Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 juillet 2010 6 31 /07 /juillet /2010 10:59

La Extranjera,

ma soeur, bonjour. C'est toujours un plaisir de te lire. Ramener Lissouba pour vivre au Congo, c'est précipiter sa mort car il est dépendant et il n'y a pas de structures médicales appropriées pour son type de maladie, Sassou Nguesso n'ayant pas voulu doter le Congo  d'un système de santé moderne ; pour preuve, il va se soigner à l'étranger et même sa propre fille est morte dans un hôpital marocain. On ne doit pas précipiter sa mort sauf si sa femme veut qu'il soit ad patres avant l'heure. Nous pensons qu'il est un symbole, un symbole de la démocratie et la démocratie ne peut se réconcilier avec la dictature que si la dictature abdique et remet les choses dans le bon ordre. La démocratie dérobée n'a pas été rendue et d'autre part, les événements de 97 ne concernent pas seulement les familles Lissouba et Sassou Nguesso : c'est une guerre qui a concerné deux camps politiques qui se battaient l'un pour conserver, l'autre pour prendre le pouvoir par la force. Comment comprendre qu'on ait amnistié Pascal Lissouba, lui le chef de l'exécutif mais qu'on n'ait pas amnistié ses receveurs d'ordre, ses subordonnés comme le défunt Moungounga ou Koukébéné ou les militaires comme les Koukébéné, les Binkikita ? C'est la raison pour laquelle on a enterré Moungounga en terre étrangère. La paix est globale et on ne réduit pas la paix d'un pays à la paix entre deux familles. Nombreux ont subi - alors qu'ils ne faisaient même pas la politique - des traumatismes à vie comme des viols. Nombreux sont morts pour rien, certains ont tout perdu. C'est une affaire assez grave qui doit être réglée globalement et non entre deux copines comme Antoinette Sassou Nguesso et Jocelyne Lissouba. On doit parler de crimes de guerre,  de réparations de guerre, de responsabilités des uns et des autres, ensuite de résolutions visant à résoudre les dysfonctionnements du pays afin de produire, - je dis produire  - car LA PAIX EST LE PRODUIT DE LA BONNE GOUVERNANCE ET DE LA JUSTICE SOCIALE ET NON UNE FORMULE MAGIQUE. LA PAIX EST LE RESULTAT D'UN CONSENSUS GLOBAL. Les Congolais vivent dans une contrainte, une sorte de "paix forcée" - les choses qui divisent n'ayant pas été résorbées. Il nous faut une concertation nationale de restauration de l'équilibre démocratique.

Je suis d'avis que le retour symbolique de Pascal Lissouba au Congo et non le retour définitif  qui ne saurait se produire pour raisons de santé - doit correspondre à une résolution globale des problèmes politiques du pays, du moins la mise en place des dispositions pour y remédier. Le retour de Lissouba doit correspondre au retour des institutions de 1991 issues de la Conférence Nationale comme la Constitution que Sassou a bafouée. C'est un symbole en lui-même que ce retour - même si pour Sassou Nguesso ce n'est qu'un tour de passe-passe pour bluffer la communauté internationale : il veut donner l'illusion que la paix est totalement revenue dans le pays et que désormais, le Congo est devenu un pays sûr pour les investisseurs étrangers. Nous savons qu'on torture encore, que le crime reste impuni, tous crimes confondus économiques, politiques, sociaux, que les droits de tous sont les privilèges de quelques-uns, que l'injustice sociale est criarde - alors même que Sassou ose parler d'éthique au pays dans antivaleurs triomphantes.

La paix, c'est traiter des questions d'égalité sociale, de justice sociale, de démocratie, de transport, d'éducation, de santé, d'emploi, d'aménagement du territoire, de délocalisation, de fin du favoritisme qui crée la médiocrité et l'impunité à tous les niveaux. On doit parler du massacre des civils du POOL en 1999 ou des disparus du BEACH car ce sont des cas graves de violation du droit international et des droits de l'homme. Il faut que la justice soit restaurée. LA VRAIE JUSTICE. Il faut une nouvelle justice, une nouvelle police, une nouvelle armée, bref, une nouvelle société. Quand le pays va dans la mauvaise direction, il faut le dire et parler assez fort pour que cela s'entende. Ce n'est pas de moi mais de François Bayrou dans PARIS MATCH.

 

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg