Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 août 2011 1 08 /08 /août /2011 18:49

COMMENTAIRE : Ceci un un mail reçu de la part d'un ami, un témoignage qui illustre le règne du banditisme à Pointe-Noire naguère ville aux moeurs si policées. Le Congo vit sous l'ère de l'insécurité généralisée et de l'impunité crapuleuse. Tuer un homme sous  n'importe quel prétexte est un crime passible de la cour d'Assises dans les pays où la vie humaine vaut encore quelque chose mais au Congo, on vous arrête juste pour vous soustraire de la vindicte populaire en cas de meurtre et par la suite, vous reprenez une vie normale - sans avoir été jugé. Le sentiment d'impunité est si caractéristique que le crime ne se cache plus. On vous envoie ad patres devant la foule, en plein midi de la vie, en plein jour. L'adjudant Nkouanzi est sûr de ne pas être inquiété sinon il n'aurait pas commis l'irréparable. Lionel Guyrou est mort pour 50 francs cfa. Au Congo, on vous trucide pour si peu, preuve que la vie est dure et que les bons sentiments et l'humanisme ont disparu du coeur des Congolais.  La décadence des moeurs est patente. Les gens en arme, depuis les événements de 1997, ne redoutent plus de supprimer des vies. Denis Sassou Nguesso peut nous parler d'éthique mais les faits nous montrent chaque jour qui passe que les lois ne servent à rien puisque du sommet à la base, personne ne les respecte...

 

UN POLICIER ABAT UN CITOYEN A LA GARE DE TIE TIE

Corps du message

Ce fait divers s'est déroulé à Pointe Noire et à Londres.
 
A Londres cela a déclenché les émeutes que l'on sait...
 
A Pointe Noire, même pas un petit "clapotis" !
 
 
 
Congo Brazzaville : Fait-divers : un policier abat un citoyen à la gare de Tié-Tié
 
Les populations du quartier Fond Tié-Tié dans le troisième arrondissement de Pointe-Noire ont été témoins d’un crime odieux le 5 août aux premières heures de la matinée. Lionel Guyrou, plus connu sous le pseudonyme de Bébé noir, a été froidement abattu par l’adjudant Nkouanzi, dit Bettina, à la suite d’une banale altercation.


Selon les témoignages recueillis sur place, le crime a eu lieu tôt le matin. Il est huit heures environ, Bébé noir, chargeur de véhicules au Fond Tié-Tié, très connu dans le milieu des jeunes de ce quartier, veut passer un appel téléphonique dans une cabine en face de la station-service Total, non loin du passage à niveau du CFCO. Son appel est taxé à 150 FCFA, selon la tenancière de la cabine téléphonique qui le somme de payer aussitôt.


N’ayant que 100 FCFA, il promet de compléter plus tard la somme due, ce qui déclenche une dispute, et la tenancière, outrée, appelle son amant, l’adjudant Nkouanzi, alias Bettina, policier au commissariat de la gare de Tié-Tié. Ce dernier arrive sur les lieux en tenue civile, son pistolet automatique à la main. Il menace, insulte et injurie Bébé noir. L’adjudant Nkouanzi l’amène ensuite dans un hangar en lui demandant de lever les mains en l’air et de s’asseoir. Au moment, où il veut lui mettre les menottes, Bébé noir résiste, et c’est à ce moment précis que l’adjudant Nkouanzi tire à bout portant sur Bébé noir.


 
Touché au cou, ce dernier s’écroule. Amené d’urgence à l’hôpital, il va décéder quelques minutes plus tard des suites de ses blessures. L’adjudant Nkouanzi sera ensuite conduit au commissariat de la gare du Fond Tié-Tié par les siens avant d’être déféré au commissariat central de Pointe-Noire.


Ce crime pose une fois de plus la question de la moralisation des agents des forces de l’ordre qui usent souvent de leur position dominante pour poser des actes répréhensibles. À plusieurs reprises à Pointe-Noire, les agents des forces de l’ordre ont été au banc des accusés par la population qui ne cesse de se plaindre de leurs dérives. Si certains agents sont exemplaires, d’autres ne sont pas exempts de tout reproche. De nombreux policiers ayant commis des actes délictueux restent impunis après un court séjour dans les geôles, plus souvent pour les protéger de la vindicte populaire que pour les sanctionner.


Hervé Brice Mampouya (Brazzaville-Adiac)


Cet article est repris du site http://www.starducongo.com/Fait-div...

 

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg