Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 février 2014 5 21 /02 /février /2014 18:42

Le Congo vient de bricoler en complicité avec la Banque Mondiale un pseudo projet "LISUNGUI" qui ne bénéficiera qu'à 5000 familles et nous savons d'avance que celles qui seront choisies vont bénéficier encore une fois de la préférence ethnorégionale car Denis Sassou Nguesso est un fieffé tribal qui ne sait pas faire autre chose que discriminer et humilier les populations du sud qui l'ont écarté du pouvoir en 1992. C'est sa façon de prendre sa revanche.

Ceux qui nous lisent savent que nous avions suggéré un projet dénommé REVENU MINIMUM VITAL qui attribuerait aux familles les plus pauvres, à toutes les familles les plus pauvres du Congo et non quelques-unes dont on se demande comment elles seront choisies car comme cela fut constaté lors de l'affaire du 4 mars 2012, seules quelques familles avaient reçu les fameux 3 millions de francs cfa, certaines n'ayant même pas été affectées par les explosions. Il vous suffit de lire le projet pour le trouver discriminatoire car il est écrit :

"Ce projet concerne cinq mille ménages pauvres, des femmes enceintes et des enfants de moins de 14 ans. Environ mille personnes âgées vivant dans les quartiers de Makélékélé, Bacongo, Moungali et Talangaï dans le département de Brazzaville sont ciblées, ainsi que celles vivant à Mvou-Mvou dans le département de Pointe-Noire, Makoua et Oyo dans celui de la Cuvette."

Déjà le choix des quartiers ert des villes pose problème : pourquoi juste les quartiers Makélékélé, Bacongo, Moungali et Talangaï pour Brazzaville ? Pourquoi avoir oublié Diata, Moukondo, etc. ? Est-ce parce qu'ils sont réputés être le quartiers des "lissoubistes" ? Et Dolisie ? N'y a-t-il donc pas de pauvres, de femmes enceintes et de vieillards à Dolisie ou à Mouyondzi ? Et puis, la pauvreté ne frappe pas que les femmes enceintes ; il y a aussi les femmes seules qui se battent au quotidien pour nourrir leurs enfants.

Non, sans blague ! Comment les Congolais peuvent-ils se laisser discriminer, diviser de la sorte sans la moindre protestation ? TOUS AUTANT QUE VOUS ETES, PAUVRES D'OWANDO, DE SIBITI, DE DOLISIE, DE MOSSENDJO ET D'AILLEURS, ASSIEGEZ LES TRESORS PUBLICS ET RECLAMEZ VOS 30.000 FRANCS CFA DONNES PAR LA BANQUE MONDIALE ET COMPLETES PAR L'ARGENT DES RESSOURCES DE VOTRE PAYS ! VOUS ETES PLUS DEMUNIS QUE LES PAUVRES DE BRAZZAVILLE ET SURTOUT D'OYO QUI ONT DES FILS QUI TRAVAILLENT AVEC DENIS SASSOU NGUESSO. AU NOM DE QUOI UN VIEILLARD D'OYO VAUDRAIT PLUS QUE CELUI DE MADINGO-KAYES ? AU NOM DE QUOI ? BON SANG ! JE SUIS INDIGNE PAR LE LAXISME DE MON PEUPLE !

Comment la Banque Mondiale peut-elle adhérer à un tel projet discriminatoire et honteusement pervers ? Cette institution, en cautionnant l'opération "LISUNGUI" vient de perdre pour toujours le peu de dignité qui lui restait à mes yeux.

Au nord, on s'attend toujours à retrouver Oyo même si on oublie Owando et nous savons que tous les habitants d'Oyo bénéficieront du projet "LISUNGUI", femmes, enfants, jeunes, vieillards - parce que c'est la ville sainte présidentielle où vivent les membres de la TRIBU ELUE. C'est contre ce tribalisme que je me bats, contre ce genre de comportement inhumain, limite nazi comme si Denis Sassou Nguesso avait programmé une "solution finale" pour les autres ethnies du Congo. Denis Sassou Nguesso est un criminel politique avant d'être un criminel tout court. Pourquoi juste quelques vieillards ciblés dans quelques quartiers ? Tous les Congolais, vu le budget de l'Etat et le boom pétrolier qui se profile, peuvent recevoir au moins 30.000 francs cfa par mois. Il faut que Denis Sassou Nguesso arrête de diviser les Congolais en privilégiant quelques-uns là où une véritable république devrait parler du droit de tous. Et avec ça, ça se prétend sage, ça veut résoudre les problèmes chez les autres - alors qu'on est un monstre pour son propre peuple !

CONGO BRAZZAVILLE, (CONGOSITE) - Le directeur des opérations de la Banque mondiale (BM) pour les deux Congo, Eustache Ouayoro, et le ministre d’Etat, ministre congolais des Finances, Gilbert Ondongo, ont procédé le 19 février à Brazzaville, à la signature de plusieurs accords, dont celui portant sur la mise en œuvre du projet «Lisungui».


Eustache Ouayoro et Gilbert Ondongo
Eustache Ouayoro et Gilbert Ondongo
Le projet consiste à fournir une aide de base de 10 000 FCFA par mois et une allocation de 5 000 FCFA supplémentaire par enfant. Il prévoit également d’octroyer 10 000 FCFA aux personnes âgées démunies. 

Ce projet concerne cinq mille ménages pauvres, des femmes enceintes et des enfants de moins de 14 ans. Environ mille personnes âgées vivant dans les quartiers de Makélékélé, Bacongo, Moungali et Talangaï dans le département de Brazzaville sont ciblées, ainsi que celles vivant à Mvou-Mvou dans le département de Pointe-Noire, Makoua et Oyo dans celui de la Cuvette. 

«Le projet Lisungui est le plus novateur de l’ensemble des opérations de notre portefeuille, car c’est la première fois que nous préparons une opération de cette nature. Il s’agira d’une opération de type filet de sécurité qui est nécessaire pour adresser les questions d’extrême pauvreté que les approches traditionnelles n’arrivent pas à endiguer», a indiqué M. Ouayoro. 

Outre le projet Lisungui, les deux parties ont signé l’accord relatif au développement du système de santé au Congo. Sa mise en œuvre nécessitera un financement de près de 60 milliards FCFA et devra favoriser la disponibilité de médicaments de qualité à des prix abordables pour les Congolais. 

Un accord sur le financement additionnel du Projet de développement agricole et de réhabilitation des pistes rurales (PDARP) a également été signé. Ce financement supplémentaire devrait permettre de consolider les acquis du financement original afin d’augmenter le nombre total de bénéficiaires. 

Cette nouvelle phase sera aussi l’occasion pour les deux parties de réfléchir aux perspectives de développement de l’agriculture, afin d’accroître la contribution du secteur à l’économie nationale et à la réduction de la pauvreté en milieu rural.

Valentin Zongo et Gilbert Ondongo signant l'accord
Valentin Zongo et Gilbert Ondongo signant l'accord
Par ailleurs, le ministre des finances a signé un accord de prêt avec le représentant de la BAD pour les deux Congo, Valentin Zongo, en vue d’aménager la route Ndéndé-Doussala (Gabon) -Dolisie (République du Congo). Ce projet qui est évalué à 163,58 milliards sera conjointement financé par la Banque africaine de développement (BAD) à hauteur de 46,14 %, le Congo pour 71,45 milliards et le Gabon pour 14,231 milliards FCFA. 

La première phase du projet portera sur le bitumage de 49 km de route entre Ndéndé-Doussala et de 93 km entre Dolisie et Kibangou, au sud. Elle inclut également la réhabilitation de 130 km sur la section en terre comprise entre Kibangou et Ndongo, à la frontière du Gabon. La réalisation d’aménagements connexes aux tronçons routiers principaux ainsi que la mise en œuvre de facilitation du transport sont également prévues. 

La seconde phase concernera le bitumage du tronçon en terre restant entre Kibangou et Ngongo, l’aménagement de la voie de contournement de la ville de Pointe-Noire et des ports secs de Dolisie et Ndéndé. La mise en œuvre de mesures de facilitation de transport centré sur l’application effective de l’accord de transit entre les deux pays fait aussi partie des travaux à exécuter. 

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

mwangou 22/02/2014 08:53


Bjour LDM! pour ce qui est du gouvernement congolais on sait bien de quoi il s'agit... le problème, ce sont ces institutions internationales qui consolident la volonté de piller des gouvernements
africains... oui, BM, BAD, et autres PNUD et FAO, ne sont au Congo que pour couvrir les détournements, au sein de ces institutions et aux gouvernements... Voilà pourquoi, ils s'exhibent en
compagnie des ministres; leur problème réel, leurs propres poches... un point c'est tout.

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg