Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 décembre 2009 4 31 /12 /décembre /2009 00:17

GeneralEtumba.jpgCOMMENTAIRE : Voici un texte qui  confirme la suspicion de la RDC à l’égard de son petit voisin, le Congo qui abrite nombre de ses ressortissants, notamment des anciens militaires transfuges de l’armée de Mobutu qui ont élu domicile au Congo mais qui n’hésitent désormais plus à traverser le fleuve pour aller prêter main forte à leurs frères de Dongo. Kinshasa se plaint de ce laisser-aller frontalier mais il semble que le Congo n’ait pas obtempéré à la demande d’Hyppolite Kanambé alias Joseph Kabila. Le Général Etumba dépêché à Brazzaville est venu à la tête d’une forte délégation négocier l’extradition de centaines d’officiers ex-FAZ et des ex-MLC. En vain. Sassou Nguesso ne saurait trahir ceux qui l’ont aidé à reconquérir le pouvoir. et il se peut qu'il est encore besoin d'eux pour massacrer les populations du sud-Congo. Lisez le texte original sur http://www.radiotvbendele.net/vivvo_general/27.html .

Il est clair que les relations entre Denis Sassou Nguesso et Kanambé-Kabila ne pourront pas s’améliorer de sitôt. Sassou espère la chute de kabila car il voit d’un très mauvais œil l’influence du Rwanda aux portes de sa capitale. En effet, il pourrait venir à l’esprit de Paul Kagamé, président du Rwanda de déstabiliser plus tard le Congo après la RDC pour avoir une hégémonie sur les deux Congos si riches…

-------------------------------------------------------------------------------------------------------

Mercredi 15 décembre dernier, le Général Etumba a traversé le fleuve Congo à la tête d’une forte délégation des FARDC pour une visite de travail avec son homologue d’en face. L’objet de sa visite consistait, on s’en doute bien, à demander l’intervention du gouvernement et de l’armée du Congo Brazzaville  pour qu’elle procède à la neutralisation et à l’extradition des centaines d’officiers et militaires ex-FAZ et ex-MLC refugiés en République du Congo. Le Général Etumba a justifié sa démarche par la crainte du gouvernement de Kinshasa de voir ces redoutables guerriers se rallier aux Patriotes Résistants du Congo (PRC en sigle) qui donnent déjà du fil à tordre à la coalition des armées du Rwanda, des FARDC et de la MONUC dans la province de l’Équateur. Selon une source très proche du Général Etumba, son homologue congolais de Brazzaville lui a administré une véritable leçon de droit  international et d’éthique militaire : 

1.      Le  chef d’état-major général de l’armée de la République du Congo Brazzaville a souligné à l’intention de son homologue rdcongolais qu’à peine une semaine avant sa visite, le gouverneur de la ville de Kinshasa venu à Brazzaville en visite de travail avait déclaré officiellement aux autorités congolaises de Brazzaville, concernant la cause du nombre impressionnant de citoyens rdcongolais réfugiés à Impfondo, que le conflit de Dongo n’était qu’une petite tension interethnique locale que le gouvernement de la RDC s’employait à régler avec l’envoi de policiers sur le lieu du conflit.

 

2.      Il lui a ensuite fait remarquer que le gouvernement de Kinshasa n’a jamais reconnu officiellement l’existence d’une rébellion ni d’une guerre civile en RDC. Jusqu’à ce jour donc, le gouvernement du Congo Brazzaville ne retient que la thèse officielle d’un conflit interethnique à Dongo, conflit que le porte-parole du gouvernement rdcongolais a déclaré avoir été totalement maitrisé par les FARDC. Dès lors l’armée congolaise qui n’a reçu aucune communication contraire de la part de son gouvernement, se voit très mal intervenir  pour un conflit purement interne à la RDC.

3.      De plus, presque tous les officiers et militaires ex-FAZ et ex-MLC habitants la République du Congo Brazzaville ont tous obtenu obligatoirement le statut de réfugiés. Ils sont donc placés sous l’autorité et la protection du HCR et de ce fait régis par la convention de Vienne. Le gouvernement et l’armée congolaise ne peuvent donc pas procéder à la neutralisation de ces réfugiés et moins encore, à leur extradition vers leur pays d’origine.

En conclusion, le Chef de l’armée de la république du Congo Brazza a poliment conseillé son homologue de conseiller le gouvernement de Kinshasa de reconnaître d’abord officiellement l’existence d’une guerre civile en RDC et de fournir ensuite les preuves d’implication des militaires et officiers rdcongolais réfugiés en République du Congo, avant d’adresser une requête de leur surveillance par les forces de l’ordre de la République du Congo Brazzaville. Une telle requête serait recevable et permettrait l’organisation d’une séance de travail entre les autorités civiles et militaires  des deux pays. 

Après cette leçon magistrale, le Général Etumba et sa délégation sont rentrés à Kinshasa, la queue entre les pattes. Si le ridicule pouvait tuer….

Voilà  donc où en est la RDC aujourd’hui : Notre imposteur national est pris dans son propre piège. En effet, pour mener à terme le plan rwandais de neutralisation des institutions congolaises en vue de la balkanisation de notre territoire, Kagame et son représentant en RDC, Hyppolite Kanambe, devaient empêcher à tout prix notre pays de se doter d’une véritable armée Républicaine forte et dissuasive. 

Le résultat est là « Joseph Kabila » et ses complices en RDC ont bien rempli leur mission à ce niveau. Tout ce qui pouvait aider notre armée à se constituer a été subtilement saboté de l’intérieur, plusieurs faits en témoignent: 

·Neutralisation des meilleurs éléments de l’armée congolaise : par des assassinats ou des arrestations ciblées. Les plus prudents ont choisi à temps le chemin de l’exil.

·Noyautage de l’armée en y intégrant massivement et frauduleusement des troupes de l’armée rwandaise sous la couverture du RCD d’abord, et du CNDP ensuite.

· Détournement des soldes des militaires et impunité des auteurs de ces détournements. Les militaires congolais sont réduits à se nourrir sur le dos de la population qu’ils tyrannisent.

·Mise en place de stratagèmes divers permettant d’équiper ou de former les troupes de l’armée rwandaise qui combattent et occupent la RDC

· Trahisons diverses permettant à l’armée rwandaise d’infliger aux FARDC des lourdes pertes en hommes et en matériel.

· Travail de sape de l’image de l’armée congolaise dans l’opinion nationale et internationale par des crimes commis par les assaillants rwandais sous uniforme des FARDC sur le sol congolais.

Mais aujourd’hui ce travail minutieux de sabotage fait que Kanambe se retrouve avec des éléments armés congolais qui ne lui font plus confiance parce qu’ils ont commencé à comprendre à qui ils ont réellement affaire. Sachant que le nombre considérable de ceux qui sont désormais membres de la 5ème colonne l’empêchera de toute manière d’être véritablement efficace. Pour résoudre un problème d’insécurité en RDC, il ne peut plus compter que sur la MONUC, l’armée rwandaise et des mercenaires sans foi ni loi payés cent fois plus que des officiers congolais. Quant aux armées étrangères auxquelles il a voulu faire appel pour voler à son secours, après avoir essuyé le refus de l’Angola, il vient maintenant d’essuyer le refus du Congo Brazzaville. La Belgique ayant été démasquée, a été contrainte de se rétracter. Ainsi, l’imposteur se retrouve du coup isolé, seul face à la résistance congolaise qui accueille chaque jour des patriotes congolais des FARDC qui la rejoigne avec armes et bagages. Malgré l’appui substantiel de la MONUC, du Rwanda et des mercenaires, la vérité est que la stratégie de Kagamé et Kabila se retourne maintenant contre eux. Ils sont tombés dans leurs propres pièges!  

L’Œil du patriote demande donc aux  derniers militaires congolais qui n’avaient pas encore compris le véritable rôle de « Kabila » en RDC de réaliser maintenant que le processus de Libération de la RDC est inéluctable et qu’ils n’ont aucune raison de servir de chair à canon, au kadogo rwandais qui leur sert de Président. Rien n’arrêtera la résistance congolaise. 

Paris, le 23 Décembre 2009

Candide OKEKE

L’ŒIL DU PATRIOTE

 

 

 

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg