Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mars 2012 2 27 /03 /mars /2012 11:05

Cher compatriote,
bonjour.
Je suis heureux que tu aies installé internet à la maison. C'est vrai que les aléas du climat (nombreuses pluies) vont perturber la technologie (connexion internet) ; le mieux, c'est de passer par la liaison téléphonique comme en France mais cela voudrait dire la vulgarisation et la démocratisation du téléphone qui est encore chez nous un produit de luxe alors qu'en France, dès que l'on construit une maison, on prévoit déjà la connexion téléphonique. Pour la petite anecdote, c'est le climat (HIVER) qui a fait perdre la guerre à Hitler en Russie lors de son opération Barberousse : l'huile et l'essence dans les chars allemands gelaient tandis que les Russes avaient trouvé le moyen de faire marcher les leurs en dépit du grand froid. Quant aux Allemands, mal habillés, il sont plus morts de froid que d'autres choses ! Imagine, qu'ils mangeaient le cuir de leurs chaussures pour lutter contre la faim ; ce qui les exposait au froid. Staline, lui fit combattre des prisonniers de Sibérie habitués à de températures dépassant les - 50°. Si Hitler avait tenu compte des aléas du climat, quelle aurait été l'issue de la seconde guerre mondiale ?
 
C'est dire qu'on ne devrait rien entreprendre sans tenir compte du contexte environnemental, climatique et humain : tenir compte de toutes les ressources du sous-sol, du sol, du climat, de la faune, de la flore, de l'eau, du capital humain avec toutes ses compétences, etc. ET C'EST LA OU LE TRIBALISME DE DENIS SASSOU NGUESSO FAUSSE LA DONNE POLITIQUE EN RALENTISSANT LE DEVELOPPEMENT DU PAYS...

Il faut que tu penses à une activité qui peut exploiter la route Dolisie/Pointe-Noire : de nombreux projets deviennent possibles car en réduisant le temps de déplacement à quelques heures, beaucoup de choses deviennent possibles.
Pour les routes, transfrontalières, il faut un bon contrôle aux frontières et un excellent contrôle douanier : notre bois est déjà exfiltré par le Cameroun - alors que les Gabonais ont décidé de transformer leur bois sur place - qui va créer de nombreux emplois ; il faut donc que l'on contrôle ce qui entre et ce qui sort à travers ces routes. Mais, je suis pour la connexion terrestre fluviale et maritime de l'Afrique centrale et de l'Afrique. nous n'exploitons pas assez ces éléments.
L'initiative privée va aller crescendo si on couple routes, énergie, technologies et formation adaptée car il faut des compétences appropriées pour créer, maintenir, réparer, développer, innover. Pour former : des enseignants, des professeurs, des formateurs de qualité ainsi que des infrastructures dignes de ce nom et un homme politique avisé ne devait pas tarder à trouver l'algorithme qui permettrait que son pays aille de l'avant. J'observe beaucoup ce que fait Obiang Nguéma Mbasogo dans son pays...

Tu sais, notre pays devrait être déjà un pays émergent depuis fort longtemps si nous avions mis les choses à l'endroit en partant de la nécessité absolue de l'énergie, du transport et en développant les compétences du capital humain  : 
1) routes couplées avec électrification générale du pays et l'adduction d'eau potable nationale - ce qui aurait favorisé l'industrialisation et les autres technologies tout en améliorant la santé et le commerce car de nombreux paysans auraient enfin la possibilité de vendre leurs produits - c'est-à-dire, d'améliorer leurs conditions de vie. Une route transporte des hommes, des biens, des richesses, du savoir, du savoir-faire et favorise l'échange. Encore faut-il que nous ayons les moyens de locomotion adéquats. De plus, il n'y a pas que les routes ; il y a aussi l'aérien et le fluvial ou le maritime. Pourquoi ne trouve-t-on pas des mangues du Congo en France ou ailleurs - alors qu'on trouve l'ananas de côte-d'Ivoire et les petits avocats d’Israël, par exemple ?  Cela résume notre politique à l'exportation...
2) condition de télécommunication globale et bon marché pour tout le pays : depuis des années, le téléphone fixe a toujours été considéré comme un luxe - alors qu'ailleurs, c'est un produit grand public et  avec l'arrivée de la téléphonie portable, il y a encore moins de téléphone fixe. L'ETAT DEVRAIT IMPOSER A TOUTES CES SOCIETES D'INVESTIR DANS LA TELEPHONIE FIXE AVANT D'INVESTIR DANS LA TELEPHONIE MOBILE...
3) les nouvelles technologies de l'information auraient relevé le niveau de l'éducation nationale. Je dispose de près de 10.000 livres en support numériques (français-anglais) 
4) développer les pôles universitaires adaptés à l'agriculture et les Sciences à Dolisie, les industries de la mer (pêche, exploitation des produits marins, etc) et la pétrochimie à Pointe-Noire, les industries forestières et du bois au nord avec pôle architecture en bois pour la construction de chalets comme ce qui se faisiat à Mossendjo dans le temps, etc. Sans oublier la pêche et la pisciculture et les techniques de l'écologie moderne pour le reboisement, les sciences bio-pharmaceutiques, etc. Ce pôle pourrait aussi exploiter la richesse du bassin du Mayombe.

Cette idée de pôles universitaires que Sassou a reprise, je l'ai énoncée depuis longtemps dans un article qui existe et mes lecteurs peuvent le vérifier. Un pôle architecture et ingénierie pourrait être installé à Brazzaville et Pointe-Noire tandis qu'on installerait un pôle hydrologie dans les plateaux entre autres recherches dont des recherches zoologiques, la prospection, etc. 
 On pourrait créer des instituts NTIC à Pointe-Noire, Brazzaville, Dolisie et Nkayi, partout où les conditions seraient réunies : il faut en effet, l'usage d'internet et une ville comme Mossendjo est négligée n'ayant même pas une banque et surtout pas de connexion internet (nous étudions comment faire pour désenclaver numériquement cette ville que Sassou a punie) - alors que c'est la cinquième ou sixième ville du pays. Il faudrait utiliser les difficultés environnementales du haut nord pour développer des techniques d'habitat innovantes avec drainage, etc. ON POURRAIT AUSSI REGROUPER LES POPULATIONS - SANS TROP BOUSCULER LEUR MODE DE VIE.  En fait, la plus grande partie du territoire national est au nord et il est peu utilisé tant sur le plan humain que sur le plan des ressources ; on peut y mettre utilement des organismes qui développeraient le tourisme, la recherche afin de rendre cette partie plus accessible aux populations trop concentrées dans les villes. 
 ON PEUT DECONGESTIONNER LES VILLES SI ON CREE LES CONDITIONS QUI APPORTERAIENT LA SATISFACTION DES BESOINS DES POPULATIONS LA OU ELLES VIVENT : JE PENSE A INTERNET PARTOUT, LA TELEVISION PARTOUT, L'ECOLE ET LA SANTE PARTOUT, L'EAU POTABLE PARTOUT,  L'UNIVERSITE PARTOUT OU TRES PROCHE, LES COMMERCES PARTOUT - SANS OUBLIER UN TISSU ROUTIER, AERIEN OU FLUVIAL QUI PERMETTRAIT DE SE DEPLACER VERS LES GRANDS CENTRES URBAINS.
Je pense aussi à  l'ingénierie informatique et l'automatisme industriel. L'idée, c'est d'adapter le savoir à l'environnement dans le but du développement d'un savoir-faire immédiatement récupérable et d'installer des universités et des pôles d'enseignement technique sur tout le territoire en tenant compte des potentialités environnementales et humaines. 
 En France, chaque ville a plusieurs universités dans de nombreux domaines sans oublier les Lettres, le Droit, l'Administration, les sciences Humaines et le management, la santé, l'environnement, l'énergie car nous aurions plus gagné à apprendre à construire nous-mêmes nos barrages hydroélectriques en apprenant auprès des Chinois ou des Occidentaux que de laisser les Chinois le faire à notre place.
5) La création de bassins industriels pour récupérer les étudiants et les ingénieurs formés. Rappelle-toi un de mes mails dans lequel je t'avais parlé de zones industrielles aménagées avec maisons, électricités, écoles, routes pour écouler les produits - n'est-ce pas ce que Sassou a fait dans les nouveaux villages agricoles - sauf que moi je ne m'arrêtais pas à l'agriculture mais je pensais aussi à la pêche et la pisciculture, l'élevage, le fermage, l'exploitation des produits laitiers que nous ne savons pas transformer, etc. Peux-tu Imaginer le boom de l'emploi qu'un tel projet politique pourrait occasionner ? On pourrait tout simplement faire disparaître le chômage au Congo.

Tu vas me dire où trouver les moyens financiers pour développer un tel projet économique : En exploitant nous-mêmes nos richesses comme le bois, le pétrole, les minerais, etc. Nous pouvons nous-mêmes nous adresser directement au marché sans passer par des multinationales privées si dans certains domaines, on développe un secteur industriel d'Etat solide. OR, C'EST CE LIEN DIRECT AU MARCHE QUE LE MONDE OCCIDENTAL REFUSE A L'AFRIQUE QUI A DU MAL A SE CONSTITUER ELLE-MEME EN MARCHE...
Qu'est-ce qui nous empêche d'exploiter nous-mêmes nos côtes si poissonneuses et de vendre les poissons à l'étranger s'il le faut  au lieu de laisser les Chinois nous piller en pêchant nuit et jour ? Je suis pour un capitalisme d'Etat comme le pratique la Chine tout en permettant un capitalisme privé maîtrisé pour ne pas tomber dans la perversion occidentale de la spéculation. 
Il faut étudier la politique chinoise pour voir que la Chine favorise avant tout sa propre industrie, ses propres entreprises ; ses problèmes sont la pollution, la désertification et un niveau de vie qui ne cesse d'augmenter au point où on lui préfère déjà d'autres pays : toujours le même problème de profit maximisé...
Face à la crise actuelle, seuls quelques pays européens s'en sorte comme l'Allemagne et les pays nordiques qui ont une balance positive. Ce modèle a montré toutes ces failles et surtout, l'Europe se désindustrialise au profit de la Chine - c'est là où se pose le vrai problème du modèle occidental et ils feignent de ne pas le voir - parce qu'il s'agit du profit : TUER SON PROPRE PAYS, SA PROPRE INDUSTRIE NATIONALE POUR LE PROFIT ? QUELLE HORREUR ! Si l'Etat français favorisait les entreprises nationales en augmentant les taxes à l'importation, l'économie française se porterait mieux. En France, toutes les industries ferment et on laisse faire : les étrangers rachètent les usines et déplacent la technologie. 
Crois-moi : la Chine va dans quelques années devenir la première puissance mondiale. Elle a déjà commencé à bloquer la vente des "terres rares" nécessaires à la fabrication de produits High-Tech et même au lancement de missiles - ce qui va pousser les Occidentaux  à délocaliser encore un peu la fabrication de certains produit tout en transférant des technologies avancées à la Chine qui elle, colonise économiquement l'Afrique doucement.
A toi.
Ton frère LDM...

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda Mwan Mindzumb (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg