Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 janvier 2010 3 13 /01 /janvier /2010 13:39
lionne sur proieCOMMENTAIRE : Congolais ou non, il n'est pas de bonne prudence de se rendre actuellement au Congo ou de faire affaire avec le Congo où l'Etat congolais royal multiplie tous azimuts les arrestations d'étrangers et de nationaux comme le général Ferdinand Mbaou. Même l'ingénieur informaticien Messanga qui a travaillé avec le pouvoir lors de l'élection présidentielle passée  en assurant le suivi des listes électorales en 2009 a été mis aux arrêts et a subi des sévices dont certains paraît-il infamants et indignes d'un gouvernement qui crie partout qu'il est pour les Droits de l'Homme. Cet homme a assuré le suivi du fichier électoral - c'est peut-être pour cela qu'il est écroué aujourd'hui. Moralité : même quand vous travaillez avec le reptile en chef, vous n'êtes pas à l'abri d'une injustice ou d'un coup fourré, les marabouts congolais le savent, eux qui ne veulent plus travailler avec le Cobra Royal car dès qu'il se rend compte que votre "pouvoir" mystique (kundu) est puissant, il vous tue pour vous le voler ! On est allé jusqu'à vider ses comptes de centaines de millions de francs cfa et sa femme est sans le sou à Brazzaville. J'attire l'attention de ceux qui soutiennent ce régime fou : "IL FAUT ARRÊTER DE FAIRE PASSER LE CONGO POUR UN PAYS DE SAUVAGES ! "   Il faut croire que monsieur Messanga connaît l'ampleur de la fraude électorale perpétrée par monsieur Denis Sassou Nguesso lors de la dernière élection présidentielle car ce n'est pas par hasard que le reptile royal a demandé à un étranger d'assurer le suivi informatique du fichier électoral ; ce ne sont pas les Congolais qui manquent pour ce genre de travail mais il valait mieux pour le régime de s'offrir les services d'un étranger. Messanga a-t-il "cafté" ? A-t-il été surpris parlant de la fraude électorale, ce qui expliquerait son arrestation ? En tout cas, pour que le pouvoir royal aille jusqu'à vider ses comptes, c'est que l'affaire est grave ! Messanga tient une information capitale et on essaie de briser sa mentalité par tous les moyens et il ne serait pas étonnant que le pouvoir ne l'élimine tout simplement si on veut le faire taire définitivement. Monsieur Paul Biya, il faut sauver votre compatriote, Messanga !
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

http://www.aeud.fr/Demande-de-liberation-de-Monsieur.html?lang=fr
 
CONGO-CAMEROUN

Demande de libération de Monsieur MESSANGA

mardi 12 janvier 2010

 

Copie :
- SEM. Paul BIYA, président du Cameroun
- SEM. Ali BONGO, président du Gabon
- SEM. Obiang NGUEMA, président de Guinée Equatoriale
- SEM. Idriss Déby, président du Tchad
- SEM. François BOZIZE, président de Centrafrique
- Haut commissariat de l’ONU pour les Droits de l’Homme et la déocratie
- Ambassade du Congo à Yaoundé

 

Faisant suite au cas de l’ingénieur camerounais Messanga toujours injustement detenu en prison au Congo depuis avril 2009, le COMICODI saisit le Président de la république du CONGO, son excellence Denis Sassou Nguesso. L’ intégralité de la lettre ci-après
 
Yaoundé, le 12 janvier 2010
 
SON EXCELLENCE MONSIEUR SASSOU NGUESSO Président de la République du Congo Brazzaville
 
Par courrier express DHL
 
Réf : 0011/spécial/2010
 
Objet : ultime requête en demande de libération de Monsieur MESSANGA, ingénieur informaticien de nationalité camerounaise injustement emprisonné à Brazzaville
 
Monsieur le président,
 
La Commission indépendante contre la corruption et la discrimination, organisation de la société civile de droit camerounais à vocation internationale vouée à la promotion et à la défense des droits de l’Homme, des libertés fondamentales, et des idéaux de la bonne gouvernance, a l’avantage de vous présenter ses respectueux compliments, de même que ses vœux multiformes pour la nouvelle année 2010.
 
La Commission indépendante contre la corruption et la discrimination, est particulièrement soucieuse en ce début d’année, au moment où sous la dynamique de vos pairs et de la vôtre, la CEMAC s’apprête à relancer et à renforcer ses ambitions d’intégration au sommet de Bangui, d’appeler votre haute attention sur la situation de monsieur MESSANGA, ingénieur informaticien emprisonné à Brazzaville depuis le mois d’Avril 2009. La Commission réitère la substance de ses démarches antérieures auprès des autorités congolaises, s’agissant du caractère injuste du traitement dont est victime ce père de famille de nationalité camerounaise, chef d’entreprise, et partenaire de votre pays dans le développement et le suivi du fichier électoral ayant conduit à plus d’une élection.
 
La Commission s’en remet ce jour, monsieur le Président, à votre sagesse, à votre prompte diligence, pour la sauvegarde de l’image de votre pays, gravement atteinte par cette affaire qui mobilise de nombreuses institutions internationales et des personnalités de premier plan, dans le même élan de dénonciation et de protestation.
 
La Commission ne manque pas de signaler, pour la compassion du président, Chef de l’Etat congolais et garant des valeurs morales d’un peuple, que la famille de monsieur MESSANGA, au Congo et au Cameroun, est dans le désarroi total. Son épouse est sans ressources à Brazzaville, les comptes jadis fournis à des centaines de millions de Francs CFA, ayant été spoliés, vidés par des écritures illégales et frauduleuses. La Commission signale en outre, que monsieur MESSANGA a subi des tortures physiques et psychologiques, et a été soumis à des traitements dégradants contraires aux multiples conventions, traités et instruments internationaux de droit international dont la république du Congo est signataire de bonne foi.
Comptant sur votre compréhension de l’urgence de sa libération dans l’intérêt supérieur du Congo, de la CEMAC et du triomphe de la justice universelle, la Commission indépendante contre la corruption et la discrimination vous assure, monsieur le Président, de l’expression empressée de sa très haute considération./.
 
Le président de la Commission SHANDA TONME
 
Copie :
- SEM. Paul BIYA, président du Cameroun
- SEM. Ali BONGO, président du Gabon
- SEM. Obiang NGUEMA, président de Guinée Equatoriale
- SEM. Idriss Déby, président du Tchad
- SEM. François BOZIZE, président de Centrafrique
- Haut commissariat de l’ONU pour les Droits de l’Homme et la déocratie
- Ambassade du Congo à Yaoundé

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg