Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 octobre 2012 5 05 /10 /octobre /2012 10:03

COMMENTAIRE : Nous savons tous que Sassou et ses collaborateurs (ministres, directeurs généraux, etc) ont tous des cabinets occultes car ils n'ont plus la capacité de pondre une seule petite idée bénéfique pour le pays : entre affairisme et politique, l'affairisme l'emporte toujours ; aussi, ceux qui réfléchissent sont cachés. Ils sont payés des millions pour prêter leur cerveau au pouvoir en place. Ces cerveaux penseurs vivent parfois à l'étranger car la transmission des idées est devenue si simple aujourd'hui. Cependant, ces nègres de luxe qui cogitent au noir payés rubis sur l'ongle finissent eux aussi par manquer d'inspiration. Le pouvoir pique alors les idées des Congolais - comme celle d'interdire les sacs plastiques de Jean claude Béri. J'ai moi-même mis une vidéo en ligne qui montre combien une de mes idées était reprise par le chef de l'Etat, monsieur Denis Sassou. Vous pourrez me dire : "Quel mal y a-t-il à s'inspirer des idées de nos concitoyens ? Aucun et il n'a pas moyen de déposer un brevet sur de telles idées. Néanmoins, n'estimez-vous pas que de telles personnes ont droit à un peu de reconnaissance en étant nommément cités ? Et surtout, le véritable problème que pose Appolinaire Lewat est le gaspillage des cerveaux : nous avons de brillants compatriotes capables de changer le visage du Congo tellement ils sont visionnaires mais et il y a un mais, ils ne sont pas proches du pouvoir et c'est là que la phrase du ministre Ouosso que m'a révélé un ami prend tout son sens :


"Les cimetières sont pleins d'esprits brillants qui sont passés inaperçus parce que personne ne les avait remarqués (entendez, ils n'avaient pas eu le génie de se faire remarquer par le pouvoir de sorte à en faire partie)...".


Enfin, sur l'idée d'une taxe elle-même, je déplore qu'on ne taxe que les boissons alcoolisées, c'est-à-dire, l'opium du peuple, ce qui lui permet d'oublier la misère, l'un des rares moyens de rêver, de planer, avec la musique. C'est pour cela que les bars et les ngandas ont tant de succès. Le dernier moyen de rêver est la religion avec le développement de sectes de toutes sortes qui déplace l'espérance de la terre au ciel mais il est écrit : "QUE TON REGNE VIENNE" (Entendez, ici-bas).

Certes, le congo a assez d'argent pour financer le sport et la santé mais s'il faut à tout prix taxer, pourquoi ne pas taxer les produits de luxe, tous ces 4x4, ces montres chères, chaussures, etc, ce qui rapporterait bien plus au gouvernement que de s'en prendre encore une fois aux pauvres ? Pourquoi ne pas instaurer un impôt sur la fortune ? Pourquoi ne pas taxer toute sortie d'argent à partir d'un million de francs cfa du pays (idée valable seulement si on impose un compte bancaire à tous ces étrangers qui envoient des milliards tous les jours hors du Congo) ? Et les idées, si le pouvoir est en panne, nous en avons !

Les Japonais à leur tour s'apprêtent à venir piller nos côtes poissonneuses pour aller vendre le poisson au Japon où il rapportera plus ; le pouvoir peut au lieu d'octroyer gratuitement des emplacements les louer ou imposer un quota de produits à déverser sur le marché intérieur. Il n'y a rien de tout cela en vue. En fait, Sassou et ses sbires ne savent s'en prendre qu'aux faibles, qu'aux pauvres. CEUX QUI ONT A COEUR DE DEFENDRE LE CONGO CONTRE L'APPETIT DES ETRANGERS NE SONT PAS LES BIENVENUS POUR DENIS SASSOU NGUESSO.

Poursuivons un peu dans le sens de cette digression. Pour favoriser la baisse des coûts du poisson, pourquoi ne pas mettre sur pied une pêcherie nationale ou donner des bâteaux à des compatriotes pour que le produit de la pêche nourrisse les enfants du Congo ? Nous savons tous qu'avec l'explosion de Fukushima, les eaux japonaises sont polluées et la pêche en mer du Japon va finir par vendre des poissons qui intoxiqueront les populations. Le Japon ne peut que rechercher des zones où la pollution est la plus faible. Et nos salauds de gouvernants leur ouvrent les portes de la trahison en leur concédant nos côtes sans rien exiger. A peine ministre, Tshibambelela a commencé déjà à trahir le Congo. COMME QUOI, IL N'Y A POINT DE DUREE DANS LE GOUVERNEMENT POUR LA TRAHISON COMME POUR L'ENRICHISSEMENT...

Trahison, piratage des idées, arbitraire, assassinats, décadence de la nation, etc., nous connaissons déjà ce qui caractérise le règne du clan Sassou&Nguesso : siphonner le pays jusqu'à l'os, jusqu'à ce qu'il ne reste plus rien à vendre. Quand nous en arriverons là, les Congolais seront devenus les esclaves du clan et le clan pourra garder le pouvoir ad aeternam...

-------------------------------------------------------------------

 

Chers compatriotes,

Je suis outré et sidéré de voir ce que Télé Kombo a diffusé le vendredi 28 septembre 2012, au sortir du premier conseil des ministres présidé par  Mr Sassou lui-même.

Vous (vous) souviendrez que lors de ce conseil des ministres, parmi certaines décisions que son porte-parole s’est fait l’éloge de lire, il y eu la fameuse décision de financer la Santé et le Sport au Congo, par des taxes de 25 frs CFA sur chaque bouteille de boissons alcoolisé ou non et 50 frs Cfa sur chaque paquet de cigarettes.

Enfin quelle canaillerie intellectuelle de la part de Mr Sassou et ses ministres !

Tous  savent, y compris les Congolais que cette idée provient de l’ancien ambassadeur Marcel MAKOME, qui (en) qualité de Coordonateur de l’AND (Alliance Nationale pour la Démocratie), avait lors d’un conclave tenu à Brazzaville en 2004  à l’hôtel Méridien, inspiré  plusieurs résolutions pour améliorer  la qualité de vie des nos citoyens (et) parmi elles,  il y avait la résolution  sur : la création d’un Fonds du médicament au Congo, une autre faisait état : de la caducité du Comité de Suivi des Accords de Paix,  présidé par Mr Marius Mouambenga, devenu illégal compte tenu de la fin des hostilités dans notre pays, ainsi que  d’autres comme celle sur la diplomatie, etc…

Voici ce que disait cette résolution dans ses grandes lignes et dont les services de la présidence du Congo doivent détenir les copies transmises à Mr Sassou par l’A.N.D en 2004 :

"Face à la pénurie des médicaments de première nécessité dans nos hôpitaux publics, l’Alliance Nationale pour la Démocratie, en sigle A.N.D, réunie en conclave propose la création  d’un Fonds du médicament au Congo, ce Fonds géré par une commission composée de pharmaciens, de médecins et des administrateurs de santé, sera chargé de la mise à disposition auprès des établissements sanitaires publics,  des médicaments de première nécessité, pour une  1ere prise en charge des malades dès leur admission aux soins d’urgence.  Le  financement de ce Fonds du médicament se fera par des taxes prélevées sur des boissons et des cigarettes.

-         Une taxe de 10 frs Cfa, sur chaque bouteille de boissons  et une  de 5 Frs Cfa sur chaque paquet de cigarettes.

Mr Sassou devrait avant de plagier les idées des autres  au moins reconnaître leurs auteurs, même s’il peut les amender ou les  améliorer pour le bien de tous  mais  pirater grossièrement les œuvres de l’esprit  est un déshonneur pour un gouvernement de la république.

Dommage que ces intelligences dont regorge notre pays soient abandonnées par pur tribalisme ambiant et sectaire.

 Nous finirons un jour par la force conjuguée de tous par instaurer une vraie république où il fera bon de vivre ensemble et de travailler (avec) toutes et tous, débarrassés du dictateur Sassou et de ses miasmes.

 

 

Lewat Appolinaire, Résistant

                                                                      

 

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg