Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 août 2010 2 10 /08 /août /2010 11:21

LDM, bonsoir.

Pour une nuit, c’est bien de révéler des choses de ce monde tout en se posant des questions nécessaires à un épanouissement politique.

As-tu le contenu de l’entretien de KEREKOU et SASSOU, lors des dernières festivités de l’indépendance du Benin ? Les mauvaises langues congolaises supputent que le Président SASSOU caresse le rêve de réviser la constitution, pourtant taillée à sa juste mesure, qui autoriserait, dans l’un des articles, l’assemblée d’élire le président au suffrage indirect, comme au beau vieux temps du comité central. Il est prévisible que l’obstacle lié à l’âge sera levé afin de lui permettre de se représenter à la PUTAIN, au cas où son désigné serait incapable d’assurer ses engagements dans les cinq ans à venir.

A suivre les préparatifs du 50e anniversaire du Congo, un ami s’est interrogé sur l’éventualité d’avoir acheté une fois de plus des armes au nom du défilé. Parce qu’il y a quelques jours des militaires de la Présidence ont convoyé un bateau le long de la nouvelle route en construction, avec ce que cela comporte comme désagrément en matière de circulation, coupure des branches sur la voie tellement qu’il dépassait le gabarit autorisé sur la voie. Les rumeurs les plus folles le faisaient passer pour un don fait par la belle famille marocaine au Président SASSOU.

J’ai tenté de lui expliquer que la plupart des contrats de marché passés avec la Chine, notamment la construction du barrage d’Imboulou et de la route nationale et même de certains édifices publics sont assujettis à des conditions liées parfois à l’achat des armes, question de déblayer les entrepôts chinois en mal de vente ou d’autres accords qui accompagnent ce projet : par exemple toute la logistique vient de la Chine et même une partie du personnel. En effet, les Français n’ont pas jugé utile de nous construire le barrage de Sounda à côté d’un port en eau profonde. Cela fait partie des obligations diplomatiques, de ne pas révéler au grand jour certains entretiens top secrets ou secret d’état.

Je sais que la démocratie exige un pouvoir important de communication pour lever la suspicion et la rumeur, que la plupart des projets, sinon tous doivent requérir l’avis du parlement à l’instant où le pouvoir de l’état est engagé. Mais la faiblesse de nos gouvernements ne nous permet pas de nous opposer franchement au colonisateur ; en l’occurrence, il suffit de suivre BAGBO au sujet du développement de l’Afrique. Il certifie que l’Europe ne peut nous laisser nous développer librement, alors qu’elle tient les manettes monétaires. Il faut donc repenser notre politique économique tournée pour l’essentiel entre africains d’abord…Cette tendance globalisante nous permettra d’avoir une monnaie à nous.

Penses-tu que j’ai raison de ses explications ?

A toi…

Ma réponse :

XXXXX,
bonjour.
Non, je n'ai pas connaissance de l'entretien KEREKOU/SASSOU. Je pense avoir suivi une partie de l'interview de Sassou et l'ayant trouvé verbalement bouffon, j'ai zappé. Je vais faire des recherches. La révision de la Constitution est une nécessité et j'ai été le premier à le dire.
Tout observateur averti de la politique congolaise sait que c'est inévitable sur les points de la limitation des mandats et de la limite d'âge.
On pourra saupoudrer des mesures comme le retour d'un premier ministre mais cette mouture ne sera que superfétatoire car nous sommes en monarchie constitutionnelle, par la pratique réelle du pouvoir de décision.
Je ne pense pas que Sassou va laisser son tabernacle à un autre ! Prenons le pari. S'il ôte la limitation des mandats et celle de l'âge, rien ne l'empêchera de se succéder à lui-même. Logique ! Par contre, se faire élire par l'Assemblée me semble impossible car il s'agirait d'un recul et là, les choses risquent de susciter beaucoup de remous - même au niveau international. Il gardera le même système électoral des urnes populaires qui marche si bien en corrigeant le costume qui devient trop petit par rapport à ses ambitions.
Par rapport au colonisateur, je reviens sur mon point de vue : un gouvernement légitime peut s'y opposer et d'ailleurs, même une dictature puisque Kadhafi le fait en s'opposant même aux Etats-Unis qui l'ont pourtant installé au pouvoir. La forme dernière de la domination est mentale mais elle s'exerce physiquement de trois façons : 1) l'argent 2) le droit 3) la force.
Nous avons le pouvoir de modifier les rapports juridiques, ceux relatifs à l'argent par une nouvelle monnaie. Et quant à la force, c'est une marchandise comme une autre ! En fait, les dictateurs se lient dans un pacte du diable avec la puissance colonisatrice : "Tu protèges mon pouvoir illégitime et je te livre des richesses". C'est pour cela que la France soutient des dictatures partout dans le monde.
Par contre, je tiens à savoir pourquoi tu parles de "belle famille marocaine". Sassou a-t-il des liens avec le roi du Maroc ?
XXXX, je vais te décevoir en te disant que ce n'est pas aux Français de nous construire un barrage mais à l'Etat congolais. Les Français ne sont pas les seuls à maîtriser la construction des barrages. Je n'en veux pour preuve qu'IMBOULOU ! C'est Sassou qui ne veut pas doter le Kouilou d'une autonomie énergétique car il sait que cela boosterait le développement de cette partie du pays. Tiens, le prochain barrage est prévu dans la SANGHA ! Ca ne te parle pas ?
Sassou s'arme et s'armera encore et cela ne m'étonne pas - même si le Congo est soumis à un embargo en matière d'armes. Les embargos ne sont-ils pas faits pour être contournés ?
Pour conclure, tu as bien raison de suivre le point de vue de l'UPIERAD car la force monétaire est la plus grande de TOUTES. Le baron de Rotschild a dit : "Donnez-moi le contrôle de la monnaie et je me fiche de qui fait les lois"... C'était un juif. On lui doit la création de l'Etat d'Israël qui est appelé l'Etat-ROTSCHILD.
A méditer.
LDM

 

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg