Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 février 2014 2 25 /02 /février /2014 00:06

logoconfLes « Judas » de Lissouba

 

Lorsqu’un homme de valeur vient sur terre pour espérer faire évoluer le niveau de vie ou de conscience de ses compatriotes, il est toujours, et l’histoire nous l’enseigne, entouré de traîtres qui ne peuvent s’empêcher de jouer la partition que la fatalité leur reconnaît.

 

On pourrait ainsi dire, à chaque Jésus, son Juda, tellement que l’implacable destin s’amuse à mettre sur la route des grands hommes, des hommes de rien, des hommes tellement vils que quoique proche du grand homme, ils sont rongés par une jalousie et une envie dont le point culminant est la trahison.

 

Trahir pour un homme de rien, c’est en quelque sorte, l’instant que dure cette traîtrise, se venger de sa vilenie qui apparaît dans toute sa laideur chaque fois qu’il est à côté du grand homme auréolé par la gloire de son charisme. Trahir c’est donc se frayer un passage par la ruse, la vilenie, vers la gloire dont on est interdit parce que précisément, on manque de vertu comme en dispose à foison le grand homme.

 

Dès lors, il nous vient à l’esprit ces paroles du christ, affirmons que « malheur à celui par qui vient le scandale, il aurait mieux fallu pour lui qu’on suspendît à son cou, une meule de moulin, et qu’on le jetât au fond de la Mer ».

 

Ces paroles nous enseignent que s’il n’est pas possible de se prémunir des traîtres, il est certain qu’une grande malédiction pèse sur ces derniers. Judas, après avoir trahi le Christ pour trente deniers, eut des remords, voulu remettre le prix de sa forfaiture au Sanhédrin, mais il était trop tard.

 

Il alla se pendre. La fin de Judas, annonce la fin de tous les traîtres car aucune société, aucune cause ne peut prospérer avec des traîtres, et cela explique pourquoi au sein de certaines sociétés dites sécrètes, le parjure s’expie symboliquement par la gorgée tranchée.

 

Le Professeur Pascal LISSOUBA, premier de notre lignée,  grand Homme de Science, auréolé de la gloire du premier chef d’État Congolais élu au suffrage universel direct, et ce, pour l’éternité, ne pouvait pas ne pas avoir des traîtres dans ses rangs. Mieux encore, alors que Jésus tout christ qu’il était, n’avait eu qu’un seul traître parmi ses disciples, le Professeur Pascal LISSOUBA, premier de notre lignée, Le plus grand intellectuel congolais, scientifique de renommée internationale, en a eu plusieurs.

 

 Cet homme a été victime de trahison  et de traîtrise de la part de ses principaux collaborateurs et même des membres de sa propre famille biologique.

 

Pascal Lissouba, premier de notre lignée a été trahi à tous les niveaux. La liste de ces traîtres est longue et nous en avons la totale que nous ne publierons pas ici, mais voici les principaux traîtres :

 

Martin Mbéri, homme fort de son régime qui s’illustra dans la petite guerre contre nos frères du Pool( participant à vrai dire au plan de Sassou pour diviser les descendants Kongos du Sud) a rejoint Sassou Nguesso dès les premières heures du coup d’Etat contre les institutions de la République issues de la constitution du 15 mars 1992, démontrant par là où allait l’attachement de son cœur. 

 

Claudine Munari, ancienne directrice de Cabinet de Pascal Lissouba a rejoint les putschistes quelques années plus tard pour se retrouver au pseudo-gouvernement de Sassou, malgré la place prépondérante et hautement stratégique qu’elle occupait sous le régime de ce dernier.

 

Laurent Tengo, ancien Secrétaire Général de la Présidence est devenu Conseiller juridique actuel du tyran de Brazzaville. Que Dire de Martial de Paul Ickounga homme fort du régime de Lissouba aujourd'hui dans la gibecière du régime des putschistes.

 

Pierre Michel Mguimbi ancien Ministre, ambassadeur du Congo en France, se retrouva dans l'autre camp dès les premiers instants du Coup d'Etat.  Victor Tamba Tamba, membre de la « Bande des quatre » ne cessa pendant le régime de Lissouba d'être un informateur au profit du camp adverse. 

 

Christophe Moukouéké, ancien Secrétaire Générale de l'UPADS, après avoir longuement profité du charisme de Lissouba, et avoir dirigé son parti de la façon la plus tribaliste qui soit, en plein exil, alors que l’heure était au rassemblement pour la reconquête du pouvoir, choisi de traiter son bienfaiteur, le premier de notre lignée de « piètre politique »

 

Pascal Lissouba, l'homme qui avait compris le Congo, celui-là même  qui avait été envoyé des cieux pour sortir le peuple congolais des ténèbres du monopartisme et de la dictature, a été rejeté, crucifié par de faux disciples ayant la semence de « Judas ».

 

Alors même qu’il n’a pas encore quitté la terre des vivants, les mêmes qui l’ont trahi, abandonné, se disputent les restes de son parti politique comme les légionnaires romains se partagèrent la tunique du Christ crucifié.

 

Mais tout observateur averti, et imprégné de la vision politique du professeur Pascal Lissouba, premier de notre lignée, remarquera que la vie a déjà quitté ce parti moribond, et se faufile vers un ailleurs que les frères lissoubistes incarneront au moment venu.

 

L’esprit de Judas est éternel comme l’est l’Esprit du Christ, et il est nécessaire de s’organiser pour le combattre.

 

Cet esprit de Juda a même atteint le cercle familial du Professeur Pascal Lissouba.  Combien de millions dépensés par le clan Sassou pour corrompre l'Antillaise Madame Jocelyne Lissouba qui ne s'est pas gênée de se servir avec certains parents Nzebi comme Pascal Gamassa dans la mangeoire Sassouiste ?

 

Quand on pense que dans les sociétés africaines le traître est considéré comme une personne maléfique, perçu comme l'incarnation du diable, on peut aisément imaginer que dès l'accession du premier de notre lignée à la magistrature suprême, Satan envoya ses enfants entourer le fils de lumière afin de l’empêcher de travailler.

 

Dans le cas de Pascal Lissouba, on peut s'étonner que ce soit celui qui n'a jamais transigé avec l'ennemi, Moungouga Kombo Nguila qui soit mort alors que les « Judas » se pavanent à Brazzaville avec leur copain Sassou marchant sans aucun scrupule sur les cadavres qu'ils ont doublement tués par leur traîtrise envers le premier de notre lignée.

 

Nous devons dire maintenant « Plus jamais ça ». L'exemple vécu par le premier de notre lignée doit permettre de lutter contre la traîtrise des cadres du Niboland car les traîtres brisent l'ordre moral, social, et pervertissent les solidarités. Il devient plus que nécessaire que les traîtres soient punis et mis au banc de la société, tel que cela se faisait dans les sociétés africaines d'antan car il est impossible de construire une société de Liberté, de Dignité et de Justice avec les traîtres.

 

C'est à cause de ces « Judas » qui entouraient le premier de notre lignée que le rêve de la « Petite Suisse » n'a pu voir le jour. Ces Judas portent une lourde responsabilité dans la souffrance actuelle du peuple congolais. Ils devront être le moment venu eux et leur descendance, écartés de la gestion de la cité et de la chose publique car l'on ne peut laisser essaimer l'esprit de traîtrise sur la terre de nos ancêtres.

 

                                      Ainsi dit Benjamin  MAVOUNGOU 

 

                                      Frère Lissoubiste

Partager cet article

Published by Confrérie Des Lissoubistes - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

Dibal' di mikoto 25/02/2014 11:40


Il y a un nom qui manque sur la liste , celui du Porof lui meme ,qui a laisse cette bande d'incompetyents a ses cotes malgre le fait que certains compatriotes aient attire son attention sur leur
forfaiture permanente


Ex Munari etait Dr du cabinet civil, mais quand elle est devenu Dr du cabinet, qu'est devenu le cabinet civil?


quand dans une relation il y a un couac,toute la faute ne saurait retomber sur une seule partie donc qui est responsable de ces collaborateurs tournes en collabo?

mwangou 25/02/2014 07:42


Bjour LDM! ainsi dit, ainsi bien dit!dommage que le premier de leur lignée, n'ait pas vu ces traitres autour de lui... curieux en effet que le sort ait été aussi dur contre le peuple par la mort
d'un homme de conviction, mungunga nguila, alors que des sans foi ni loi, continuent de faire du tort à la société... 

Le Lion de Makanda (LDM) 25/02/2014 10:03



Mwangou, bonjour. Nous sommes un instrument de la Liberté d'Expression que tout citoyen congolais peut saisir avec une règle : quand les personnes envoient un texte, je m'impose de ne pas le
commenter mais si moi, je trouve un texte et pense qu'il faut le publier, je prends position. Nguila est mort ; c'était un homme de conviction que le Congo ne fabrique qu'en des exemplaires
limités. Ce n'est pas pour rien que le nzokou avait peur de lui. Un jour, nous saurons si sa mort était naturelle ou pas..



Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg