Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 octobre 2010 2 05 /10 /octobre /2010 23:16

Denis Sassou Nguesso a changé l'ambassadeur du Congo au Gabon. L'élu s'appelle, son Excellence Edouard Roger Okoula, un patronyme du Congo d'en-haut, bien sûr. Cependant, ce dernier n'a pas encore eu la possibilité de présenter ses lettres de créance à son Excellence, le président de la république gabonaise, Ali Bongo Ondimba. Cinq mois qu'il attend, le mec ! Ca devient presque un supplice car de façon protocolaire, on est reçu au bout d'une petite semaine. Le sieur Edouard Roger Okoula doit se poser de nombreuses questions. Les crevettes gabonaises commencent à lui faire des indigestions...

Pour nos fidèles lecteurs, ceci n'est qu'un indicateur de plus qui met en exergue les tensions qui existent entre les deux parents Ali et Sassou. Hier, Ali Bongo allait au Congo s'offrir une naissance nouvelle en obtenant un acte d'état civil congolais pour pouvoir se présenter à l'élection présidentielle à un tour comme c'est le cas au Gabon. Aujourd'hui, ses sourires diplomatiques crachent du feu et ses yeux tirent des balles invisibles faites heureusement seulement de pensées noires qui n'ont jamais tué personne.  Cette courte idylle est désormais chose du passée car Ali Bongo doit avoir des griefs sérieux contre le gangster en chef du Congo et nous vous demandons de lire un article que nous avons publié qui explique les dessous des tensions qui existent entre le clan Sassou&Nguesso et le jeune Ali Bongo Ondimba. qui est le porte-étendard des Tékés de l'Ogoué. Décidément, certains sangs se mélangent mal car trop explosifs et une telle situation, indique en clair que le président du Gabon n'est pas pressé de reconnaître le représentant de son voisin, le Congo, chez lui. C'est tout bonnement inouï ! En boudant Okoula, c'est Sassou qu'il boude ! En ne recevant pas Okoula, c'est Denis Sassou Nguesso qu'il méprise.

Rappelez-vous qu'ABO avait eu des mots pas tendres à l'égard de Sassou au Cameroun, à Yaoundé où il avait claqué la porte. Les remous de surface présagent de profondes vagues souterraines ; peut-être des ouragans. Cependant, c'est un monde qui manie le sourire et le fétiche, le poison et la poignée de main, l'apparence la plus sereine et la haine la plus tenace et ceux qui en subissent les contrecoups, ce sont malheureux des boucs émissaires comme Edouard Roger Okoula. L'Ogoué en veut à l'Alima ; c'est absolument certain et les Tékés n'ont peut-être pas fini de faire parler le fétiche sur la fesse de la diplomatie... Nous suivons de près cette intrigue. Le sang est devenu fiel ; l'amour a tourné à l'absinthe. La famille, un décor qui cache le venin de la revanche. En dessous du gant de velours du palais de bord de mer, y aurait-il un poignard magique téké ? La mort blanchit. Non, un décès blanchit mais deux, il y a forcément noirceur et là où respire des grands honneurs, les coeurs couvent aussi de grandes haines. La terre n'est pas assez rouge entre l'Alima et l'Ogoué. Une âme a peut-être été vengée par des artifices mystiques ; une autre crie vengeance. L'amour est-il si proche de la haine ? L'amour est mort. Vive la discorde !

 

Vous pouvez utilement lire cet article sur les dessous de la mort d'omar Bongo en cliquant ici.

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

VERITAS 06/10/2010 10:19



Je comprends bien le "message"envoyé par le Président Ali BONGO à SASSOU en prenant du temps pour recevoir son "représentant"! Que le Président ALi BONGO assiste aux cérémonies des Indépendances,
serre la main à SASSOU, reçoive SASSOU à Libreville pour les fêtes de l'Indépendance, tout cela entre dans le cadre du "politiquement correct"!


Je comprends le contentieux qui puisse exister entre les deux présidents! Après le décès de Madame Edith Bongo et de son père, le défunt Président du Gabon, je comprends que le
Président Ali BONGO veuille envoyer ainsi un "message" à SASSOU. 


Le Président ALi BONGO est au-dessus, largement au-dessus des bassesses de SASSOU. IL a eu une bonne éducation, SASSOU, lui a été "nourri". Le Président Ali BONGO n'a jamais tué comme SASSOU l'a
fait moult fois. Le Président Ali BONGO : c'est la classe, SASSOU reste au fond du ruisseau...c'est de la vermine.


Donc je comprends très bien l'attitude du Président Ali BONGO, un "vrai Président" LUI! Allons z'enfants.......



Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg