Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 décembre 2010 7 26 /12 /décembre /2010 22:40

Soumettre l'Afrique par ses propres fils : c'est cela l'indépendance concédée au continent noir par les pays occidentaux. Tous ceux qui refusent d'entrer dans cette logique de gouvernance au travers de l'autochtone sont des hommes à abattre. Le soutien que la communauté France-USA apporte à Alassane Ouattara est le signe que cet homme est corrompu aux desideratas des puissances du monde et à ce titre, l'homme qui a armé les rebelles du nord ne vaut pas mieux que Laurent Gbagbo : s'il avait une âme respectueuse des lois ivoiriennes, il aurait demandé dans le meilleur des cas l'invalidation de l'élection présidentielle qui a été financée par la communauté France-USA à hauteur de 300 millions d'euros.


L'Afrique est une usine à fabriquer des dictateurs pour le plaisir des délinquants économiques de l'Occident car un Etat faible est un Etat facilement corruptible et le pillage des matières premières n'en est que facilité à des proportions exagérées.

 

Que celui qui se prétend élu proprement - sans aucune tricherie -  lève la main au niveau de la CEDEAO voire au niveau de toute l'Afrique. Tous ces dictateurs de la CEDEAO qui ne sont que des gouverneurs noirs  pour le compte de la France ou des puissances du monde doivent savoir rester dans leur coquille. La résistance de Laurent Gbagbo aura forcément des incidences en RDC où un étranger a pris le pouvoir pour servir les intérêts du Rwanda. L'affaire de la côte-d'Ivoire va créer un précédent et les choses risquent de ne plus être pareilles car il devient possible de résister à un candidat de l'Esthablisment.


Puisque la communauté France-USA ou "communauté internationale" a rompu le principe de neutralité, nous faisons de même en soutenant Laurent Gbagbo - parce que l'on ne respecte pas la Côte-d'Ivoire en crachant sur ses institutions, la France et les Etats-Unis veulent absolument qu'un de leurs pions prenne le pouvoir au travers d'un coup d'Etat institutionnel  qui risque de se transformer en coup d'Etat militaire si les armes entrent en jeu ! 


La CEI n'ayant pas légitimité d'élire un président de la république en Côte-d'Ivoire, Alassane Ouattara - qu'importe les véritables résultats - n'a aucune légitimité et nous soutenons Laurent Gbagbo pour le symbole qu'il incarne, pour sa résistance et son courage face aux puissances du monde qui manipulent désormais les voisins de la Côte-d'Ivoire pour déstabiliser ce pays.


C'est une affaire ivoiro-ivoirienne et il est de mauvais ton que des puissances du monde s'en mêlent pour influencer le cours de l'histoire politique ivoirienne, dévoilant que leurs intérêts sont avant tout de faire main basse sur les ressources ivoiriennes dont le pétrole récemment découvert au travers d'un homme acquis à leur cause et cela, Edouardo Do Santos président de l'Angola le pense aussi...


La dictature est la face visible de l'établissement des "gouverneurs noirs" car elle outrepasse la volonté des peuples comme la colonisation se passait  autrefois des droits des véritables propriétaires du pays. En la matière, Gbagbo, qui se bat pour libérer son pays de la tutelle de la Françafrique, n'a de leçons à recevoir de personne au niveau de la CEDEAO ou au niveau de toute l'Afrique. Le président du Nigéria sait qu'il n'a pas la légitimité pour attaquer la Côte-d'Ivoire au risque de voir le Nigéria lui-même tomber dans des troubles militaires car il y a trop longtemps que les habitants du Delta ne voient pas clair dans la gestion du pétrole - alors qu'on pollue leur lieu de pêche, les obligeant à vivre de terrorisme.


Que celui qui estime être bien élu en Afrique - sans fraude, lève la main ! Il n'est pas étonnant qu'un Sassou ne l'ouvre même pas car il sait qu'il est un dictateur qui a marché sur 100.000 Congolais pour revenir au pouvoir. Au niveau de l'Afrique de l'ouest, comment un Félix Faure Eyadéma pourrait l'ouvrir - alors qu'il  truqué les élections présidentielles au Togo ? Quant à Compaoré, nous savons tous que c'est un dictateur qui a assassiné Sankara pour le compte des puissances du monde, un homme qui bloque l'alternance au Burkina-Faso depuis des dizaines d'années.


Ce qui choque, c'est que l'Afrique est remplie de dictateurs et personne ne prend le parti de la démocratie quand ça ne l'arrange pas au niveau local car la démocratie voudrait dire des Etats qui défendent les intérêts de l'Afrique et cela, ils ne le tolèrent pas. Voilà que l'Occident demande aux pays voisins d'aller créer une guerre civile en Côte-d'Ivoire parce que l'on veut absolument voir partir un homme  mais on se refuse à verser le sang de militaires français - quitte à retourner l'opinion publique française - parce qu'il s'agit d'une affaire qui ne regarde en rien la France !


Nous aussi voulons que Denis Sassou Nguesso parte du pouvoir au Congo mais personne ne l'a jamais ouverte pour défendre le peuple congolais qu'on laisse sans eau potable et sans électricité - alors que Sassou ne s'occupe que d'apporter l'eau et l'électricité à Oyo  - quitte à emprunter 3,5 milliards de francs cfa aux Chinois - alors que la SNDE n'a besoin que de 500 millions de francs cfa pour apporter l'eau à tout le Congo !  Alors, en quoi Laurent Gbagbo est  moins bien élu que les autres ? Que dire d'Ali Bongo qui a tout simplement falsifié les résultats de l'élection présidentielle au Gabon ? Laurent Gbagbo doit tenir et aller jusqu'au bout de sa logique car la question de la dictature et des élections de mauvaise facture n'est pas l'apanage de la Côte-d'Ivoire.


Nous pensons que Laurent Gbagbo est le symbole de la liberté et de l'indépendance des nations africaines face à l'Occident. Comment comprendre que ce salaud de Bédié qui hier s'opposait à la candidature de Ouattara soit son allié aujourd'hui ? Il a tout simplement été acheté par la France...


L'Occident a pris goût à nous imposer sa volonté par la force mais pour une fois, un homme s'y refuse. Qu'a-t-on fait à Mugabé qui s'est autoproclamé président ?  A Ali Bongo ? Non, Laurent Gbagbo n'est pas le président sortant comme se plaisent à  le dire les médias français et jusqu'à preuve du contraire, il est le président de Côte-d'Ivoire - selon la légalité des institutions ivoiriennes - seules habilitées à installer un président de la république. Si la Françafrique échoue à imposer son champion en la personne de Ouattara, cela va faire de Laurent Gbagbo le symbole de la résistance africaine et nous savons que le Nigéria n'osera pas attaquer la Côte-d'Ivoire : les conséquences seraient énormes et imprévisibles.


Nous sommes pour une solution globale de la question africaine car il y a trop de présidents mal élus et c'est à quelques exceptions près le cas de l'ensemble des chefs d'Etat  africains qui ne veulent pas quitter le pouvoir mais selon qu'on est un gouverneur noir ou pas, le comportement de la fausse "communauté internationale" est différent et cela est inacceptable.


Laurent Gbagbo ne doit pas céder car rien ne prouve qu'Alassane Ouattara a gagné les élections. Pourquoi la simple déclaration de Bakayako président de la CEI vaudrait mieux que celle de N'dré qui a en plus la légitimité de proclamer les résultats définitifs en tant que président du Conseil Constitutionnel de la Côte-d'Ivoire ?


Des voix opposées à la "communauté France-USA" se lèvent comme Rawlings au Ghana. La bataille de la souveraineté véritable de l'Afrique a commencé et elle se joue en Côte-d'Ivoire. Si le coup d'Etat institutionnel de Ouattara réussit, la Côte-d'Ivoire va retomber entre les mains de voyous économiques qui veulent venir librement exploiter ses richesses. Ce n'est pas la manière dont Laurent Gbagbo a été élu qui est différente mais la manière dont  les puissances du monde veulent le chasser du pouvoir qui est une innovation. La rectitude des élections en Afrique n'est qu'une vue de l'esprit et il s'agit de traiter une question globale au niveau continental - au lieu de ne s'en prendre qu'à un individu. POURQUOI LA COMMUNAUTE INTERNATIONALE NE SE MELE PAS DES ELECTIONS QUI SE DEROULENT SUR L'ENSEMBLE DU CONTINENT ? POURQUOI JUSTE CELLES DE LA COTE-D'IVOIRE ?

 

Nous allons voir si l'appel à la grève de Ouattara est suivi d'effet car si celui-ci est sans effet, le monde entier comprendra que les Ivoiriens ne le soutiennent pas. L'acharnement à voir Alassane Ouattara prendre les rênes du pouvoir commence à devenir ridicule.


 Tiens bon, Laurent Gbagbo : tu vaux mille fois mieux que Denis Sassou Nguesso  parce que toi au moins, tu défends les intérêts de la Côte-d'Ivoire face à l'appétit d'ogre des puissances du monde  !

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

sfez massamba 27/12/2010 16:22



Bonjour,


Je trouve votre article bien pensé, bien réfléchi mais trop penchant envers monsieur GBagbo. Je suis tout à fait d'accord sur les faits qui lui sont reprochés par la CEI. De leurs ingérences
et leur prise position vis-à-vis de la constitution ivoirienne. Mais il on reste des points très important que nous devions bien savoir et ne pas omettre"le peuple ivoirien". Es ce que
la cote d'ivoire doit être l'apanage d'un homme qui croit avoir toujours raison ? otage d'un homme qui n'a pas plus de soutient valable ? Un homme qui est incapable de faire la paix dans la sous
région ? CEDAO ces frères voisins et aujourd'hui menacer les ressortissants de la CEDAO ?


Laurent Gbagbo est un homme qui a compris et osez tenir tête aux pressions internationale. C'est vrai, pourquoi n'a t-il pas trouvé d'autres moyens, d'autres situations.  Je
ne pense pas personnellement que cet homme soit aussi intelligent comme le pense certains d'entre nous, et je ne pense pas qu'il mérite notre soutiens tant bien que mal. Pourquoi
n'a-til pas pris pour exemple ces autres successeur, frères présidents bien installer depuis des années ? Pourquoi pendant ces 10 ans de pourvoir n'a-til pas imposer la paix
dans son pays et aux autres pays de la région ? pourquoi a t'il voulu jouer la carte du révolutionnaire solitaire ? lui contre des grandes puissances ?


Je le pense et je le dit, cet homme a t-il raison de prendre de tel décision aux NONS des ivoiriens peut être oui, mais au NOM de l'Afrique NON. est-il l'homme de la situation
NON. Il savait bien que tout le monde l'attendait au tournant, mais pourquoi n'a t-il pas pris ces précautions.  Pour cela, il ne mérite pas de rester. Triché au yeux de
tout le monde c'est honteux, c'est comme cela brille l'Afrique. Il pouvait mener sa bataille d'une manière plus digne, respectable et plus grand, mais pas on faisons couler le sang des
ivoiriens, des africains. La cote d'avoir n'est pas un pays annexé, mais souverain. Tuer par mediocrité est la pire des conneries que l'on peut faire et accepter, et aucun c'est faire
preuve d'aucun intérêt pour sa nation.



Le Lion de Makanda (LDM) 28/12/2010 12:33



Mon cher Massamba,


l'élection présidentielle se joue sur un domaine chiffré. On peut donc démontrer une tricherie et si Laurent Gbagbo est convaincu de tricherie, plus personne ne le soutiendra mais la manière de
considérer une parole partisane comme celle de Bakayako comme parole d'Evangile est inacceptable - surtout quand la CEI n'a pas l'autorité de proclamer un président. Ouattara peut-il prouver
qu'il a été élu ? Qu'il le fasse ! Merde ! Pour l'instant, c'est parole contre parole ! En quoi celle de Bakayako vaut mieux que celle de N'dré sans preuves à l'appui ?


Encore une fois, ce n'est pas une question d'amour mais de principes. On peut facilement résoudre la crise ivoirienne : il suffit de convaincre tout le monde que Ouattara a gagné. Or, la preuve
manque puisque certains chiffres sont manifestement erronés. Et les chiffres ne trompent pas. Je suis pour qu'on reprenne le vote aux endroits où il y a eu des manquements chiffrés comme des
totaux supérieurs au nombre d'inscrits... Pour le reste, on ne respecte pas la souveraineté de la Côte-d'Ivoire et au XXI ième siècle, c'est inacceptable.



Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg