Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 décembre 2009 2 08 /12 /décembre /2009 15:42
COMMENTAIRE : Chaque jour qui passe, on en apprend de plus bel sur les violations des droits de l'homme, sur le bafouement des libertés fondamentales, sur de nouvelles exactions du pouvoir inique et illégitime de Brazzaville. On croyait que le Général Mbaou était le seul prisonnier incarcéré sans raison aucune, sans motif juridique. Voilà qu'on apprend qu'un citoyen de la RDC, Pathy Kobange - en séjour au Congo - a été arrêté depuis onze mois sous des prétextes fallacieux : on lui accuse d'avoir attenté au pouvoir illégitime de monsieur Denis Sassou Nguesso avec des complices qu'ils ne connaît même pas. Dire cela, ce n'est pas en faire une accusation juridique fondée dans l'ordre normal des choses car cette accusation n'est que verbale, une accusation qui sonne comme une fausse et mauvaise justification. Un homme tout seul attenter au pouvoir clano-tribal de Denis Sassou Nguesso ? Sans armes ? Sans complices ? A qui va-t-on faire avaler ce gros cobra ? Non, il y a du délire en l'air dans les antichambres du palais CRISTAL à Mpila. A moins que Sassou ne le garde comme monnaie d'échange pour un éventuel échange de mauvais procédés avec Kabila Kanambé. En effet, Pathy Kobange, comme vous allez l'apprendre dans l'article qui suit, est un opposant politique de la RDC et cela signifie que s'il y a quelqu'un qui a intérêt qu'on l'arrête, cela ne peut être que Joseph Kabila Kanambé. Au moment où on examine à l'assemblée nationale congolaise une sorte de pacte d'extradition entre les Etats de la CEMAC, on peut juste se demander si c'est sur ordonnance de monsieur Kabila faux ou vrai fils qu'on l'aurait arrêté. Or, il y a à peine quelques heures que nous écrivions que les rapports  entre Sassou Nguesso et Kabila ne sont pas au beau fixe  à  cause du laxisme du premier vis-à-vis des ex-FAZ qui vont et viennent entre les deux Congos mais on ne peut pas présager de leur état il y a onze mois quand Pathy Kobange a été arrêté.
Cet acte est une violation des Droits de l'Homme puisque monsieur Pathy Kobange n'est pas un Congolais de Brazzaville - c'est donc le Droit International qui s'applique à son égard. Normalement, la RDC devrait protester par son ambassade au Congo mais nous savons qu'elle n'en fera rien parce que Pathy Kobange est un opposant politique. Or, ce n'est pas en cette qualité que l'ambassade de la RDC devait le voir mais dans le fait qu'il est avant tout un citoyen de la RDC et seulement à ce titre. Il faut que les dictateurs sachent qu'un bon régime politique est souvent couplé à une bonne opposition qui est nécessaire comme la nuit est nécessaire au jour pour permettre aux êtres de se reposer. Le fait d'être sur le sol congolais pour un immigré qui vient d'en face, nous le savons tous, ne constitue pas un délit en soi - surtout si son séjour est un séjour régulier. Un dictateur qui se reconnaîtra a dit : "On ne fait pas un coup d'Etat en étant couché dans son lit" et si nous savons que lui a menti, il est certain que Pathy n'avait pas la prétention de faire un coup d'Etat juste par sa présence à Brazzaville.
Il faut donc que nos frères de la RDC prennent en main cette affaire car plus Pathy restera en prison, plus il en pâtira : les geôles de Brazzaville sont en mauvais état par leurs conditions d'hygiène et plus on y reste, plus on en sort en minable état de santé qu'on y était entré. La prison, en Afrique en général et au Congo-Brazzaville en particulier, est une mort à petit feu... si ce n'est une mort - tout court.
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Par Hippo Kimbalanga

 


Pathy kobange, est retenu en prison à Brazzaville depuis fin janvier.

Vendredi dernier, j’ai eu une longue conversation téléphonique avec l’opposant congolais, Pathy Kobange depuis sa cellule dans la maison d’arrêt de Brazzaville où il croupit depuis la fin du mois de janvier dernier, pour des raisons que seule, la police d’Etat du Congo Brazzaville doit savoir.

 

Pathy Kobange est connu dans le milieu de l’opposition congolaise basée en France depuis des nombreuses années. Il est l’un des animateurs des activités politiques des Congolais de la Diaspora.  Sa présence dans les manifestations politiques à Paris a été souvent très remarquée, pour la simple raison qu’il est à la tête d’un parti politique très implanté à Kinshasa. Très proche de l’opposition radicale, Pathy Kobange est aussi une Colombe dans l’opposition extra parlementaire incarnée par Christian Badibangi  et Gabriel MOKIA.

 

D’après Pathy Kobange, que j’ai eu durant plus de 40 minutes au téléphone, la police politique du Congo lui reproche une supposée participation dans une histoire de déstabilisation du régime SASOU NGUESSO.

 

Tout commence, un soir de janvier vers 4H du matin, quand il a eu la visite d’un groupe d’hommes armés venus toquer à sa porte. Sans être invités, deux des membres du commando sont rentrés dans la maison. Dans la panique, Il s’est sauvé, pour aller directement dans un commissariat pour porter plainte. Mais hélas, c’était le début de son chemin de croix. Il sera retenu et conduit en prison sans procès. Dans son dossier, il n'y a rien de sérieux, sauf  les accusations sorties de la  bouche d’un agent de la police d’Etat. Son avocat, un certain maître Milongas, est devenu invisible suite aux intimidations.

 

Dans cette histoire, Pathy Kobange ne comprend pas, comment ses supposés complices dans le fameux complot sont libres et font même des voyages à l’étranger. Au mois de mars dernier, un de chefs de la police, a promis de le libérer en juin. Et voila plus de 6 mois, qu’il est toujours détenu sans avoir une explication valable.  Les ONG des droits de l’homme sont frileuses dans son cas. Personne ne l’approche de peur d’être accusé aussi de complicité.

 

Aujourd’hui, nous sommes en droit de nous demander, pourquoi, la police politique de Sassou, retient un citoyen de la RDC, sans procès, ni explication d’aucune sorte ?  Pourquoi les hommes cités dans le fameux complot contre l’état congolais, sont libres et pas Kobange ?

Comment, Pathy Kobange, citoyen de la RDC, peut-il  être impliqué dans les affaires politiques du Congo Brazza ? Comment un opposant congolais, très impliqué pacifiquement dans les activités politiques de son pays, peut il-il se retrouver dans une histoire de terrorisme dans un pays étranger ? Non, c’est incompréhensible. Nous demanderons aux autorités de Congo Brazza, de libérer Pathy Kobange afin qu’il passe les fêtes de fin d’année avec sa famille. Il n’est pas normal de garder un honnête monsieur en prison depuis plus de 11 mois, sans raison. Affaire à suivre…….

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg