Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 septembre 2010 4 02 /09 /septembre /2010 09:20

En Afrique noire ou ailleurs, il y a rarement un journal indépendant car tous sont soit pour le pouvoir, soit pour l'opposition. Plus quand même pour le pouvoir. C'est ce qui s'appelle du journalisme engagé ou du pseudo-journalisme car le vrai lui est indépendant mais même en Europe, dans la mesure où les médias sont souvent privés et que les actionnaires appartiennent à des courants politiques (droite, extrême-droite, gauche, vert, et), on peut se demander si le journalisme moderne est vraiment indépendant. En Afrique, c'est autre chose, vu que c'est le continent de la démesure : nous sommes sûrs que les journalistes avant d'écrire une ligne ont déjà choisi un camp qui transpire à travers leurs écrits.

En date du 30 août 2010, Le Globe visionnaire s'en est pris ouvertement à monsieur Denis Sassou Nguesso en l'accusant de vouloir renverser le président centrafricain François Bozizé. Pour la petite histoire, vous devez savoir que Denis Sassou Nguesso a soutenu François Bozizé depuis qu'il a réussi à convaincre ce dernier de devenir franc-maçon mais Bozizé se montre moins obéissant envers le Grand Maître de la Grande Loge Denis Sassou Nguesso. François Bozizé aurait été initié au Congo dans la Grande loge Congolaise dont Denis Sassou Nguesso est le Grand Maître.  Denis Sassou Nguesso aurait aussi aidé financièrement François Bozizé et une aide militaire à la conquête du pouvoir n'est pas exclue. Est-ce ce manque de reconnaisance qui lui vaudrait d'être devenu l'ennemi de Sassou ? Ce nest qu'une hypothèse. Tout est-il qu'en Afrique centrale les rapports sont troubles entre les chefs d'Etat. On se souvient des échanges à couteaux tirés à travers presses interposées entre Denis Sassou Nguesso et Paul Biya, président du Cameroun. Il doit tout de même y avoir une bonne raison pour que Bangui accuse Brazzaville de vouloir renverser François Bozizé. Il est de notoriété publique qu'en Afrique, les pays voisins peuvent influer sur la politique intérieure d'un pays. Pour ceux qui ont la mémoire courte, je ne prendrai que le cas du Rwanda et du Congo Démocratique. C'est avec l'appui des troupes rwandaises que Laurent Désiré Kabila est entré dans son pays pour renverser Mobutu. C'est qu'il y a des communautés linguistiques et culturelles chevauchant les nations et les frontières  africaines ; ce qui ne simplifie pas les choses.

En tout cas, une chose est sûre : un journal centrafricain ne peut torpiller Denis Sassou Nguesso qu'avec l'autorisation de François Bozizé qui boude les réunions francs-maçonniques à Brazzaville.

Cet exemple montre qu'il y a un fossé qui se creuse entre les deux hommes qui étaient si proches par le passé et il faut que le motif soit fondé. Selon certaines sources, Denis Sassou Nguesso entretiendrait une rébellion centrafricaine au Congo avec comme leader le capitaine Joachim KOKATE qui séjourne à Brazzaville depuis un mois. Ce n'est pas bon signe à la veille d'élections présidentielles en Centrafrique. C'est que Bozizé ne connaît que trop bien son mentor en politique et en franc-maçonnerie : ce que Sassou a fait une fois, il peut le refaire plusieurs fois.

Voici ce que nous apprend monsieur Yongo Do Wi Gbèmè dont le ton montre qu'il n'est pas très content de la politique du voisin congolais envers son pays  :
 
 
  
"Radié de l’armée centrafricaine sous le régime de feu Président André Kolingba pour sa malhonnêteté et escroquerie, Kokaté Joachim s’est lancé dans des aventures à haut risque pour poser des actes antisociaux et antidémocratiques. Ce dernier ignore que la République Centrafricaine qui aspire à la paix a tenu en décembre 2008 un forum politique et que les recommandations fortes en matière sécuritaire condamnent la reprise des armes et autorisent le Comité de suivi du Dialogue Politique Inclusif (DPI) à poursuivre les récidivistes et tous ceux qui prendront les armes pour déstabiliser un régime démocratiquement élu.
 
C’est là que le Comité de suivi doit prendre aussi ses responsabilités.
 
Kokaté Joachim serait entretenu par l’ancien ministre de Kolingba, M. Bingaba et un barbouze français, un certain Dufron, homme de main de Charles Massi qui était à l’époque régulièrement reçu à la Cour Impériale par l’ancien Président Jean Bedel Bokassa.
 
Dufron est Conseiller militaire de Charles Massi puis du fils Néris Massi qui est passé Chef rebelle de CPJP après la disparition de son père. C’est encore le même Dufron qui a conseillé le Dr Lala Bévarrah d’intégrer le mouvement militaro-politique CPJP comme Porte parole afin de drainer les militaires Gbaya à se désolidariser du Président François Bozizé. Pour objectif, diviser la préfecture de Bossangoa en fragilisant le régime actuel. Le tout, pour occasionner la chute du Président Fondateur du Parti Kwa Na Kwa au pouvoir.
Des anciens mutins expatriés qui refusent de rentrer au bercail sont recrutés à partir de Brazzaville pour renforcer les capacités du mouvement rebelle en ressources humaines. Tout se passe sous le regard goguenard et avec la complicité de Brazza contre le Président François Bozizé.
 
Où est donc passé la fameuse solidarité sous régionale entre les Chefs d’Etat ? Pourquoi tenir toujours de beaux discours au grand rendez-vous pour flatter les populations alors qu’on a des visées d’annexion purement économiques derrière la tête ? Pourquoi ne pas faire comme le Cameroun en boutant hors de nos frontières les opposants armés d’un pays frère et ami et de surcroit de la communauté d’Afrique centrale ? Est-ce parce que nous sommes venus au pouvoir par les armes qu’il faut favoriser les autres alors que cette procédure antidémocratique est révolue ?
 
Souvenons-nous que le Chef rebelle Charles Massi a été déclaré « persona non grata » au Cameroun quand il menait ses aventures militaro-politiques."
 

 

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg