Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mai 2013 2 07 /05 /mai /2013 14:22

'La vraie Diplomatie congolaise'
Basile Ekouébé et Madouka dans le collimateur : un réseau mafieux de passeports diplomatiques au ministère des Affaires Etrangères

Tenez, le décret présidentiel n°2008-126 du 23 juin 2008 dont nous publions ici l’intégralité, fixe les catégories de personnes ayant droit aux passeports diplomatiques en République du Congo. Celui-ci a été décrété à l’issue des accords que le Congo a signés avec la France pour faciliter les voyages des autorités congolaises dans l’espace Schengen.

Plus d’une fois, les services d’immigrations françaises ont appréhendé dans les aéroports français des congolais dont l’appartenance au corps diplomatique était douteuse. Après vérification, il s’agit très souvent de personnes qui n’appartiennent pas aux catégories énumérées dans le décret du 23 juin fixant les modalités d’attribution du passeport diplomatique biométrique au Congo. Toute chose qui porte à penser que les autorités en charge de l’établissement de ce passeport se moquent éperdument de ce que peut causer ce trafic mafieux : la rupture de l’accord signé avec la France permettant aux responsables munis uniquement d’un passeport diplomatique de se rendre en France sans visas. En cela, Paris devrait redoubler de vigilance. 

La mafia et la folie de certains ministres ont atteint leurs limites

Par ailleurs, lorsqu’on sait combien obtenir un visa européen dans les ambassades est un véritable casse tête chinois et que toutes les autorités qui ont droit à ce type de passeports seront soumises aux tracasseries diverses si un tel accord est rompu, il faut croire qu’au Congo, la mafia et la folie de certains ministres ont atteint leurs limites d’autant plus que dans le cas actuel il s’agit du ministre des Affaires Etrangères, Basile Ekouébé, et de son homme de main Madouka ainsi que de leurs collaborateurs. Selon les articles 2 et 3 dudit décret présidentiel : « Le passeport diplomatique est attribué sous la seule responsabilité du ministère des Affaires Etrangères qui en assure le contrôle et la conservation. Le passeport diplomatique est délivré et signé par le ministre des Affaires Etrangères ». Mais, bien que la prérogative de délivrer un passeport diplomatique appartienne seule au ministre Ekouébé, il faut reconnaître que lorsque ce dernier est absent ou occupé, l’ambassadeur Madouka, cadre aux Affaires Etrangères, a la compétence de délivrer un passeport à quiconque puisque la signature du ministre est déjà incorporée dans la machine et les fiches de demandes des passeports déjà signées par lui. Madouka est d’ailleurs le gardien des cartons de passeports diplomatiques ce qui lui laisse une large marge de manœuvre.

Madouka et ses collaborateurs délivrent à qui ils veulent un passeport diplomatique

Ceci étant dit, en dépit des passeports attribués aux personnes qui n’ont pas qualité de diplomate sous les ordres du ministre lui-même, Madouka délivrerait à son tour, contre espèces sonnantes et trébuchantes et sans l’aval de son chef, des passeports diplomatiques à n’importe qui. En outre, force est de constater que deux des proches collaborateurs de Madouka, un homme et une femme, gérant le serveur informatique des passeports diplomatiques au ministère des Affaires Etrangères en ont également fabriqué pour leur propre compte ! Ces deux derniers ont même fait l’objet d’un interrogatoire à la DGST il y a quelques mois après l’interpellation à l’aéroport de Maya-Maya d’une citoyenne ordinaire tentant de voyager avec un passeport diplomatique. Selon nos sources proches des services de renseignements, ces deux agents du ministère ont été suspendus momentanément du service tout en protégeant leur chef hiérarchique, Madouka, qui a également baigné dans ce trafic. Ce dernier était chargé de jouer les médiateurs à la DGST pour le compte des deux agents en question afin qu’ils ne soient pas incarcérés et de peur que lui-même Madouka soit sur la sellette des services de sécurité de Jean Dominique Okemba.

Ce réseau ne date pas d’aujourd’hui

A l’époque, un autre cadre des Affaires Etrangères fut incarcéré par le général Bouiti au commissariat central où il avait croupi pendant plusieurs mois pour les mêmes motifs. Ce dernier, frappé par la galère et le poids des responsabilités familiales avait pris de l’argent à la cité et établi un passeport diplomatique à un individu qui fut arrêté par la suite à Maya-Maya.

Le passeport diplomatique vulgarisé

Ainsi dit, comme vous le constaterez dans les preuves que nous publierons la prochaine fois, en République du Congo, le passeport diplomatique congolais est devenu l’apanage des étrangers libanais, de la famille Talal en particulier, des petites copines de certaines autorités qui les aident à satisfaire leur concupiscence et qui en plus sont d’origines étrangères (des kinoises en majorité), des enfants majeurs des diplomates (alors que seuls les mineurs sont autorisés à l’avoir), c’est le cas de la fille largement majeure de Madouka qui a eu droit à un passeport diplomatique, et d’autres citoyens ordinaires. Basile Ekouébé, qualifié de pieds nickelés par les diplomates en poste à Brazzaville, et son Madouka de collaborateur prennent-ils leurs vessies pour des lanternes ?

Talal à déjà créé des problèmes au Congo à cause des passeports. Le libanais Talal anciennement chef d’Etat-major du Liban avec le pouvoir déchu, est devenu l’ami personnel du Président de la République. Ce libanais gérant plusieurs hôtels de la famille présidentielle, Olympic Palace entre autres, aurait une profession des plus insolites. Lorsqu’on lui demande quelle est sa profession, il répond : « ami du Président de la République » ! Allez y comprendre ! Talal serait un mercenaire d’origine chiite appartenant au Hezbollah, un mouvement politique armé libanais redouté par Israël et les Etats-Unis. Sur ces entrefaites, il n’y a pas si longtemps des libanais suspects avaient été arrêtés par les israéliens avec des passeports congolais. Chose qui aurait failli créer un incident diplomatique avec le Congo comme quoi, ce pays supporterait des terroristes ennemis d’Israël et des Etats-Unis. Des sources biens introduites soutiennent qu’à son arrivée, le Président chinois, Xi Jinping, devait être logé à l’Olympic Palace, mais ses compatriotes n’étant pas d’avis l’ont hébergé à l’hôtel Leger à cause de Talal jugé « dangereux ». Aussi paradoxal que cela puisse paraître, c’est à ce même Talal qu’on délivre des passeports diplomatiques pour le compte de sa famille ! A l’époque, le colonel Bakala, ancien directeur de l’immigration, fut incarcéré et démis de ses fonctions, entre autres, parce qu’il se serait rendu sur place au Liban avec tout le matériel nécessaire à l’établissement des passeports à la famille, aux amis et connaissances de Talal. On se pose les questions suivantes : comment un étranger peut-il avoir un pouvoir plus grand que les congolais eux-mêmes dans leur pays ? Aussi, le Président Sassou entretiendrait-il des terroristes au Moyen-Orient ? Enfin, jusqu’où iront les accointances de Sassou et Talal ? 
Par contre, si tout ceci se passe à son insu, décidemment, Denis Sassou-N’guesso a encore fort à faire avec ses ministres et ministères gangrénés par la corruption. Hier l’ancien ministre de la Santé, Georges moyen, et de la communication, Bienvenu Okiemi, se sont illustrés dans le détournement du budget et des rétroviraux des malades atteints du Sida, aujourd’hui Basile Ekouébé, Madouka et leurs collaborateurs dans le trafic des passeports diplomatiques. Ce dernier (Madouka), selon nos sources proches de la présidence de la République, aurait été récemment interpellé au Palais du Peuple pour la même affaire. On se demande à juste titre si les ministres de Sassou sont au gouvernement pour lui rendre service ou pour casser sa volonté à bien gouverner le Congo ou encore si ceux-ci sont en mission commandée pour déstabiliser certains acquis de la République ?
A en croire un diplomate en poste à Brazzaville qui a requis l’anonymat, le ministre Basile Ekouébé et son allié Madouka ne peuvent véritablement être punis puisqu’en réalité en dehors des passeports diplomatiques qu’ils délivrent à des fins personnelles, ils reçoivent les ordres de certains hommes forts de Brazzaville, hiérarchiquement plus élevés qu’eux dans l’aréopage du pouvoir de faire de même pour leurs amis et connaissances. Ce qui veut dire que les accords sont violés depuis le haut sommet et derrière cette affaire se cacheraient de gros bonnets que nous pourront mettre en lumière dans un prochain épisode.
Nous tenons à dire qu’avant cette publication, nous avons fait des efforts considérables pour rencontrer le ministre afin d’avoir sa version des faits mais malheureusement, tous nos efforts à recouper cette information auprès de lui se sont heurtés à une fin de non recevoir de la part de ses collaborateurs. Nous avons pu rencontrer Monsieur Madouka qui a nié les faits et pense que nous ne pouvons pas avoir de preuves parce qu’il s’agit de secrets d’Etat. Ainsi, il revient donc dans un proche avenir à Basile Ekouébé de nous donner doctement des éclaircissements, avant la publication dans nos prochains numéros des preuves en notre possession. Maintenant, s’il joue les Cahuzac ou les « je m’en tape » en prenant cela comme de la démagogie ou du chantage à l’instar de la position adoptée par son collaborateur, ce sera de sa faute. Cette démarche nous est inspirée par le patriotisme qui nous anime et nous impose un droit de réserve. En effet, si les chancelleries accréditées au Congo s’emparent de cette affaire et de nos preuves, assurément l’accord de tout un état sur les avantages du passeport diplomatique risquera d’être compromis et Sassou-N’guesso grincera des dents. 
A suivre… dans le prochaine heures nous allons publier les preuves .

 

                                      BRAZZA NEWS

Partager cet article

commentaires

NGANGA 09/05/2013 00:14


Pour la crédibilité du Pouvoir de Brazzaville, et partant du CONGO, des enquêtes policière et parlementaire devraient être mises en oeuvre à ce sujet. Sans quoi, les passeports congolais subiront
le même sort que celui des permis de conduire en FRANCE et sans doute dans d'autres pays de notre planète. Pour information, il est essentiel de rappeler que les permis de conduire congolais ne
sont plus reconnus en FRANCE depuis belle lurette, en ce qu'ils sont établis dans des conditions douteuses.

mwangou 08/05/2013 08:15


LDM Bjour! Ici à Brazza, plus rien ne nous surprend. Diplômes vulgarisés c'est-à-dire truqués, Grades vulgarisés, banalisés et truqués, Salaires truqués... CE QUI N'EST PAS TRUQUE, CE
SONT LES GAZ LACRIMOGENES DE LA POLICE, quand elle les balance sur le site des Facultés des Lettres et des Sciences Economiques, ce lundi 6 vers 9h, pour intimider les Etudiants qui demandent le
paiement de leur bourse. Sinon, tous les secteurs de l'Etat sont touchés par la gangrène de la contrefaçon, la vulgarité, la corruprtion...

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg