Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juin 2010 1 07 /06 /juin /2010 12:04

Cobra_Royal.jpgIl ressort d'une discussion avec une personnalité du monde de l'entreprise que le président estime qu'il est inutile de changer les ministres car les autres sont tous les mêmes comme coulés dans un même moule. "Ce sont tous des Congolais", c'est dire qu'il est conscient que la mentalité qui s'est installée dans le pays a mis les antivaleurs à la place des valeurs et à croire son point de vue, il n'y a plus un seul juste au Congo. On dénonce aujourd'hui ici et là les détournements orchestrés par les ministres du royaume et on n'hésite plus à se canarder à l'intérieur même dudit gouvernement ! C'est dire que la vertu n'existe plus dans le royaume d'Oyo-Kongo et le roi est découragé. Ce n'est donc pas demain que nous assisterons à un remaniement ministériel ; ce qui fait le jeu de nos incompétents docteurs ès magouilles de ministres. Entre ceux qui tiennent leurs postes parce qu'ils ont été chefs de milice et estiment qu'on ne peut les déboulonner et les autres, membres du clan, tous sont logés à la même enseigne puisque les Congolais sont tous les mêmes - selon saint Sassou qui a rencontré le pape pour lui demander quand il pourrait être canonisé de son vivant (je plaisante).

Le changement a la vertu de dire à celui qui arrive : "Si tu ne fais pas mieux que ton prédécesseur, tu dégages comme lui". Ici, nous constatons que le changement d'homme ne sert à rien puisque les Congolais ont assassiné la vertu pour servir leurs intérêts individuels. Sassou a réussi à pourrir tout un peuple en pourrissant la tête à mort. La magouille est devenue la règle et la morale des moeurs courantes. Si tu ne voles pas, on te dit : " O za Yuma", entendez, "tu es con".

Seulement, il y a un hic : lors de son discours d'investiture, Denis Sassou Nguesso a évoqué le choix des hommes selon la possession des valeurs éthiques mais nous avons été déçus de constater qu'il a ramené les mêmes au gouvernement. Comme si ceux qu'il accusait de ne pas être vertueux par un miracle du Saint-Esprit étaient devenus des immaculés  pleins de bonnes vertus publiques !  Comment s'est-il permis de se moquer de tout un peuple en parlant "d'éthique" - alors qu'il savait qu'au Congo comme à  Sodome et Gomorhe, il n'y a plus un seul juste ? Il y a un ministre qui ne fait que changer de portefeuille qui a dit : " Tant que Sassou sera au pouvoir, je serai ministre. Lui-même connaît les accords que nous avons signés au sortir de la guerre de 1997..."

Non, il est faux de croire que la vertu a abandonné le Congo  où nos frères sont très croyants et où l'on assiste sur le plan spirituel à de très grands miracles mais tout simplement, dans notre pays, ce sont les antivaleurs qui tiennent lieu de "valeurs", cela veut dire, qu'au contraire, Denis Sassou Nguesso ne mettra jamais un homme vertueux dans son gouvernement - de peur qu'il ne devienne trop populaire et donc politiquement dangereux. On a institutionnalisé le mal. Satan est devenu Dieu et Dieu Satan... Au contraire, il encourage l'aptitude au mal, au vol, aux détournements et les héros sont ceux qui réussissent à s'enrichir le plus vite possible - au détriment de leurs charges publiques. Vous avez compris que dans cette ambiance délétère de décadence, de pourrissement et de chute vertigineuse vers l'immoralité totale, il n'y a plus grand' chose à attendre du pouvoir et de son chemin où l'avenir est crucifié à chaque centimètre carré. L'affairisme bat son plein et tous au gouvernement se frottent les mains de ce que Sassou s'occupe de ses silures et de ses caprins car ils peuvent allègrement se remplir les poches en toute impunité. Qui va punir qui ? Qui va juger qui ? Les juges eux-mêmes ont les mains sales et sont aux manettes de plusieurs affaires louches de la république...

Le Congo n'est même plus dirigé puisqu'au sommet du pouvoir, règne un pigeon voyageur qui est toujours entre deux vols, un énergumène qui ne reste plus que trois jours à Brazzaville, qui a coupé tout contact avec la plupart des ministres et qui s'occupent mieux de ses carpes et de ses vaches que de ses compatriotes dont il a la charge. Le Congo chavire. Le Congo tangue. Le Congo, c'est Gomorhe et nous n'attendons plus que la destruction car l'ange destructeur en chef Denis Sassou Nguesso est déjà dans la place, au sommet du temple comme l'horreur de la prophétie du livre de Daniel...

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg