Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 décembre 2011 6 17 /12 /décembre /2011 14:25
Le processus électoral change doucement en Afrique avec une exigence de transparence qui grandit sans cesse pour ne s'arrêter que lorsque chaque voix, chaque vote comptera tout son pesant d'or. L'Afrique peut se libérer toute seule mais cela prendra du temps. Si l'Union Européenne l'aide un peu, le processus s'accélérera beaucoup plus vite. Les dictatures  armées du droit légitime de tuer se croient le droit de s'imposer sur leurs peuples quitte à la massacrer sans vergogne. La question de la mainmise d'un chef d'Etat dictateur sur l'armée doit être au centre du questionnement car sans la force, aucune dictature ne tiendrait un seul jour. Nous le constatons en Syrie, au Congo-Brazzaville et ailleurs où des dictateurs appliquent le principe sauvage suivant : "le pouvoir est au bout du fusil" - c'est-à-dire qu'il s'agit d'un processus que le peuple subit au lieu de le déterminer et dans lequel il ne compte pas du tout. IL FAUT DONC QUE LES PEUPLES DEVIENNENT UNE FORCE SUPERIEURE A L'ARMEE OU QUE L'ARMEE CHANGE DE NATURE...
La donne évolue doucement ; les droits des peuples s'affirmant un peu plus chaque jour, ceux des dicatures diminuent et c'est tout le droit constitutionnel qui doit être remis en cause en Afrique, ce droit d'importation comme tous les autres n'est pas adapté à ce continent. Tout doit être remis en cause, repensé, rediscuté et cette fois-ci avec les volontés populaires.
Nous ne sommes pas des Blancs, des Occidentaux ; nous avons des filtres culturels différents - même si du point de vue de l'entendement humain, il y a des concepts vitaux comme la liberté, l'égalité en droit, la justice en dépit du fait que ces concepts ne veulent pas forcément dire la même chose dans les Pyrénées ou en dessous des Tropiques. La vraie justice dans le KIMUNTU-BOMOTO est dans le concept du partage, de la matérialité réduit à son symbolisme le plus vivifiant et celui-ci exclut que l'on agisse en mal contre son prochain. Or, c'est dans le partage des richesses que toutes les sociétés du monde pèchent le plus, la production étant devenue plus internationale au point d'échapper à un seul pays.
L'Europe aime à être au centre de tout mouvement de valeurs vers le progrès et l'émancipation ; elle voit l'Afrique du nord et le monde musulman s'émanicper doucement sans son implication directe et elle s'inquiète car si l'Afrique s'émancipe totalement sans elle, c'est d'égale à égal que l'Afrique et l'occident devront discuter demain et cela, l'Europe ne s'y est pas encore préparée. C'est pour cela que la coordonnatrice des affaires électorales et politiques de l'Union européenne (UE), Vanessa Dick, a exigé jeudi soir à Brazzaville, au Congo, plus de transparence dans le processus électoral qui va bientôt se dérouler lors des élections législatives - espérant peut-être qu'un sourd comme Denis Sassou Nguesso peut entendre, lui qui n'entend pas depuis treize ans les clameurs de tout un peuple.

Elle est intervenue à la clôture de l'atelier de renforcement des capacités des ONG en matière d'observation des élections, tenu du 12 au 15 décembre en demandant à la société civile de faire le plaidoyer pour une meilleure gouvernance électorale, pour l'éducation civique et électorale tout en assurant une observation domestique digne de ce nom.

"Nous comptons sur le gouvernement et ses partenaires pour progresser ensemble vers plus de transparence, vers des listes d' électeurs qui soient les plus réalistes possibles, vers une Commission nationale d'organisation des élections (CONEL) véritablement indépendante et une clarté des responsabilités entre la CONEL et la Direction générale des affaires électorales (DGAE), vers une meilleure loi électorale, et qui soit mieux respectée, vers des médias véritablement équitables et indépendants", a-t-elle notifié.

La représentante de l'UE a aussi prôné  plus d'informations neutres divulguées aux citoyens sur le processus électoral, de véritables campagnes d'éducation ainsi que pour une meilleure tenue des bureaux de vote, etc.

Notant le rôle essentiel de la société civile et des médias dans le processus électoral, elle a souhaité non seulement soutenir "l'offre de meilleure gouvernance mais aussi la demande de meilleure gouvernance".

Quant à Rimtéta Ranguebaye, chargé du bureau du PNUD, il a invité les acteurs de la société civile congolaise à la mise en pratique des connaissances acquises lors de cet atelier.

"Les connaissance acquises au cours de ces formations, vous permettront de jouer avec efficacité le rôle d'acteur de la police du jeu électoral", a-t-il déclaré.

Le fonctionnaire de l'ONU a indiqué que la sensibilisation et l'observation des élections exigent de leur part un comportement conforme à une certaine norme, une norme définie par l'Occident. En effet, la qualité de sensibilisation et d'observateur électoral, ne constitue en fait que l'application au processus électoral de règles qui les régissent.

Ainsi, il a relevé la nécessité pour les membres de la société civile de bien maitriser tous les textes qui participent de ce processus au Congo. M. Ranguebaye s'est déclaré sûr qu'il sera mis à leur disposition tous les textes qui ont fait l'objet des débats au cours de cet atelier.

" L'observateur que vous êtes, fait de vous le témoin privilégié, et souvent officiel, de l'événement le plus important de la vie démocratique dans un pays", a-t-il dit.

Par ailleurs, M. Ranguebaye a attiré l'attention des ONG sur le fait qu'en les associant dans cette entreprise, on attend d'eux un comportement honnête, impartial et objectif.

"En prenant part à tout le processus électoral, il vous revient d'attirer l'attention des organisateurs sur les faiblesses que vous aurez constatées. Autrement dit vos critiques doivent être constructives pour asseoir une véritable démocratie", a-t-il signifié.

Cette formation, qui est l'exemple d'une sorte de reprise en main du processus électoral africain par l'occident, avait pour but d'assurer un scrutin libre et transparent pour les élections de 2012. Formation par ailleurs organisée par le gouvernement congolais en partenariat avec le PNUD, l'Agence des Etats-Unis pour le développement International (USAID), la France et l'Union européenne pour se donner bonne conscience et créer l'illusion d'un Etat qui veut la démocratie qui en fait signifie son arrêt de mort si elle venait à se manifester vraiment.

Une élection reste un moment déterminant car c'est le temps même de recomposition des forces politiques en présence, l'occasion d'un changement tandis que le pouvoir en place aspire au statu quo et fait tout pour annuler la volonté du peuple qui n'a aucune institution internationale de prévue pour sa défense. En trichant, le pouvoir dictatorial fait mine de respecter la démocratie mais en s'assurant qu'elle lui est de facto favorable - de la sorte, il s'auréole d'un semblant de légitimité qui n'est en fait qu'une farce imposée de force...

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg