Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juin 2013 5 21 /06 /juin /2013 14:22

Mon cher David,

bonjour.

Nous avons en commun plusieurs principes dont le plus important que j'ai toujours proclamé et qui me vient du kimuntu  est le suivant : " l'homme est au piédestal de l'importance, il est le bien de prestige le plus élevé de tout l'univers ". Tout être humain qui oublie ce principe a perdu son humanessence, c'est-à-dire, ce qui fait l'essence humaine ou kimuntu. En effet, il y a l'homme selon le kimuntu ou l'humanessence - tout ce qui n'entre pas dans ce domaine de définition renvoie à l'animalité. Dans nos sociétés ancestrales, il n'y avait rien de plus prestigieux que l'homme - même pas l'or ! A partir de là, le reste passe à un niveau symbolique et l'on ne rechigne plus à partager son moungouélé avec le voisin qui a faim car TOUS ont le devoir de préserver TOUTE vie humaine. Lorsqu'un homme est malade, c'est tout le village qui vient le réconforter de sorte qu'il n'est jamais seul et sa guérison est d'autant plus rapide qu'il se sent soutenu par ses semblables. Dans cet univers ontologiquement suffisant qui porte en germe TOUS les grands principes spirituels et religieux, personne ne daigne vouloir s'élever au-dessus des autres puisque la vie est plus grande que le groupe et le groupe plus important que l'individu.. 

Les sociétés traditionnelles bantoues jusqu'aux royaumes Kongo, Loango, Lunda, etc, brillent par un fait : personne n'exploitait personne - même pas les rois. Personne ne souffre de la maladie de vouloir posséder plus que nécessaire - ce que les écologistes actuels découvrent à peine à partir de la notion de "facture énergétique" qu'il faut bien entendu étendre à toute forme d'énergie, y compris l'eau et la nourriture et pas seulement le pétrole, le gaz, et les autres énergies fossiles.


Les livres d'histoire peuvent témoigner qu'avant l'arrivée d'occidentaux en Afrique, ce continent était un modèle de sagesse qui a trouvé son point culminant dans les sociétés bantoues puis dans la société égyptienne. En plaçant une invention de l'homme au-dessus de son créateur, ils (les maîtres du monde) œuvrent désormais à détruire cette planète, ce bel univers terrestre si riche en vies - alors qu'elles sont si rares ailleurs !  

Dans la logique profonde qui me caractérise et qui fut certainement celle des "illuminés du kimuntu" ( kimuntu que j'ai tendance à confondre avec le saint-esprit), j'estime que la vie est la chose la plus importante de l'univers tout entier. La vie est porteuse de sens, ontologiquement porteuse et faiseuse de sens et tout l'univers n'est compréhensible que si tout son développement est perçu comme une dynamique besognant à créer les conditions d'émergence de la vie multipliée de façon exponentielle.

Il y a ceux qui tombent en extase devant les pyramides d'Egypte ; moi, ce qui m'a ébloui, c'est la logique sociale du kanda, des makanda (clans au pluriel), des clans, des lignages et des ethnies  qui apportaient une solidarité instinctive à chacun de ses membres car le groupe était plus important que l'individu. Le fait d'être mussi kanda x était suffisant pour rester en vie loin de chez soi car tant qu'il y avait un membre de son clan quelque part, on était assuré d'avoir le gîte et le couvert. Le kanda était notre carte d'identité lors de nos voyages. Dans un village proche de la frontière congolaise, les Makandas du Gabon pleurèrent en recevant ma sœur  et ses enfants lors des événements de 1997 qui ont sanctionné le retour sanglant de monsieur Denis Sassou Nguesso au pouvoir au travers de son coup d'Etat qui chassa le président Pascal Lissouba du pouvoir. Et, il y avait aussi les solidarités parentale, linguistique, ethnique, territoriale du fait de provenir d'un même lieu, etc.

En Occident, les rapports économiques présidaient à la survie des hommes et vivre était synonyme de travail - d'abord de travail pour le travail et non pour pourvoir la société dans son entité en biens collectifs ; en Afrique, les relations sociales organisaient la vie en société et l'on a osé traiter ce genre de sociétés de "primitives", elles qui ont permis à l'Afrique d'avoir une croissance humaine importante dans des conditions où l'on ne souffrait pas de faim comme aujourd'hui et dans un environnement paisible. Sinon, comment expliquer que les esclavagistes soient venus trouver une Afrique populeuse où l'on s'y sentait bien, une Afrique où l'esprit de convoitise était le plus bas ? D'ailleurs, Karl Marx n'a-t-il pas avoué avoir trouvé les principes du communisme en étudiant les sociétés dites primitives ?

L'argent qui résume la logique marchande a créé ce que j'appelle "la misère établie" ; il a rendu possible l'esclavage de l'homme d'une autre manière : en obligeant l'homme à entrer dans la servitude par lui-même - alors qu'il (l'argent) ne devait constituer qu'un objet d'échanges universels. En effet, l'argent a rendu possible la servitude volontaire. La société capitalisme est une société du superflu où l'on produit mécaniquement des biens en surnombre - sansse demander si la société en a vraiment besoin et en quelles quantités, où l'on exploite aveuglément la nature - sans se soucier du devenir des choses, sans s'interroger sur ce qui est le plus important, ce qui est vraiment nécessaire - et c'est ce modèle-là, cette folie-là qui jette plus qu'elle ne consomme, qui détruit la planète pour l'enrichissement de quelques-uns que le monde suit ? Il est évident que ce modèle de développement conduit l'humanité à sa perte...


Depuis l'entrée dans notre sol sacré de la première pièce de monnaie moderne, l'Afrique profonde a perdu son âme, elle qui a suscité l'Egypte, la plus spirituelle des nations de tous les temps où sont venus s'abreuver les Pythagore, Orphée, Moïse, Abraham, Solon considéré comme le plus sage de toute la Grèce, Jésus, Euclide, Hippocrate et tant d'autres - ce qui permet de dire que l'Egypte est la mère du monde, elle qui est fille d'Afrique quoi que l'on dise.


Il faudra un jour créer des écoles du kimuntu à l'image des écoles de la maat en Egypte, écoles qui enseigneront à nos enfants l'essence de la culture africaine originelle pour que l'Afrique se réconcilie avec-elle même : constatez combien il est difficile aux Africains de vivre selon des principes allogènes puisque même la fameuse démocratie ne nous réussit pas.

Pendant que l'histoire de l'Europe est sans cesse ponctuée de guerres bien avant le Moyen-Age, seul l'esprit du kimuntu peut expliquer que l'Afrique ait connu une histoire si paisible loin des convoitises matérielles car lorsque vous avez placé la vie humaine au piédestal de l'importance, il ne vous viendra même pas à l'idée de guerroyer avec votre prochain pour lui prendre des vaches, ses champs ou quoi que ce soit de matériel. Hélas, il y a eu l'histoire, c'est-à-dire, la rencontre musclée des mondes qui a vu le triomphe du plus fort et non du plus sage : seul le violent avait prévu de créer une arme cracheuse de mort pour asservir son semblable. Nous ne pouvons pas refaire l'histoire, n'est-ce pas ? Alors, travaillons à la rendre plus digne que l'histoire des animaux.


Nous avons bon espoir que notre peuple réveille sa dignité endormie, son kimuntu sous somnifères politiques, pour changer un jour ce qui ressemble à un cauchemar incarné dans le pouvoir d'un homme qui règne sur le pays depuis plus de trente ans.

Il est toujours là, enfoui quelque part au centre de gravité de l'âme humaine, lui qu'on couvre chaque jour de la boue des antivaleurs attirées par l'argent. Il nous faut retrouver au-dedans de nous, l'or  du kimuntu pour ressusciter l'Esprit atavique de l'Afrique. Telle est pour nous la "nouvelle naissance" ou l'homme nouveau engendré selon l'humanessence, selon le kimuntu...

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg