Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 janvier 2012 2 03 /01 /janvier /2012 12:57

COMMENTAIRE : L'Europe connaît une crise qui affecte jusqu'à la survie de sa monnaie l'euro qui est au plus bas face au dollar. Il est normal que des pays comme la France qui possèdent encore un précarré colonial par l'entrave monétaire pensent à une éventuelle dévaluation pour augmenter leurs entrées en devises. Vous savez que les pays de la zone franc effectuent leurs transactions financières internationales en euro. Une dévaluation du franc cfa  représenterait des revenus importants pour un pays comme la France.

 

Tous les pays de la zone franc comme le Congo, le Gabon, la RCA, le Cameroun, la Côte-d'Ivoire, le sénégal, entre autres, n'ont pas d'indépendance monétaire et il est peu de dire que la France nous tient encore et toujours par la laisse de la monnaie. La parité fixe entre l'euro et le franc cfa dépend de la bonne volonté de l'Hexagone et en ce moment, la situation économique de la France ne l'invite pas à continuer à maintenir cette fixité. Nous finirons par passer de la dévaluation à une fluctuation du taux du franc cfa vis-à-vis de l'euro et à ce moment-là, notre pays n'échappera plus à la problématique de la sortie du franc cfa. En effet, rien n'empêche d'envisager une monnaie régionale ou même continentale qui favoriserait les échanges intercontinentaux.

 

Nous avons été parmi les premiers à porter devant l'opinion publique nationale et internationale une éventuelle dévaluation du franc cfa prévue pour cette année. Il est certain que nos exportations de 130 milliards de francs cfa - juste pour ce  qui concerne les denrées alimentaires coûteraient 260 milliards de francs cfa et cela ne pourrait se traduire que par une augmentation du simple au double de celles-ci sur nos marchés. La fondation Ebina, par la voix de son président,  Joe Washington Ebina, a tenu un point de presse pour marquer son indignation  à l'hôtel Saphir de Brazzaville, face à cette éventualité qui va signer une autre baisse du niveau de vie de nos populations. Joe Washington Ebina appelle les autorités congolaises à prendre leurs responsabilités. Nous vous laissons découvrir le résumé de ce point de presse..

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------


Joe Washington EBINA (1)Président de la Fondation Ebina, Joe Washington Ebina a fait un point de presse, samedi 17 décembre 2011, à l’hôtel Saphir, à Brazzaville, pour exprimer son indignation contre une éventuelle seconde dévaluation du franc Cfa, la monnaie en usage dans quatorze pays africains, et qui est arrimée à l’euro par un taux fixe. «La réalité congolaise est catastrophique, au regard d’une subsistance alimentaire de la population dépendante des importations. De ce fait, il serait aisément compréhensible d’imaginer ce que deviendrait notre population, au cas où le franc Cfa serait dévalué de nouveau», a-t-il dit, dans son point de presse qui a pris l’allure d’un cri du cœur sur le sort de la population.

Joe Washington Ebina a, d’abord, fait le rappel des méfaits de la première dévaluation du franc Cfa, intervenue en janvier 1994, qui avait diminué la valeur du franc Cfa de 50%. Il s’est référé à une étude réalisée, en 1995, par le laboratoire de nutrition tropicale de l’I.r.d, à Montpellier (France), et par l’O.M.S. (Organisation mondiale de la santé), dans une étude menée à Brazzaville et dans la banlieue de Dakar sur les effets produits par cette dévaluation du franc Cfa. Ces études ont démontré les effets néfastes de cette dévaluation sur la santé des populations. «Certaines mères de famille évoquèrent l’incapacité de faire passer le nourrisson allaité aux bouillies souvent importées, aux bouillies fabriquées localement, ce qui entraînèrent la diminution de la qualité des aliments de compléments». Les produits pharmaceutiques vont augmenter de prix et tout ce que les populations importent.
Bref, le président de la Fondation Ebina a mis l’accent sur les conditions sociales des populations qui risquent de se dégrader, profondément, en cas d’une seconde évaluation du franc Cfa. C’est pourquoi, il demande au gouvernement de prendre toute ses responsabilités pour éviter une nouvelle dévaluation de notre monnaie. Ou, en tout cas, prendre des mesures d’accompagnement ou pour compenser la perte de pouvoir d’achat qu’entraine la dévaluation.
Par ailleurs, il a indiqué: «L’Union européenne et la France devraient nous donner l’accès à des crédits moins chers, des taxes moins élevées et devraient favoriser et accorder des tarifs préférentiels sur toutes nos importations».
Enfin, Joe Washington Ebina a expliqué le sens de son point de presse, comme un moyen pour sensibiliser les pouvoirs publics et les partenaires internationaux, sur les conséquences sociales catastrophiques d’une éventuelle seconde dévaluation du francs Cfa.

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg