Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 décembre 2013 3 18 /12 /décembre /2013 15:57

TsourouHumilie.jpgDepuis qu'il avait annoncé qu'il était prêt à parler à un juge français dans l'affaire des disparus du beach qui se révélait être en fait l'affaire des massacrés du beach, le colonel Marcel Ntsourou ayant échappé à la prison ferme dans le pseudo procès du drame du 4 mars 2012, était sous le coup d'un emprisonnement de soixante jours avec un billet d'écrou déjà en circulation - pour non repsect du droit de réserve exigé à tout officier supérieur de l'armée congolaise. Nous savons tous que l'homme avait décidé de ne plus se laisser arrêter arbitrairement. Il s'est donc barricadé dans sa résidence du camp 15 août à Brazzaville, attendant qu'on vienne l'arrêter. Cependant, ce prétexte étant un peu léger, il a fallu au pouvoir venu du bord de l'Alima en trouver un autre. C'est désormais chose faite.

Le colonel Marcel Ntsourou vient d'être à nouveau arrêté après un massacre perpétré par la police et l'armée qui a coûté la vie à plus de 80 personnes. En effet, la police et l'armée n'ont pas lésiné sur les moyens en hommes et en matériels (blindés et hélicoptère de combat). Cette fois-ci, le colonel Marcel Ntsourou ne s'en sortira pas - même s'il prenait les meilleurs avocats de la terre. Sassou voulait lui faire la peau. Il est en voie de parvenir à ses fins. Le colonel Marcel Ntsourou sait que ses jours sont certainement comptés. A moins que des puissances d'en-haut le sorte des lourdes pattes de l'éléphant d'Edou.

Nous savons sous quel motif il va être inculpé en lisant le communiqué de presse publié par le griot blanc de Denis Sassou Nguesso : le colonel Marcel Ntsourou va être inculpé de création et d'entretien de milice. Comme si Denis Sassou Nguesso lui-même ne le faisait pas mais, il y a un mais, lui, est au dessus de la loi et peut se permettre de ne pas la respecter, de l'insulter ou de lui cracher sur le visage.

Ntsourou s'en est sorti avec une peine de sursis lors du drame du 4 mars 2012 mais ce coup-ci, la loi est du bon côté, du bord du plus fort. Alors que les armes pullulent et circulent librement à Brazzaville au point où l'on voit des jeunes congolais non habilités à détenir une arme brandir une kalachnikov, on va juste s'acharner sur Ntsourou en l'accusant de création et d'entretien de milice.

Sassou n'est pas Pascal Lissouba qui a laissé les milices à caractère ethnique prendre le pas sur l'armée républicaine ; lui ne permettra pas à Ntsourou de s'en sortir et pourra même tirer la conclusion que si le colonel Marcel Ntsourou entretenait une milice, cela ne pouvait être que dans le but de le renverser de prendre le pouvoir. Le complot téké n'est donc pas aux yeux de Sassou une pure vue de sa paranoïa. Tout se tiendra : D'abord, on demande à Ntsourou de récupérer les armes pour maîtriser les milices Cocoye de Lissouba et Ninja de Kolélas (les Cobras de Sassou pouvant garder leurs armes et leur venin), ensuite on fait constater qu'il a détenu des armes chez lui ; enfin on le cloue au pilori en affirmant que ces armes lui ont permis de créer et d'entretenir une milice. Avec quoi ? Avec les faux billets que Denis Sassou Nguesso lui a donnés sortant tout droit de la présidence qui était à l'époque la villa Cristal du grand nzokou.

Non pas que nous pensons que ce soit la principale raison, nous disons néamoins qu'en politique, chez nous, l'inimitié entre deux personnes haut perchés peut provenir d'une question d'entre-cuisses. En effet, pourquoi Denis Sassou Nguesso en veut-il tant au colonel Marcel Ntsourou  au point de tout faire pour qu'il pourrisse en prison ? Enfin, c'est pour rire !

Hier, nous avons eu vent d'une rumeur selon laquelle des hommes dont des soldats auraient été tués dans les Plateaux en prévision d'une riposte à l'arrestation du colonel Marcel Ntsourou. Si quelqu'un a des informations à ce propos ou à tout autre sujet, n'hésitez pas à nous envoyer un mail à l'adresse suivante : demainlecongobrazzaville@yahoo.fr.

Veuillez trouver ci-joint le communiqué de la police et permis de perquisition qui date du 16 décembre 2013 - alors que les attaques du domicile du colonel Marcel Ntsourou avaient commencé le 15 décembre 2013. Sa publication dans le journal du griot blanc Jean-Paul Pigasse le 17 décembre 2013 indique qu'il pourrait être antidaté mais même en le faisant, les faits restent têtus...

COMMUNIQUE_PRESSE.jpg


Perquisition.jpg

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg