Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mars 2014 5 14 /03 /mars /2014 10:07

Mon cher Mwangou,

Bonjour.

Comme toujours, tu nous laisses des commentaires avisés. Nous saluons le fait que nous ayons de nouveaux agrégés congolais en sciences économiques mais tu as mis le doigt sur l’essentiel puisque ce qu’ils vont enseigner ne sera qu’une imitation de ce qu’ils auront appris des banques de données de savoir et de savoir-faire de l’occident ; ils vont transmettre ce qu'ils ont consommé, à savoir, de la science économique made in Occident. Oui, nous consommons de la connaissance, la chose la plus facile à inventer, puisque son terreau – la nature - est là, donné, jeté, livré à notre observation, à notre intelligence, comme on consomme de la tomate importée ou comme on se rue sur du bœuf d’importation. C’est comme si toute ton imagination avait été mise dans un bocal pour t’empêcher de penser la réalité puisque  dans le bocal, l’occident y a placé les « ombres » de la caverne de Platon sur lesquelles nous nous concentrons. Or, hors du bocal, qu’y a-t-il ? La réalité, la vraie, celle sur laquelle on devrait coller une certaine conception qui lui sied comme une seconde peau.

La science économique n’a pas prévu la crise des subprimes aux Etats-Unis – là où une journaliste américaine l’a vue venir ; ce qui pose des questions car il n’y a SCIENCE que là où il est possible de prévoir en tenant compte des lois du réel. C’est pour cela qu’il est impossible de parler de « sciences sociales » ou de « sciences de l’histoire ».

Nous devons booster notre recherche et l’orienter vers des objectifs spécifiques – sans pour autant se départir des avancées de la science occidentale. IL EST TEMPS DE PRODUIRE NOTRE PROPRE CONNAISSANCE SCIENTIFIQUE COMME NOS MERES PRODUISENT LEUR PROPRE MANIOC. Certes, la production de la connaissance a un prix : eh bien, nous avons de l'argent. Pourquoi ne pas investir ce qu'il faut pour atteindre cet objectif ? Quelle est la place de l'Afrique en matière d'inventivité scientifique et technologique ? Il suffit de regarder du côté du dépôt des brevets d'invention...

Les sciences sociales ou économiques de l’Occident véhiculent ses valeurs, ses vices aussi, sa vision du monde de domination, de consommation frénétique de la substance du monde qui s’épuise très vite juste pour que quelques-uns aient des bouts de papier avec des zéros sur leurs comptes. Qui a dit que « science sans conscience n’est que ruine de l’âme » ? On ne ruine pas seulement sa propre âme mais aussi celle d’autrui, celles de milliards d’habitants. En Europe, l’eau est intoxiquée parce qu’on la nettoie pour la rendre incolore à l’aluminium ; or l’aluminium se fixe et s’accumule au niveau du cerveau provoquant à la longue la maladie d’Alzheimer qu’on trouve surtout en Europe. Même les tétines des bébés contiennent des substances toxiques. C’est pourquoi je dis qu’il est temps d’arrêter de copier aveuglément la culture occidentale. N’avons-nous pas notre propre libre-arbitre ?

Lorsque l'on étudie le formidable développement économique et industriel de la Chine, combien se souviennent que ce pays a vécu sous Mao en autarcie avec des embargos de toutes sortes ? Les Chinois ont une vieille culture scientifique qu'ils ont réactualisée pour produire leur propre science moderne. Par ailleurs, les meilleurs étudiants chinois restent en Chine où la sélection dans les écoles d'ingénieurs et les grandes universités est rude. Quand un étudiant chinois vient dans une université occidentale, c'est qu'il a échoué aux tests de sélection dans son pays. Conséquence : la Chine produit des barrages, des ponts, des infrastructures dignes de ce nom et nous, nous consommons de la connaissance et du savoir-faire chinois actualisés (Imboulou, immeubles d'Etat, etc). Certes, les Chinois ont dans certains domaines du retard sur l'Europe mais nous savons tous qu'il n'en sera pas toujours de même dans cinq ou dix ans.  

IL NOUS FAUT PASSER DE CONSOMMATEUR A PRODUCTEUR DE CONNAISSANCES ET DE SAVOIR-FAIRE. Où sont donc nos écoles d'ingénieurs au Congo ? Avons-nous seulement au Congo une seule école d'ingénieur ? L'INGENIERIE EXPLOITE LE SAVOIR POUR LE TRANSFORMER EN SAVOIR-FAIRE. J'ai proposé l'idée de pôles universitaires dans lesquels on grefferait des écoles d'ingénieurs. Il faudra remonter en amont pour restructurer l'éducation nationale ; avec une nature aussi riche, il faut que les enfants sortent de temps en temps des classes pour éveiller leur curiosité. Nous constatons que des ingénieurs comme Tsengué-Tsengué ne sont pas encouragés - alors qu'ils constituent le socle à partir duquel nous pouvons bâtir notre propre savoir-faire. Au niveau de l'UPIERAD, nous sommes pour une coopération sud-sud, afro-africaine pour le partage des expériences enrichissantes au niveau continental. Il existe par exemple au Togo une expérience sur le domaine de l'intégration agricole très intéressante que l'on peut copier au lieu de toujours privilégier l'Occident.

 

Le terme ECONOMIE si on le prend au sens vulgaire veut dire « parcimonie », dépense contenue pour préserver un capital – notamment matériel, environnemental, voire humain. Or l’économie moderne travaille et encourage une industrialisation effrénée qui finira à la longue par épuiser toutes les richesses de la planète. L’économie moderne est bâtie sur la gloutonnerie, l’envie de produire pour produire – même lorsqu’il y a déjà sur le marché trop de choses à consommer ; elle est donc en contradiction avec le bon sens. A quoi correspond le concept "croissance" quand 20% de l'humanité consomment 80% des ressources de la planète ? Qu'est-ce qui croit et correspond vraiment à ce concept ? Les comptes en banques des actionnaires qui investissent leur argent ? La destruction de la planète ? L'appétit de l'occident pour nos matières premières ? La crédulité des consommateurs du monde entier bernés à coups de publicités et d'opérations de marketing ?

L'économie est, à mon humble avis, la science qui calcule et prévoit les besoins humains à leur juste valeur pour définir une production qui préserve la planète. On produit trop de choses superflues et derrière, on vous embrouille le cerveau avec du marketing pour que tu aies trop d’appareils surtout numériques qui font souvent les mêmes choses…

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg