Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 janvier 2014 3 08 /01 /janvier /2014 22:58

Djotodia-copie-1.jpgD'abord le cadre : demain, 9 janvier 2014, se tient à Djamena le sommet extraordinaire de la Communauté Economique des Etats de l'Afrique Centrale (CEEAC) auquel va participer Michel Djotodia sous la présidence tchadienne; c'est-à-dire, celle d'Idriss Déby qui aurait déjà désavoué le chef de la Séléka. Ensuite, le contexte : une Centrafrique exsangue, à feu et à sang au bord d'une guerre civile confessionnelle totale provoquant la fuite des étrangers, un pays où l'Etat est absent avec un président de transition sans autorité. Il est connu que nulle armée ne peut lutter contre un peuple enragé. Aussi, les soldats français et la MISCA ne suffisent pas à résoudre le problème. Nous avons dit qu'il fallait une solution politique mais elle ne peut se faire si la Séléka reste au pouvoir : en effet, LE PROBLEME, C'EST LA SELEKA QUI POURTANT AURAIT PU CONSTITUER UNE SOLUTION A LA DERIVE BOZIZIENNE. Nous sommes donc dans un vrai dilemme puisque nous ne voyons rien d'autre exister dans le paysage politique que ... la Séléka ! La solution doit donc venir de l'extérieur...

Certains se risquent à dire que Michel Djotodia va démissionner demain mais rien n'est moins sûr. Qui va prendre sa place ? Nourredine ? Une vacuité de l'Etat centrafricain n'est pas envisageable mais peut-on parler d'un Etat en RCA ou simplement d'un groupuscule de brigands qui n'arrive pas à tenir le pays en étant lui-même facteur de désordre - là où il devrait incarner l'ordre absolu ?

Nous l'avons dit avant tout le monde en lançant l'hypothèse d'un départ de Michel Djotodia comme solution partielle au problème - ce qui serait une première dans l'histoire des coups d'Etat en Afrique mais le constat est là : Michel Djotodia certes n'est pas Dieu mais on ne lui demandait que d'être "président" et de se faire respecter en imposant l'ordre républicain. Or, dans son propre camp, personne ne le respecte et, après un an de pillages, de meurtres et de désordre, certains entrevoient la possibilité que la CEEAC désavoue le chef de la Séléka. Mais comme nous l'avons dit, nous ne voyons pas à l'intérieur du pays qui peut constituer une alternative, vu que toute l'élite politique a quitté le pays. Et puis, que faire de la Séléka, cette horde hétéroclite de mercenaires qui tuent et pillent au nom d'Allah ? Va-t-on tolérer des criminels au sein de l'armée centrafricaine républicaine qui devra se mettre en place ? En effet, la crise centrafricaine est accentuée par l'absence d'une vraie armée républicaine que François Bozizé refusait de consolider, de peur qu'elle ne le renverse. D'autre part, demander à la Séléka de se retirer dans le nord ne serait-il pas signer en quelque sorte la partition du pays en deux Etats ?

A mon avis, le problème n'est pas seulement Djotodia mais toute la Séléka qui fait actuellement office d'armée officielle alors que c'est une force terroriste versée dans la criminalité comme si elle voulait instaurer le chaos. Il faut que certains criminels au sein de cette horde de terroristes soient jugés à la CPI pour calmer la fureur du peuple.

Demain, Michel Djotodia et la Séléka jouent gros et si rien de bon ne sort de ce sommet extraordinaire, on pourra conclure aux yeux du monde entier que l'Afrique seule n'est pas capable de résoudre ses propres problèmes - comme un esclave libéré qui a toujours besoin du maître pour trouver des solutions à sa place. Surtout lorsqu'elle est noire, cette Afrique.

Michel Djotodia avait dit que le pouvoir lui empêchait de dormir. Cette nuit, il fera des cauchemars les yeux ouverts...

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg