Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 janvier 2013 3 09 /01 /janvier /2013 21:10

Mon frère,

bonsoir.

Merci pour l'article qui s'interroge sur les chances de succès du médiateur Sassou. Dans le cas Sassou, s'interroger, c'est déjà douter et ce n'est pas fortuit si l'article se termine par l'expression "médiateur inefficace". Nous n'avons pas besoin d'être médium pour conclure à l'échec de l'éléphant. D'ailleurs, il a déjà échoué en RDC - en allant d'abord rencontrer Paul Kagamé avant les deux protagonistes Kabila et le M23,  le M23 qui déclare par ailleurs vouloir déposer les armes unilatéralement - certainement, une demande rwandaise ou une ruse de plus...

Dans l'affaire malienne, il est déjà hors-jeu : l'Algérie ne veut pas de sa médiation ; on voit mal comment il pourrait convaincre les islamistes mieux que l'Algérie. De plus, il a perdu en Kadhafi un important soutien. 

Dans la crise centrafricaine,  il est prématuré de parler d'une méthode Sassou car elle n'existe pas ; Sassou n'a qu'une manière de manipuler les hommes et nous savons tous que cette méthode c'est la corruption, l'achat des consciences : il te donne de l'argent, te transformant en redevable et ensuite, il te demande un ou des services que tu ne saurais lui refuser.

Sassou et les autres dictateurs procèdent à des investissements croisés ; il a investi au Tchad, en Centrafrique, en Angola et j'en passe. Pendant ce temps, les autres dictateurs font la même chose au Congo. Nous savons tous que la famille Kadhafi a d'importants investissements au Congo - notamment dans le domaine hôtelier. Nous avons appris que Denis Sassou Nguesso aurait perdu près de 30 milliards de dollars en Lybie ; on peut aisément comprendre pourquoi il soutenait Kadhafi contre vents et marées...


Rappelle-toi les échecs précédents de Sassou dont la plus récente  en Lybie où il avait reçu mandat de conclure une médiation entre la rébellion de Benghazi et Kadhafi. Sassou voulait sauver la peau de son ami Kadhafi ; il a échoué lamentablement. Avant, lorsqu'il était à la tête de l'Union Africaine, il n'a jamais réussi une seule médiation... Ce que fait monsieur Denis Sassou Nguesso dans les oripeaux d'un médiateur dans la crise centrafricaine ou ailleurs, c'est d'abord de tirer une gloire personnelle, de s'auréoler d'une sagesse dont on le sait dépourvu - même s'il veut en créer l'illusion.


C'est la force d'interposition à Damara qui a mis un frein à l'avancée de la rébellion hétéroclite centrafricaine qui occupe presque l'ensemble de la Centrafrique et ce n'est pas un fait de médiation mais un rapport de force. On veut nous faire croire que si la rébellion réussit son coup cela pourrait déstabiliser le reste des pays de la CEMAC. Ce qui est évident faux : le coup d'Etat de Denis Sassou Nguesso en 1997 n'a pas déstabilisé les autres pays de la sous-région que l'on sache. Certes, les dictateurs ont peur que l'idée de la rébellion fasse boule de neige en devenant contagieuse - au point de la ramener comme mode d'accession au pouvoir mais une rébellion suppose d'abord des fractures au sein d'une armée nationale...


Bozizé a reçu l'aide de Sassou pour le paiement de salaires des fonctionnaires, pour l'achat de voitures des ministres qui sont passés à des gammes plus fortes correspondant mieux selon Sassou à leur statut ; en outre, il semble en maille avec la rébellion. Ce qui m'a fait écrire un article sur son rôle trouble dans cette affaire. Pendant que François Bozizé demande l'aide du Tchad pour stopper les rebelles et que Sassou lui fait croire  qu'il incitera Déby dans ce sens,  la rébellion révèle que c'est lui, Sassou, qui a exhorté Déby à ne pas les attaquer. 

Nous savons tous qu'il veut prendre la place vacante laissée par feu Omar Bongo qui était considéré comme un sage par ses pairs, sagesse liée à la longueur de son règne avec une opposition contenue à coups de pétrocfas. Il n'en a pas l'étoffe, lui qui ne parvient même pas à résoudre les problèmes intérieurs, procédant toujours par la menace et l'intimidation.

J'espère que tu es au courant du malaise du colonel Marcel Ntsourou suite à une altercation avec le procureur de la république Essamy Ngatsé qui n'a aucunement le droit de se rendre dans la cellule d'un innocent condamné à tort pour essayer de l'intimider. 

Depuis mars, Sassou ne parvient pas à rendre au peuple congolais un rapport clair dans l'affaire du 4 mars 2012. Et comme ça, il serait plus habilité à aller solutionner les problèmes des autres ? Non, il y a recherche d'image sous communication pour rehausser une stature qui est affaiblie par les affaires. Sassou veut paraître pour masquer son être qui est devenu transparent aux yeux du monde entier. Nous parlons bien d'un homme fini sur la scène internationale qui essaie de redorer son blason en se portant médiateur dans des conflits qu'il ne pourra résoudre. On peut tenir le pari. 

C'est lui le médiateur. Pourquoi la médiation doit-elle se passer à Libreville et non à Brazzaville, chez le médiateur himself ? Y aurait-il une tradition de médiation liée à la ville de Libreville ? Il y a comme l'ombre du défunt beau-fils qui plane...

D'ailleurs, il peine à amener à la table des négociations François Bozizé et une rébellion hétéroclite. Bozizé parle d'un gouvernement de transition tandis que la rébellion exige son départ du pouvoir. Or, Bozizé a déjà dit qu'il avait été élu et qu'il n'y avait rien à négocier à ce sujet. Si négocier, c'est imposer aux rebelles le point de vue de François Bozizé, nous ne sommes pas en face d'une négociation mais d'une coercition. Seulement, Bozizé a-t-il les moyens d'imposer son point de vue à la rébellion centrafricaine ? That is the question...

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg