommes ne remplaçant pas une vie ou n'en étant pas l'équivalent - surtout que la partie adverse a encore quelques jours (dix) pour faire appel. Pour ceux qui voudront en savoir un peu plus sur cette sordide affaire au cours de laquelle la générosité est récompensée par des coups de couteau assassins, prière de lire l'article en dessous écrit hier.

Il a été difficile d'établir la préméditation malgré le crime avéré ; dans ces conditions, il était difficile de demander la réclusion criminelle à perpétuité sans oublier que l'arme du crime n'a pas été retrouvée et qu'il n'a pas été établi en dépit des informations contenues dans le dossier que monsieur Aram Kachaturian avait passé plusieurs nuits auprès du défunt. Face à une stratégie du silence de la part de l'accusé lorsqu'on lui posait des questions pointues, il n'a pas été facile d'établir certains faits. Cette affaire aurait pu être mieux élucidée si tous les témoins avaient comparu. Le meurtrier s'en tire plutôt bien puisque les jurés suivent les réquisitions de l'avocate générale en ne le condamnant qu'à quinze ans de réclusion criminelle.

Chloé 2014 OctobreCette histoire tragique ressemble à un film policier imaginé par un scénariste de talent : il s'agit d'une affaire qui a été vite bouclée suite aux aveux de monsieur Kachaturian, un parfait inconnu qui répond à la générosité d'un homme qui connaissait les difficultés de la condition d'immigré - parce que lui-même issu de l'immigration - par des coups de couteau assassins. Il suffit d'une mauvaise rencontre, un jour, un soir, pour perdre la vie et réduire à néant tous les projets d'un homme qui laisse deux enfants Cédric et Chloé. Tout serait parti d'un inconnu qui aurait demandé à quelqu'un d'autre une simple cigarette. C'est une histoire invraisemblable. On aurait pu intituler ce film : " LA GENEROSITE ASSASSINEE ".

L'association DCB (Diaspora Congo-Brazzaville) était représentée par une de ses membres qui se reconnaîtra.

Nous voyons l'aboutissement d'une affaire qui a débuté en février 2013 apr une disparition. Nous avons apporté en notre qualité de citoyen congolais notre concours pour que le meurtrier soit condamné. Que notre frère Eugène Boussoukou que j'aurai pu ne pas connaître mais que la destinée voulait que je rencontre repose en paix. Aram Kachaturian pourra réfléchir sur son crime pendant des années en prison. S'il est expulsé en direction de la Russie, Dieu seul sait ce qui l'attend là-bas...


Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg