Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mars 2014 4 20 /03 /mars /2014 12:47

Nous vivons à l'heure des médias de masses, de la vulgarisation de l'information. Hélas, dans ce fouillis de données, peu vont à l'essentiel tant sur les attributs, les événements, les méthodes. Nombreux ne voient pas que Denis Sassou Nguesso est celui qui trouble notre histoire - quitte à la falsifier pour qu'il n'apparaisse pas comme le criminel qu'il est en réalité. Dans les livres d'histoire du triste chemin d'avenir, vous lirez un jour : " Denis Sassou Nguesso, le grand bâtisseur, était l'homme des masses..." - alors que c'est un vulgaire criminel de droit commun qui a encore frappé lors de l'arrestation de son serviteur indiscipliné le colonel Marcel Ntsourou en massacrant des innocents. C'est lui le responsable des explosions du 4 mars 2012 et, à cette date, rien, aucune commémoration pour les victimes - par contre, cinq présidents invités à Oyo pour célébrer "sainte Edith"...

Lors de la conférence nationale souveraine, Denis Sassou Nguesso a piégé l'histoire en imposant un prêtre, un adepte du pardon tous azimuts, en la personne de monseigneur Nkombo - alors que même la Bible nous enseigne que certains péchés ne peuvent être pardonnés. Ce fut l'occasion idéale pour juger sérieusement de tous les assassinats et crimes politiques du Congo mais ceux qui y participèrent empochèrent le pécule que l'Etat leur donnait chichement chaque jour et lavèrent les mains comme toute sanction. La conférence nationale souveraine a eu ses réussites mais ses ratés ont condamné l'histoire qui aurait pu gagner en sérénité. A Nuremberg, avez-vous entendu que ce fut un homme d'église qui dirigeait les débats ? La conférence nationale souveraine de 1991 a été tout sauf un moment de justice historique. On a relâché la BETE et elle est revenue à l'attaque, plus effrayante, plus gourmande, plus cupide, plus destructrice. Vous pouvez parler de "mémoire", lui s'emploie à formater celle du peuple.

Que ceux qui ont un héritage parce qu'ils descendent de telle ou telle personnalité fassent leur travail mais ce n'est pas d'un devoir de mémoire dont nous avons besoin mais d'un devoir de justice pour arrêter la Bête une fois pour TOUTES. Qui a tué Marien Ngouabi ? Massambat-Débat ? Le cardinal Emile Biayenda et bien d'autres ? Qu'il ait commandité ou pris lui-même le poignard pour trancher la gorge, qu'il ait assisté à l'agonie du cardinal enterré vivant en invoquant Satan, tout cela se sait. Nous savons tous que l'homme qui se drape dans l'impunité absolue sur le fauteuil du pouvoir au Congo a les mains pleines de sang. Que penser de ceux qui n'ont pas d'héritiers bavards pour exiger un devoir de mémoire ? La mémoire peut-elle donc être imposée ou elle s'impose d'elle-même ? Devoir de mémoire, peut-être mais droit de mémoire, cela passe par la justice, par la légifération et pour nous, la mémoire ne suffit pas : de toute façon, les Ngouabi, Massambat-Débat, Emile Biayenda, Samba Dia Nkoumbi sont déjà dans la mémoire collective - sans que personne n'ait demandé quoi que ce soit. Croyez-vous que c'est ce qu'ils réclament du haut des cieux ? Ils exigent UN DROIT A LA JUSTICE. Le crime politique devrait être imprescriptible.

Depuis quand lorsque quelqu'un meurt, au lieu de  chercher à arrêter son assassin, on crie : "devoir de mémoire!" ? NOUS VOULONS NOUS SOUVENIR DE NOS MORTS ASSASSINES EN ARRETANT LEURS BOURREAUX ET EN LES JETANT EN PRISON !

Denis Sassou Nguesso, où étiez-vous lors de la mort de Marien Ngouabi ? Du cardinal Emile Biayenda ? Du président Massambat-Débat ? Cet homme n'a jamais été interrogé, lui qui a fait assassiner selon feu Pierre Anga les gardes de la présidence de la république qui l'ont vu venir déposer le corps inerte de feu Marien ngouabi. Qui a téléphoné à Céline Ngouabi pour qu'elle envoie des habits neufs afin qu'on changent ceux ensanglantés de feu le camarade Marien Ngouabi - sous le prétexte qu'il avait bu et avait taché ses vêtements ? Oui, Denis Sassou Nguesso a personnellement mis fin aux jours du président Marien Ngouabi pour ensuite inventer la version qu'il était mort l'arme à la main.

Quand vous pardonnez à un criminel, que vous lui faites des courbettes, que fait-il ? Il continue son travail de destructeur en bon ndzokou qu'il est. L'éléphant est une force gloutonne et destructrice qui fait souffrir la nature rien que par son passage : arbres arrachés, coupés, animaux écrabouillés, insectes piétinées, etc. Dès que l'on parle de lui, on entend des voix corrompues qui crient : "AMNISTIE " ! Non, il faut condamner monsieur Denis Sassou Nguesso pour crimes contre l'humanité, crimes politiques, crimes économiques, crimes sociaux de toutes sortes. La place de notre mastodonte national n'est pas au sommet du perchoir de la république mais bel et bien en prison. Alors, réveillez le peuple, faites-lui boire de la mémoire matin, midi et soir que Sassou en rira volontiers : il a la purge, le vomitif absolu qui réécrit l'histoire au moment même où nous parlons.

Un jour, ils diront que Kongo Dia Ntotila a commencé à Oyo. Vous ne me croyez pas ? Quand on change les armoiries d'un pays pour mettre deux têtes d'éléphant qui regardent d'un sens et de l'autre de l'histoire (passé et futur), c'est qu'on déconstruit l'histoire nationale pour en fabriquer une nouvelle dans laquelle Edith Lucie Bongo Ondimba née Sassou Nguesso, avec sa statue de dix mètres de hauteur, deviendra la nouvelle TCHIMPAVITA...

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg