Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 octobre 2009 7 18 /10 /octobre /2009 10:52
Considérons le coup d'Etat de monsieur Denis Sassou Nguesso perpétré en 1997. C'est un acte proscrit par la Constitution de 1992 dans son prémbule. Cet acte ne lui confère donc en rien le pouvoir de modifier ladite Constitution pour la remplacer par une autre. Qu'il s'agissse de son Acte Fondamental ou de sa fausse constitution de 2002, monsieur le Reptile en chef est en porte-à-faux avec la légitimité démocratique qui vient du peuple. Ces textes n'ont aux yeux des vrais démocrates aucune valeur. Nous avons, nous Congolais de l'étranger approuvé la Constitution de 1992. Elle est donc la seule valable mais considérant la réalité, on est obligé de se rendre compte que la fausse constitution de monsieur l'ophidien royal a pris la place par usurpation de la vraie Constitution. Il existe dans cette constitution taillée sur mesure pour la mégalomanie d'un Denis Sassou Nguesso beaucoup de points discutables mais il y a un point qui vaut  qu'on s'arrête un moment - non pas qu'il soit le plus important mais du fait qu'il élimine d'entrée de jeu une catégorie de citoyens congolais - peut-être la moins corrompue - à l'élection la plus importante : l'élection présidentielle s'ils ont séjourné plus de deux ans à l'étranger.
Une Constitution doit être le document le plus juste d'une nation car il est le dernier recours juridique quand tous les autres se montrés dans l'incapacité d'élucider une situation. Or si la Constitution est injuste, comment la loi elle-même peut-elle être considérée de juste ? Certes il s'agit d'une dictature qui se cache derrière une espèce de "démocratie de façade" mais cet homme, ce reptile, ce Cobra, ce tueur, ce Sassou Nguesso, un homme qui a dit : "Je demande pardon au peuple", devrait avoir quelques égards républicains au moins ! Nous allons poser la question suivante et nous espérons que vous pourrez y répondre en toute conséquence : " LE SEJOUR DE PLUS DE DEUX ANS A L'ETRANGER D'UN CONGOLAIS LE REND-IL INAPTE A L'EXERCICE DE LA FONCTION DE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE ? " N'avons-nous aucun recours au niveau du droit international pour revendiquer notre droit de citoyen le plus absolu ?
Qu'on dise qu'un homme de mauvaise moralité ne puisse occuper le poste de président de la république, nous sommes d'accord mais il ne suffit pas de le dire ; encore faut-il prévoir des critères qui permettent à la justice d'établir la mauvaise moralité. Par mauvaise moralité, j'entends un homme civilement détraqué au niveau des moeurs, un homme somme toute de mentalité douteuse, un homme qui aurait du sang sur les mains, qui aurait détourné de l'argent public à son profit personnel, un homme sexuellement immoral, un traître qui trahit son pays au profit d'étrangers et de puissances étrangères, un homme civilement irresponsable. Appliquez ceci à monsieur le reptile et vous verrez qu'il n'a même pas selon sa propre fausse constitution le quitus moral pour se présenter - ne serait-ce qu'au poste de greffier de la république !
Qu'on dise qu'un homme malade ne puisse exercer la présidence de la république, ça se discute. S'il est établi qu'il s'agit d'une maladie incapacitante qui affecte sérieusement le cerveau ou d'une maladie physique qui le rende totalement inapte et inepte, oui, la maladie peut devenir un handicap - notamment s'il est établi que la capacité de prise de décision est diminuée.
Séjourner à l'étranger ne prive pas un citoyen de ses droits - quelle que soit la durée de son séjour à l'étranger. Il entre simplement dans une nouvelle juridiction nationale à laquelle il est assujetti.  Il est constitutionnellement membre de son pays et dispose de tous les droits en vigueur s'il décide d'occuper une fonction publique. On ne cesse en rien d'être Congolais parce que l'on vit à Paris ou à Londres, entre autres villes. Qu'est-ce qui justifie donc qu'un Congolais qui a passé deux ans à l'étranger soit exclu de l'élection présidentielle ? On ne trouve aucune justification de cette décision inique dans la fausse constitution de monsieur Denis Sassou Nguesso, le grand féticheur, le grand maître franc-maçon. Vivre à l'étranger un jour ou dix ans, quelle différence cela fait-il au niveau constitutionnel ? Monsieur Strauss-Khan vit actuellement aux Etats-Unis à cause de son poste à la tête du FMI mais si la gauche le choisit, il peut se présenter à l'élection présidentielle et peut-être devenir chef de l'Etat français. Un Congolais qui vivrait au Congo et qui lui est autorisé à se présenter à l'élection présidentielle peut s'avérer moins compétent à exercer la fonction qu'un autre qui vit à l'étranger !
C'est donc un article purement politicien que cette disposition qui écarte les Congolais de l'étranger car ils sont moins corrompus ou pas corrompus du tout par le clan Sassou & Nguesso puisqu'ils ne vivent pas aux dépens du régime. Ils sont souvent des hommes très brillants et l'on prive le Congo de porter au sommet de l'Etat un de ses dignes fils parce qu'il aurait séjourné à l'étranger plus de deux ans ? Il est curieux de voir qu'aucun des candidats à l'élection présidentielle de 2009 venus de l'étranger n'ait dénoncé cette disposition car elle tout simplement inacceptable. Inacceptable parce qu 'injustifiée et inique car la loi - notamment la Constitution - doit être juste.
Nous, Congolais de la diaspora, n'avons pas le droit de voter à l'étranger. Or, rien ne nous empêche de le faire. Cependant, aucun mouvement ne se met en place pour la revendication des droits citoyens. Il y a des Ambassades ; on peut y voter, on peut même y aller en masse faire des réclamations. Notre Ambassade en France est notre Congo miniature et il est temps que l'on commence à y aller pour se faire entendre.
Il faut porter cette affaire au niveau international car il y a manifestement violation des droits de l'homme dans cet aspect de la fausse constitution Sassou Nguesso. Je pense que c'est la première riposte que le Lion de Makanda va exercer ici en France où le pouvoir congolais a commis l'erreur de l'attaquer en justice. Bien entendu, je vais m'entourer d'hommes compétents en matière de droit international et voir comment procéder...

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg