Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 décembre 2009 1 14 /12 /décembre /2009 02:23
Des hommes armés qu'on prétend être des "bandits", ce qui n'est pas prouvé, ont assassiné le lieutenant-colonel originaire du sud-Congo, feu Makita. Il s'agit d'un crime crapuleux commandité certainement par le clan au pouvoir car les meurtriers sont venus dans le but d'exécuter la victime. En effet,  seul le policier a été abattu. Des bandits auraient commis des vols mais ici, on se rend compte qu'on a attiré la victime dehors pour l'assassiner. Ils ont escaladé le mur de la propriété et si on se dit que ce n'est pas n'importe qui qui possède une arme au Congo, ce sont forcément des éléments de la police ou de l'armée qui ont éliminé cet officier sudiste. J'insiste sur l'aspect identitaire car depuis les événements de 1997, il ne reste que très peu d'officiers originaires du sud-Congo dans la police et l'armée majoritairement remplies de ressortissants du nord-Congo et leur progression dans la hiérarchie est mal perçue par les militaires originaires du nord-Congo car on leur reproche d'avoir combattu aux côtés du président Pascal Lissouba. C'est une donnée sociologique et non un jugement de valeur. Le pouvoir n'hésite plus à se déplacer et à commettre ses forfaits sur place. Sans enquête, comment la journaliste peut-elle parler de bandits ? Des bandits qui se déplacent pour tuer un officier chez lui, un officier du sud ? On l'aurait assassiné dans la rue, cela aurait paru plausible mais là, le mobile du crime ne peut être que politique. - puisqu'ils sont venus juste éliminer une cible sur commande. De trois choses l'une : ou on  voulu le faire taire pour des choses qu'il connaissait et dont on avait peur qu'il parle ou il s'apprêtait à accéder à un statut de décision très important et on l'a éliminé pour éviter qu'il ne l'occupe ou bien il occupait une position décisionnelle convoitée par les cadres du nord et on l'a envoyé ad patres pour cela afin de prendre sa place.
Au Congo, la police fait peur et ce n'est pas n'importe quel énergumène qui peut assassiner un flic ! De surcroît, chez lui ! Rien que la vue d'un policier  en uniforme impressionne et c'est la même réalité partout. Qu'on ne me dise pas que dire de telles choses, c'est ressembler à ceux qui commettent de tels forfaits criminels. Il est à peu près sûr qu'on hésitera à deux fois avant de liquider un officier du nord-Congo. Le tribal, ce n'est pas le Lion de Makanda mais monsieur Denis Sassou Nguesso qui a mis en place une politique qui laisse impunis les membres du clan qui commettent des crimes crapuleux. comme monsieur Okandzi. C'est pareil pour les arrestations arbitraires : Mbaou est du sud et il est toujours en prison en dépit, m'a-t-on dit d'un non lieu.  Si on enlève l'aspect identitaire, c'est-à-dire, l'appartenance ethno-régionale,  il n'y a plus de logique de lecture, il n'y a plus de grille d'analyse. nous attendons le verdict de l'enquête que va mener la police car c'est l'un des leurs qu'on a assassiné ; il devrait diligenter à ce titre une enquête on ne peut plus sérieuse.
C'est une preuve supplémentaire que le clan au pouvoir est décidé à liquider toutes les fortes têtes du sud pour qu'à la mort de Sassou Nguesso personne ne puisse contester. C'est un plan qui sent le nettoyage ethnique à tous les niveaux. Et vous verrez qu'on n'arrêtera jamais les coupables. C'est triste !

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

association des jeunes kouilou niari 21/12/2009 12:15


a ce jour vu le déroulements des évenements ,nous pouvionsdire avec unecertaine affirmation que les gens du nord cherche à exterminer une majorité des cadres du sud mais ne soyons pas dupe mes
chers amis ne nous voilons pas la face,la conception du pouvoir des gens du nord consiste a maintenir dans la pauvrété la plus totale et à piller le pays afin d'enrichire les cadres du nord pour se
mainteneir au pouvoir à tout pris. si ce n'est que maintenant que les sudistes l'on compris c'est un peu dommage car les autres sont unis il y'as longtemps, donc réveillons nous le moment est
arriver de créér une grande force du sud afin de créer un rapport de force pas dans un sens négatif comme eux ils le font mais our construire notre pays car l'histoire nous à démontrée jusqu'a ce
jour aucun cadre du nord aun poste quelconque est capable de bien faire, le pouvoir de sassou est un pouvoir d'un clan celui du nord ,comment pouvez vous expliquer le rétour de yhombi OKOKO,les
nordistes s 'enttendent afin de se maintenir au pouvoir.
et cela date de longtemps je m'en souviens qu'en j'etais à l'école primaire je lisais un livre ou je pouvais lire OKO MONTRE MA MER A TATY comment cela est possible alors que chez OKO au nord il
n'ya pas la mer? donc voyez vous meme la conception du pouvoir nordiste dominier le sud à tout prix; cher amis du sud unissons nous dès maintenant


enigma 14/12/2009 09:28


Vous parlez d'une enquete préable qui devrait determiner si ce crime est l'oeuvre de bandit...Il est donc aussi hasardeux d'affirmer qu'il s'agit d'un réglement de compte.Et pourquoi insister sur
les origines de la victime? Ne faisons pas le jeu de nos adversaires sinon en quoi marquerions-nous la difference entre eux et nous?


Le Lion de Makanda (LDM) 14/12/2009 15:15



Enigma,
bonjour.
Si vous avez de meilleures hypothèses, n'hésitez pas à nous les faire savoir : on ne vient pas assassiner un officier chez lui sans une raison d'ordre politique et vu que la politique est
tribalo-ethnique, nos hypothèses s'y engouffrent. Sachez que l'enquête n'aboutira pas comme d'habitude. Encore faille-t-il qu'il y ait enquête ! Si l'acte sordide a été commis pendant que Sassou
est à Copenhague, ce n'est pas le fait du hasard. Des bandits qui n'ont pas peur de faire la peau d'un officier de police... Non, on n'a pas besoin d'être sorti de chez Saint-Cyr pour comprendre
que c'est un crime politico-crapuleux. C'est un cri de rage et de détresse. Ne voyez-vous pas ce qui se passe ?
Pour les origines, on n'assassine pas les originaires du nord : tous les assassinats dont celui perpétré par Okandzi concernent des originaires sud-Congo et ce n'est pas ressembler à ces
assassins que de faire ce constat. Savez-vous ce qu'on a dit à Munari : "C'est notre pouvoir, c'est le pouvoir du nord. Alors, vous n'avez pas d'ordre à nous donner..." Nous sommes obligés de
dénoncer l'esprit clano-ethno-regionalo-tribal de monsieur Denis Sassou Nguesso sinon comment voulez-vous qu'il change ?
Quand on vient assassiner quelqu'un chez lui, si ce n'est pas un règlement de compte, qu'est-ce donc ?



Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg