Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 juillet 2011 3 27 /07 /juillet /2011 15:33

La franc-maçonnerie est un ordre d'obéissance absolue où l'inférieur doit respect et servilité au supérieur. C'est aussi un espace de confiance aveugle où l'on est sûr du silence des frères qui ont juré fidélité à l'équerre sous les colonnes de Salomon dans la loge - au point de préférer la mort à la trahison d'un frère.  Tout est doc réuni pour qu'elle fonctionne comme un groupe de malfrats sûrs de leur impunité parce que personne ne trahira l'ordre. Il est donc bon lorsqu'on est aux affaires louches de la république, de s'entourer de frères dociles, disciplinés jusqu'à la servilité. Tout dictateur est à peu sûr qu'en présence des frères, il peut dormir tranquille car personne, je dis bien personne n'osera trahir un frère - encore moins un supérieur...

Dans le précarré françafricain, les chefs d'Etat et les ministres sont fournis par la franc-maçonnerie (vous comprenez à présent pourquoi). Il n'y a pas d'exception. Les maçonneries locales, filles-esclaves de la GLNF en général, sont aussi mises à contribution.

En Côte-d'Ivoire, le franc-maçon Alassane Ouattara est entouré de ses frères des Ténèbres,  depuis le premier ministre Guillaume SORO lui-même jusqu'à certains gardes du corps. Le triomphe de la maçonnerie est celui de la néocolonisation qui passe désormais par le canal spirituel pour ensuite faire main basse sur les richesses du continent par la voie économique. Il n'est donc pas étonnant que le business est florissant au sein des loges. La Côte-d'Ivoire est une colonie française parce qu'elle est d'abord une colonie franc-maçonne, euh pardon, une province franc-maçonne...LES_FFM_DE_OUATTARA.jpg

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

Solomane Boni 11/11/2015 20:44

LE TRÔNE DE GBAGBO, C'EST LA SOURCE DU DJOLIBA!
SILENCE! C’EST LE FILS DE GADO MARGUERITE QUI PREND LE POUVOIR EN CÔTE D’IVOIRE.
Un matin dans un paysage de terreur, d’amertume, de désolation et de doute de soi-même comme être pensant ou chacun se demandait le sens du malheur qui s’était abattu sur notre pays, je sortis de chez moi pour en être témoins oculaire, et au niveau du bureau de Western Union de Treichville sur l’Avenue Nanan Yamousso je vis une femme, une mère de famille, une vieille femme battue à sang et qui marchait nue et levait sa main droit et sa voix vers le ciel pour prendre le Maitre de l’Univers à témoin tout en implorant son secours pour son peuple devant l’indifférence des hommes en arme et une horde de barbares désœuvrés, endoctrinés et instrumentalisés par des politiciens véreux qui l’insultaient et lui jetaient des pierres.
Sur une autre rue, ce jour-là je fus témoin d’une horreur qui m’a marqué pour tout le reste de ma vie. Des hommes armés qui au lieu de porter secours à la population apeurée et terrée chez elle, brisaient les fenêtres des maisons et y jetaient des grenades lacrymogènes. J’ai vu des femmes ce jour-là avec leur bébé affolés et criant dans leurs bras, criées au Maitre de l’Univers et implorer son secours. Plusieurs furent battus et fusillés…
Mon cœur saignait et j’étais presque suffoqué des grenades lacrymogènes qui indisposaient tous dans le quartier. Enfants et parents qui n’avaient autre choix que de s’enfermer dans leur maison criaient vers le Maitre de l’Univers pour implorer son secours.
Ce n’est pas un rêve, le soir de ce jour-là quand j’ai allumé la télévision, je vis Laurent Gbagbo prêtant serment au palais présidentiel pour s’assoir de façon calamiteuse sur son trône qui reposait dans une mare de sang d’innocentes personnes et d’où coulait le sang, oui sur la source du Djoliba! Et je me suis souvenu :
- De toutes ces horreurs qui se déroulaient au même moment, dans un paysage apocalyptique.
- De Jah Lapalo qui avait interpelé Laurent Gbagbo sur la place centrale de Lakota en ces termes : «Aimes-tu vraiment ce peuple? Véhicule du mal, pourquoi veux-tu à tout prix apporter la calamité à peuple?»
- De ses camarades socialistes du Grand Orient de France qui lui ont arraché son tablier et l’ont déclaré infréquentable. Même dans la maison de Satan personne n’ose lui faire confiance.
- De sa voiture une Nissan Patrole à deux portières immatriculée 666 AZ 01. Visiblement Laurent Gbagbo est l’emprunte du Diable.
- De sa préparation mystique dans la forêt, derrière la rivière où il a été découpé en morceaux et mis dans une marmite avec une potion magique par un Marabout devant son homme de confiant qui ne devrait pas révéler le secret. Quand le Marabout plaça la marmite et son contenu sur le feu après avoir fait des incantations, son homme de confiance qui devait retourner au village sans regarder en arrière traversa la rivière, pénétra dans l’épaisse forêt pour découvrir et saisir le secret sans crainte sous peine de devenir fou et aussi de tuer Laurent Gbagbo. Il vit un gros serpent monstrueux qui fonçait sur lui et sans peur il le saisit par le cou, le serpent se transforma en une forme humaine avec l’apparence de Laurent Gbagbo avant de disparaitre... Son ami visiblement heureux continua sa route et fut accueilli à l’entrée du village par Laurent Gbagbo qui venait à sa rencontre.
- De sa génitrice Feue Dame Marguerite Gado qui après s’être mise en ménage avec son Marakatchè, un tirailleur sénégalais originaire du Soudan Occidental qu’elle a rencontré à son débarquement à Abidjan lors de son retour de France en 1944. Elle obtiendra de ce dernier à la veille des fêtes de fin d’année 1944 la permission d’aller au village pour des cérémonies funéraires… C’est là-bas qu’elle rencontrera Feu Koudou Zêpê Paul un autre tirailleur sénégalais de la contré sous le toit de qui naitra cinq mois et demi plus tard Laurent Gbagbo le 31 Mai 1945 à Gagnoa. La dessus Laurent Gbagbo dira à la CPI à propos de son nom ceci : «je vois ici écrit Koudou Laurent Gbagbo (!?...), mais sur les papiers c’est Laurent Gbagbo!» Après une hésitation il ajoute : «l’affaire indique qu’il s’agit de la même personne». Ses amis d’enfance qui l’appelaient affectueusement Marakadeni ont compris rétroactivement pourquoi Koudou Zêpê Paul lui avait refusé son patronyme à sa naissance et non à sa sœur Koudou Jeannette.
Lida Kouassi Moise identifiera l’ami fidèle de Laurent Gbagbo à Abou Dramane Sangaré et le marabout en question à l’ex imam de la grande mosquée de Daloa. Il dit que quand les hommes de Laurent Gbagbo l’ont capturé lors de l’opération militaire de reprise de Daloa, il l’on enfermé dans un char, et ils l’ont emmené hors de la ville puis ils l’ont tué et jeté au bord de la route selon le mode sacrificiel agréable au diable de Gbagbo. Selon Lida Kouassi Moise le marabout était proche du parti des hommes en boubou, il valait mieux éviter tous risques de trahison, c’est pourquoi dit-il, ils (le FPI) l’ont sacrifié pour au moins espérer conserver le pouvoir pour sept années supplémentaires!
Lida Kouassi Moise affirme que lorsque Dame Marguerite Gado est arrivée au village pour les cérémonies funéraires, tous les males se sont rués vers elle… Au petit matin les funérailles se sont transformées en un champ de bataille rangée entre plusieurs individus et groupe de personnes. C’est dans ces conditions que Koudou Zêpê Paul armé de son fusil est venu se l’approprier de force…
Ces vies humaines prématurément arrachées de leur source ne sauraient être troquées contre une prétendue paix dans l’impunité de quelques prétextes que se soient.
La Paix, la vraie Paix, celle qui est au service du développement ne saurait se faire hors des tribunaux. Feu. Le président Félix Houphouët Boigny n’avait-il pas déclaré dans les locaux même de l’UNESCO que la Paix fait bon ménage avec le Droit?
Pour en savoir d’avantage, lisez «Voyage au cœur de la sorcellerie politique du FPI avec Lida Kouassi Moise!»
Témoignage disponible gratuitement depuis le 14 juillet 20014 sur demande à : bonisolomane@yahoo.fr
Vous pouvez aussi directement télécharger le document sur le site http://www.africanewsquick.info/tag/exclusif/

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg