Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 novembre 2011 5 04 /11 /novembre /2011 12:39

 

amede4-150x1501.jpgCOMMENTAIRE : En 2006, j'ai décidé de pratiquer ce que j'appelle  l'intifada de la plume pour combattre le pouvoir félon de Brazzaville. N'existaient alors à cette époque que quelques sites qui se bardaient d'euphémismes pour dénoncer la saleté au propre comme au figuré dans laquelle vivent nos compatriotes. J'ai porté l'estocade jusqu'à payer de ma personne par deux ans de procès. Il est plus facile de venir organiser un procès en bord de Seine que de juger un homme sur la rive droite du fleuve Congo.

Un jeune du Kouilou, Amédé Deleau Loemba en fait l'amère expérience, allant jusqu'à se mettre en danger par une grève de la faim, alors que nous savons QUE LES PRISONNIERS SONT TRES MAL NOURRIS DANS LES GEOLES DU DICTATEUR SASSOU NGUESSO QUI N'A AUCUN RESPECT POUR LA VIE HUMAINE. Et pour cause ! Quand on marche sur des dizaines de milliers de morts pour devenir le gangster en chef de troubadours du détournement et de l'encanaillement, on se dit que l'homme n'est rien ; LA GLOIRE EST TOUT... Quand vous savez l'état caustique des prisons insalubres et macabres du Congo-Brazzaville, vous êtes à peu près sûrs que ce jeune compatriote risque sa vie, chaque minute qui passe. Il y a les moustiques, l'insalubrité occasionnant des maladies respiratoires comme la tuberculose, et, ... la torture physique à l'électricité et psychologique avec un pistolet à la tempe chaque matin.

Monsieur Denis Sassou Nguesso, vous prétendez qu'il n'y a pas de prisonniers politiques au Congo donc monsieur Amédé Deleau Loemba est dans votre imaginaire fécond un prisonnier de droit commun et à cet égard, il faut lui signifier les causes de son arrestation et le juger. A présent que nous portons à la face du monde cette situation, vous ne nierez plus le fait que des hommes sont emprisonnés arbitrairement dans notre pays. Vous n'êtes pas un démocrate, vous ne le serez jamais ; nous ne vous demandons que d'essayer de jouer de temps en temps à l'être humain.

Vouloir organiser une manifestation pour déplorer les conditions infrastructurelles de la ville de Pointe-Noire n'est pas un délit mais un droit et, si l'accusation reste au niveau de l'intention, la manifestation n'ayant pas été organisée, la situation tourne à l'hystérie. Nous vous tiendrons directement coupable en cas de décès de ce jeune homme qui n'a aux yeux de la loi commis aucun crime. NOUS DEMANDONS AUX HABITANTS DU KOUILOU DE PRENDRE UN AVOCAT POUR LA DEFENSE DE LA VIE DE CE JEUNE HOMME. Nous savons que le maire de Pointe-Noire a de nombreux biens mal acquis en France ; son silence complice finira par tourner les regards à son endroit si la santé de monsieur Amédé Deleau Loemba atteignait un seuil critique de non retour.

Quant à madame Antoinette Sassou Nguesso qui organise des prières pour son mari dans tout le pays et ailleurs, il serait temps que vous vous rendiez compte que le mal que l'on fait à notre peuple finira un jour par donner raison à ceux qui demandent la SCISSION DU CONGO EN TROIS ETATS. Nous espérons que monsieur Deleau Loemba ne restera plus un jour de plus dans les prisons moisies de Brazzaville. Monsieur Denis Sassou Nguesso mérite mille fois la prison pour crimes contre l'humanité et haute trahison mais il est libre et je sais qu'il va tout faire pour libérer un innocent qui a toute la vie devant lui...

JUGEZ LOEMBA DELEAU OU LIBEREZ-LE EN L'INDEMNISANT ET EN L'ENVOYANT A L'ETRANGER POUR SE FAIRE SOIGNER. IL EST TEMPS QUE SOUS LA PEAU DES CROCODILES POUSSENT DES COEURS HUMAINS !

 

Sur mon compte Twitter (@liondemakanda) me suivent de nombreux hommes politiques dont des personnalités politiques françaises, des avocats et je sais que même des magistrats me lisent... CET ARTICLE NE PASSERA DONC PAS INAPERCU ET PLUS PERSONNE NE POURRA SE TARGUER DE DIRE QU'IL N'ETAIT PAS AU COURANT. SURTOUT PAS MONSIEUR DENIS SASSOU NGUESSO QUI PRETEND QU'IL N'Y A PAS DE PRISONNIERS POLITIQUES AU CONGO OU L'ON TORTURE A L'ELECTRICITE D'INNOCENTS CITOYENS...

 

Congo : Amedé Deleau Loemba, Prisonnier politique en grève de la faim à la maison d’arrêt de Brazzaville.

Le chômage endémique de la jeunesse, le désir des populations ne supportant plus l’humiliation et la misère imposées par des pouvoirs mafieux et tyranniques, la volonté de recouvrer la dignité, mais surtout la demande de justice, de liberté et de la démocratie sont le moteur des revendications de ce qu’on appelle de nos jours les indignés.

A tout seigneur tout honneur, rendons hommage au plus célèbre des indignés, le tunisien MOHAMED BOUZIZI qui s’immola le 17 décembre 2010 et décéda le 4 janvier, car son acte désespéré a sonné le glas de toutes les dictatures et la prise de conscience de plusieurs peuples opprimés, que chasser un dictateur n’est pas impossible.

Les indignés se caractérisent par le fait que leurs contestations se manifestent en dehors des partis politiques qu’ils considèrent à juste titre comme faisant partie d’un système corrompu, de l’establishment… et c’est bien le cas au Congo-Brazzaville pour le MCDDI des enfants KOLELAS, de l’UPADS des Moukoueke, Tamba Tamba, Ngamassa…qui sont les complices de Sassou Nguesso.

Dans notre pays le Congo-Brazzaville et je ne le dirai jamais assez, notre salut ne viendra pas des organisations politiques, mais de la prise de conscience des populations et de la force citoyenne.

C’est dans cette optique qu’un Congolais âgé de 31 ans, Amedé Deleau Loemba projeta d’organiser une manifestation pacifique à Pointe-Noire pour dénoncer l’insalubrité, la dégradation des routes, les inondations de la ville à chaque pluie diluvienne, mais surtout les détournements de fonds des autorités municipales de l’équipe du maire de Pointe-Noire Roland BOUITI VIAUDO et préfectorales représentés par Honoré PAKA.

La suite, pas ou peu de Congolais la connaisse, le printemps arabe est passé par là avec des révoltes populaires qui entraînèrent les chutes des dictateurs  Ben Ali de la Tunisie et Osni Moubarak d’Egypte.

Un dictateur averti en vaut deux. La DST « police politique » de Sassou Nguesso dirigé par le Colonel OBARA kidnappa Amedé Deleau Loemba en mars 2011 à Pointe-Noire et il  fut ensuite transféré en avril 2011 à Brazzaville toujours dans les geôles de la DST, où il est torturé physiquement à l’électricité et psychologiquement par des simulations d’exécution en lui pointant un pistolet à la tête avec pour chef d’inculpation « l’atteinte à la sûreté ».

De nos jours, il croupit à la maison d’arrêt de Brazzaville, où il est incarcéré arbitrairement et sans jugement depuis huit mois.

Si nous les Congolaises et les Congolais ne nous mobilisons pas pour notre frère Amedé, ce que nous n’avons pas le droit de faire, il risque d’en mourir pour n’avoir voulu que le bien-être de tous, c’est à dire une existence convenable pour chaque Congolais.

Depuis le 20 octobre 2011, le brave Amedé Deleau Loemba a commencé une grève de la faim pour dénoncer ses conditions de détention et sa santé se dégrade considérablement.

Il ne demande qu’à être jugé, mais les autorités judiciaires congolaises qui reçoivent les ordres du pouvoir politique ne le souhaitent pas, craignant de faire de son procès une tribune politique.

Le pouvoir judiciaire congolais a donc décidé de ne pas instruire son dossier qui devrait l’être par le sinistre juge d’instruction Monsieur ITOUA PRIVAT, celui-là même qui instruisit et signifia en 2009 à MATHIAS DZON, ANGE EDOUARD POUNGUI et d’autres responsables politiques, l’interdiction de quitter le territoire national suite au hold-up électorale des présidentielles de 2009.

Dans tous les cas, notre frère Amedé n’est pas en mesure de payer les honoraires de son avocat « dont je ne communiquerai pas le montant », j’ai cité Maître Ambroise Malonga, le président de la convention des républicains, parti politique se déclarant de l’opposition.

Pour terminer, je me dois de transmettre le message de notre frère Amedé Deleau Loemba au peuple congolais d’abord, mais aussi à la communauté internationale.

Aux responsables des partis politiques tous azimuts :

Si les partis politiques ne sont pas en mesure de défendre la liberté individuelle d’un seul citoyen, comment imaginer qu’ils défendent ceux du peuple congolais ?

Aux Congolaises et Congolais de la diaspora et ceux du pays :

Mon seul péché aux yeux du gouvernement du Congo-Brazzaville a été de demander un Congo uni et prospère pour tous, une justice impartiale au service du peuple et la dénonciation des malversations financières de nos dirigeants qui sont la cause de notre misère socio-économique.

Dans ce combat entre David et Goliath, seul notre seigneur Jésus Christ le fils de Dieu sait de quoi sera fait demain et s’il m’arrive un événement malheureux, que la jeunesse congolaise ne se décourage pas et continue le combat pour la justice et la liberté.

Je ne vendrai jamais au plus offrant ma probité et mes convictions profondes et s’il faut que je me sacrifie pour mon pays, je le ferai !

L’heure n’est plus à l’indignation sans action pour se donner bonne conscience, mais à la mobilisation générale pour exiger au gouvernement de Brazzaville la libération sans condition de notre frère Amedé Deleau Loemba car sa place est auprès de sa famille et non en prison.

Par la même occasion, nous demandons la libération de tous les autres prisonniers politiques qui croupissent dans les geôles privées de Brazzaville.

Les congolaises et les congolais, ainsi que toutes les personnes de bonne volonté qui souhaitent aider Amedé Deleau Loemba peuvent envoyer un mail à l’adresse suivante :minguabiango@gmail.com

Mingua mia Biango

président du cercle de réflexion pour des idées nouvelles

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg