Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juillet 2010 2 13 /07 /juillet /2010 21:07

COMMENTAIRE : Voici le mail d'un ami qui m'informe de ce qui se passe au Congo. Il fait une bonne analyse des rapports post-coloniaux et des filets tissés par la colonisation pour maintenir le Congo dans les rets d'une économie extravertie que Sassou découvre à peine. Cependant, il y a des choses discutables dans ses propos comme le fait que la France n'a pas voulu construire le barrage de SOUNDA. Je crois que c'est aux Congolais de construire ce barrage et non aux Français de le faire et si Sassou ne le fait pas, c'est parce qu'il redoute le développement du sud. L'énergie est un pouvoir. Sassou le sait et ne veut pas en doter le sud ; c'est tout simple. Il lui suffirait de trouver un arrangement avec les Chinois pour que ce barrage voie le jour. Sassou veut léguer tous les pouvoirs au nord après son départ.

Si notre ami et frère perçoit bien les problèmes administratifs et la mauvaise intégration de nouvelles compétences face à la vieille école, sa vision des problèmes technologiques est un peu limitée car nous vivons dans un monde ouvert dans lequel la France n'est pas seule détentrice de la technologie. La Chine est une puissance technologique puisqu'elle est l'usine du monde et ce n'est pas la faute des Chinois si nous ne leur demandons que de construire des immeubles et des routes. La preuve, ils nous construisent le barrage d'Imboulou, les Chinois. En tout cas, il faut améliorer le contrôle et le suivi de nos investissements ainsi que notre stratégie de développement à long terme. Si Denis Sassou Nguesso est un  instituteur de formateur, il dispose de toutes les intelligences du pays pour colmater son incapacité intellectuelle. Etre instituteur n'excuse rien puisque Massambat-Débat a mieux réagi que lui en moins de temps. Rien ne nous empêche de changer de politique vis-à-vis de la France. Laurent Bagbo nous le prouve en Côte d'Ivoire. Quant à l'armée, je suis d'avis à mieux l'utiliser - en attendant une hypothétique guéguerre intestine. D'ailleurs, il faudrait la réorganiser car nous n'avons pas d'"armée" mais une milice. Je crois qu'il se trompe quand il pense qu'ils ne s'enrichissent pas et qu'ils dépensent tout dans le ventre, le tourisme et le sexe. Sassou II, III IV a corrigé les erreurs de Sassou I. Certes, nous sommes d'avis de juger les protagonistes d'une déroute nationale qui s'enlise mais l'essentiel de ce qu'ils prennent frauduleusement au Congo est à l'étranger et ça ne sera pas facile de le récupérer si l'Occident ne nous aide pas mais là, en matière d'argent, les Occidentaux n'ont pas d'éthique car leur éthique, c'est justement l'accumulation accélérée de l'argent. Il semble croire que Sassou veut instaurer une espèce de "décentralisation" au Congo mais c'est une illusion car les nordistes régissent tout du nord au sud. Pour parler de décentralisation, il faut des pouvoirs locaux représentés par les locaux avec une certaine autonomie en face du pouvoir central. Or, ce n'est pas le cas. Il termine en se rendant compte des mécanismes qui permettent à nos leaders d'en haut de voler ; ce qui explique qu'Ondongo, ministre des finances essaie d'instaurer un semblant de rigueur. Jusqu'à quand ?

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

LDM, bonjour.

J’aimerais revenir tout autant sur le problème de gestion de notre pays pour lequel les Congolais de France se préoccupent tant. Deux ou trois lectures peuvent se faire : la première, lorsque l’on gère significativement le pouvoir et on l’exerce en qualité de Ministre, DG ou cadre décideur ; la deuxième, lorsqu’on est à l’opposition critique avec ou sans proposition et la troisième, on est simple citoyen disposant des informations de source sûre sur les dividendes qui alimentent le budget de l’Etat relativement aux choix qu’opère Mpila. C’est donc le meilleur observateur, bonhomme d’Ampère debout sur un référentiel, il oriente son bras droit vers le bon jugement !

Je prends SASSOU à l’image de tout Congolais sorti des indépendances, instituteur, donc cadre moyen qui se tisse un avenir aux côtés des cadres rompus, mais faisant la volonté de la métropole. Il découvre que les soi disant cadres ne font rien, sinon demeurent des caisses de résonance des colonisateurs qui se nourrissent de notre sang, de nos ressources, en nous imposant les pôles d’investissements qui sont du reste le prolongement de leur marché d’écoulement. C’est si simple à croire, la France n’a pas accepté, à côté du port de Pointe Noire, nous construire le barrage de SOUNDA, qui constituerait un sérieux levier de notre développement économique. L’usine de traitement de la potasse n’est pas construite au Congo, en dehors de la mine que l’on a sabotée. La formation des jeunes cadres congolais en France est axée sur l’administration, au profit de la transcription de leur culture. Bref, un schéma tout fait.

Les aiguilles se desserrent avec l’arrivée de la démocratie que CHIRAC considère à juste titre, être un luxe pour le Congo, car il savait que ce pays est un prolongement de la France, ’’ sa vache à lait’’. Les grands et graves problèmes de la diplomatie ne peuvent être jetés en pâture dans la rue par les africains, ne peuvent être dénoncés, d’ailleurs auprès de qui ? L’Afghanistan, l’Irak, l’Iran, l’Angola et les deux Congo en face et bien d’autres ont été broyés par des guerres savamment orchestrés. Qui sait les retombées de cette guerre, en termes de dette due à l’assistance technique ? Silence diplomatique oblige à la réserve, confrérie impose !

Ceci ne justifiant pas forcément cela, pour qu’on ne soit pas capable d’orienter nos investissements. Mais dans le domaine du transfert de la technologie, l’industrialisation au Congo connaîtra de véritables freins, car l’on peut devenir indépendant tout de suite, si jamais nous pourrons assurer simplement notre autosuffisance alimentaire. L’Europe nous tient par le bout de la pauvreté. Des questions essentielles bloquent le décollage du Congo, entre autres :

-          l’absence d’une véritable politique de formation et d’intégration des cadres ;

-          le suivi de nos investissements en infrastructures locales ou sanitaires ;

-          le choix des domaines prioritaires, car nous réagissons par à coup ;

-          la formation continue afin de réadapter les cadres aux nouvelles technologies en vue de dissiper les écarts entre les anciens et les nouveaux cadres ; ceci pour éviter des conflits de compétence.

-          La langue communautaire mal exploitée, pour évidemment disposer d’un même esprit.

La militarisation prononcée dans la politique est un moyen semble-t-il de résorber le chômage et éviter en nombre croissant les désœuvrés susceptibles d’être récupérés par les « forces du mal », elle peut être cependant capitalisée au profit d’une formation qualifiante et/ou de l’agriculture, car tous ces jeunes soldats sont au service de leur chef de corps, malheureux sont ceux qui ont du métier, ils ne servent pas l’Etat, puisqu’il n y a pas toujours la guerre aux coins de la rue.

LDM, je ne crois à aucun enrichissement de leur part, car en toutes choses, il faut savoir investir. Ils amassent de l’argent pour le dévaluer simplement, car ils ne feront rien de tout cela après ce régime. Tout l’investissement dans l’immobilier deviendra un bien de l’Etat, car demain il faut justifier les avoirs pour posséder autant de biens : « Justice et réconciliation !». L’investissement du ventre, dans le tourisme et le sexe est nul, car c’est du mirage ! Je crois vivement au décollage de ce pays avec ou sans SASSOU, pourvu qu’il pose les jalons à travers le barrage et quelques routes nationales en chantier. Nous n’allons pas tous mourir, même au prix d’un tremblement de terre. Je tiens à ce que tu pénètres les milieux diplomatiques pour comprendre et connaître ses interdits, ses impératifs et surtout l’application de la règle du plus fort.

La volonté de pouvoir installer des pouvoirs locaux à travers les conseils marque les premiers pas de la décentralisation ; il reste à l’accompagner par des mesures coercitives de contrôle et de suivi. Il se passe des choses regrettables entre les préfets qui ont un pouvoir de tutelle et les différents conseils jouissant d’une autonomie fonctionnelle. Les cadres appelés à évoluer aux côtés de ces pouvoirs consultatifs sont laissés à la traîne ou que l’on croit très peu en leurs compétences. Cette répartition du produit national est une indication réelle de vouloir commander autrement de la part du gouvernement actuel, même si cela ne relève pas de leur initiative personnelle, mais cela s’impose à eux et ils l’acceptent tacitement, en effet, le transfert n’est pas total. Du point de vue des textes, le Congo est avancé…

Dans ce merdier, j’apprends à lire le budget et ses impasses, c’est tout l’esprit du vol des Congolais… les impasses appelées encore « services rendus ». Combien les fêtes dites du 15 août, à partir des municipalisations sont de véritables occasions de justifier des sorties d’argent frauduleux, mais il y a volonté de faire de la part de SASSOU.

Arrêtons nous d’abord là.

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg