Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 octobre 2010 3 27 /10 /octobre /2010 18:06

C'est une information qui vient  d'être révélée : les membres influents de l'ethnie MBOCHI du gangster en chef se sont réunis pour deviser de la succession de monsieur Sassou. Tous les cas ont été  - paraît-il - examinés, nous dit-on. Cela veut dire que le schéma constitutionnel - bien que mis en place par Sassou lui-même ne leur convient pas. D'autre part, si l'on parle de succession, c'est qu'il y a problème. Peut-être que la santé du cobra royal est de plus en plus problématique. Nous le disons parce qu'une telle réunion ne peut se tenir qu'avec son aval. Quoi qu'il en soit, les Mbochis veulent conserver le pouvoir dans le giron de leur ethnie sinon une telle réunion n'aurait aucun sens.

Qui fera autorité au sein de cette ethnie après la mort du grand ophidien  - maître des forces visibles et invisibles ?  Les Kanis ? Le plus âgé ? Le chef de famille en la personne de jean Dominique Okemba ? Va-t-on les laisser faire ? Obami Etou n'est-il donc pas digne de succéder (il)légalement à Denis Sassou ? A-t-il assisté à cette réunion ? Que vont penser les autres ethnies face à ce qui se présente comme une confiscation ethnique du pouvoir ? Et la Constitution dans tout cela ? Et si pour une fois, les fameux membres influents de l'ethnie mbochi se disaient qu'il était temps de rendre le pouvoir au peuple, de ramener la démocratie confisquéee ? Croient-ils maîtriser les événements pour en imposer au peuple congolais ? Comment va réagir ce peuple qui a tant et tant souffert ? Va-t-il accepter une nouvelle mascarade - alors que le pays va si mal ? Et l'armée ? Va-t-elle reprendre le fusil et réitérer le mode primaire du coup d'Etat ? On se canarde déjà du vivant de la bête. A sa mort, on risque de déchaîner le feu de l'enfer pour le pouvoir.. Il y a trop d'armes qui dorment sous les matelas depuis 1997 et qui ont soif de sang frais... Non, ils sauront se faire violence pour la conservation du pouvoir car il se peut qu'il y ait un "initié" caché qui risque de sortir du lot pour en imposer à tous. Ce qu'ils ne maîtrisent pas, ce sont les nombreuses variables démultipliées par l'émotion humaine qui risquent d'entrer dans la danse comme autant d'explosions sociales.

Il est certain que la succession de monsieur Denis Sassou alias Nguesso posera problème : c'est un pouvoir inique qui s'est conservé sous un semblant de démocratie. Celui qui lui succédera doit avoir un semblant de légitimité et dans le cas du Congo, je doute que le sang suffise pour faire école comme ailleurs. Sassou a été un mal toléré. Va-t-on tolérer un deuxième Sassou ? La vacance du pouvoir va réveiller toutes les ambitions endormies et le mieux qu'ils puissent faire est de se neutraliser et de rendre la démocratie aux Congolais car la seule nouvelle de la mort de Denis Sassou risque de provoquer une panique monstre et personne ne peut être devin pour savoir à l'avance ce qui va se passer. Les Mbochis ne représentent qu'une petite portion de la population congolaise ; ils comptent sur leur emprise militaire dans les casernes pour imposer leur volonté. Et la France dans tout cela ? Va-t-elle tolérer une fois de plus que les armes crépitent dans son précarré ? Il y a de nombreuses variables que les Mbochis ne maîtrisent pas et je sais que la mort de Sassou divulguée, nombreux prendront d'eux-mêmes la poudre d'escampette. Elle arrive ! Elle vient bientôt, la furie du peuple affamé, la colère des moins que rien qui risquent de s'approprier la rue car ils se sentiront délivrés du mal absolu. Chers compatriotes Mbochis, surveillez vos amis Kouyous car ils attendent l'occasion de venger la mort de Marien Ngouabi : un "frère" peut vous servir un sourire et un coup de poignard. Le pouvoir réveillera toutes les énergies endormies et même les fétiches nkini qui dorment sous la tombe de Savorgnan de Brazza  dans son mausolée à Brazzaville n'y pourront rien. Sagesse vous prenne de rendre la démocratie que vous avez volée sinon vous serez responsables de ce qui risque de se passer au Congo. Les citoyens connaissent tous vos biens meubles et immeubles au pays. Il risque d'y avoir du grabuge que je ne souhaite pas, bien sûr mais je ne suis pas le maître du temps et de l'histoire. Attention, mes frères, un peuple enchaîné va se libérer de ses chaînes et il tient entre ses mains le sceau de la justice !

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg