Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 septembre 2013 2 10 /09 /septembre /2013 12:06

Nous vous avons annoncé que le verdict était tombé dans le simulacre de procès inquisitoire concernant l'affaire du 4 mars 2012 qui a encore fait la preuve que dans le Congo de Denis Sassou Nguesso, l'impunité de ses proches est un principe absolu : aucun des  hauts responsables de l'armée proches du président n'a été condamné, qu'il s'agisse de l'ancien chef d'Etat-Major ou du ministre de la défense, qu'il s'agisse de ceux qui ont conservé illégalement des explosifs civils à l'ECRAMU ou du puissant secrétaire général du Conseil National de Sécurité Jean Dominique Okemba qui n'était au courant de rien... Marcel Ntsourou, son second au CNS, paye certainement le prix pour détourner le regard du peuple sur quelqu'un d'autre afin que les vrais coupables continuent à dormir tranquillement dans leur lit. Nous vous commentons un texte trouvé sur le site officieux du Congo écrit par monsieur Brice Elion.

 

La cour a reconnu le caporal-chef Kakom Kouak Blood coupable de crime d’incendie volontaire et l’a condamné à 15 ans de travaux forcés. 
Il s'en tire bien notre caporal-chef Kakom Blood reconnu coupable d'incendie volontaire ayant provoqué la mort de plus de 3000 personnes avec destruction de plusieurs zones habitables et de nombreus dégâts sur des biens. Il faut reconnaître que quinze ans de travaux forcés ne sont pas assez car cet incendie volontaire aux conséquences si désastreuses n'entaîne qu'une peine de quinze ans qui va être ramenée à sept ans avec la remise de peine...

Elle a reconnu le colonel Marcel Ntsourou (secrétaire général adjoint du conseil national de sécurité à l’époque des faits) coupable de complicité d’incendie volontaire et de détention illégale d’armes de guerre et l’a condamné à 5 ans de travaux forcés avec sursis. 
Que le colonel Marcel Ntsourou soit condamné, c'est invraisemblable. Certes, on peut lui reprocher d'avoir conservé des armes de guerre à son domicile mais existait-il un texte  qui indiquait clairement où ces armes devaient être stoquées ? S'il est complice d'un incendie volontaire, comment n'écope-t-il que d'une peine avec  sursis ? Nous espérons qu'il va se pourvoir en cassation car la complicité n'a pas été établie lors du procès - sinon, il n'y aurait pas eu une peine aussi clémente. Il serait dommage qu'un innocent comme lui entre dans l'histoire comme le complice d'un incendie dans un lieu où il n'avait aucune autorité. Le ramassage des armes implique la détention des armes et cela ne peut être considéré comme un crime pour un homme dont le maniement des armes est le métier...

Le colonel Ickonga-Akindou (directeur de l’équipement de l’armée au moment des faits) a été condamné à 5 ans d’emprisonnement ferme couplés d’une amende de 120 millions de francs CFA pour détournement de 483 millions de francs CFA, homicide et blessures involontaires. La cour lui a ordonné de restituer au trésor public la somme de 483 millions de francs CFA qui était destinée à la construction d’une soute à munitions. 
Etonnant que l'on condamne le colonel Ickonga-Akindou pour homicide et blessures involontaires et que le caporal-chef Kakom, l'homme qui aurait volontairement provoqué l'incendie ne le soit pas ! Et c'est aussi la première fois au Congo qu'un individu est condamné à rembourser de l'argent public détourné. Une véritable grande première !

Quant au sergent-chef Ngouolali Missié Alvarez et les sergents Rodrigue Oba et Julien Aymard Gana, la cour a requis pour chacun la peine de deux ans d’emprisonnement ferme et d’une amende de 200.000 francs CFA pour homicide et blessures involontaires. 
Deux ans et 200.000 francs cfa, ce n'est pas cher payé pour des homicides et des blessures involontaires ; ce qui prouve assez que nous sommes en face d'un procès politique visant à calmer l'opinion publique.

La cour criminelle a prononcé l’acquittement de quelque 26 autres inculpés dans l’affaire des explosions du 4 mars. Elle a également requis l’indemnisation de 5 millions de francs CFA pour des victimes de 21 à 55 ans ayant perdu un membre et plus de 10 millions de francs CFA pour ceux âgés d’au moins 55 ans ayant perdu plus d’un membre. 
Drôle d'estimation du coût de la valeur d'un Congolais selon l'âge ! Vous valez 5 millions de francs cfa pour l'Etat congolais si vous avez entre 21 et 55 ans tandis qu'à partir de 55 ans, bing, votre vie est estimée à 10 millions de francs cfa, soit le double. Chouette ! Nous avons par ailleurs constaté que certains sinistrés ont été relogés tandis que d'autres ne le sont pas ; il aurait fallu une décision de justice claire là-dessus mais nous constatons que l'Etat applique ses propres lois car il se situe hors de la justice du commun des mortels. Le roi Sassou fait ce qu'il veut...

La cour a retenu 2,5 millions de francs CFA pour des victimes qui ont subi d’autres préjudices corporels. Les personnes condamnées disposent de 3 jours pour pourvoir en cassation.
Trois jours pour se pourvoir en cassation, ça fait un peu juste mais comme nous étions déjà en cour d'appel, on est obligé de se retrouver devant le niveau supérieur qui est la cour de cassation. Une justice tout à fait extravagante qui estime que celui qui a reçu une égratignure et celui qui a perdu un membre ont tous le droit de recevoir la même somme de 2,5 millions de francs cfa.


Débuté le 6 août dernier, le procès des explosions des casernes militaires de Mpila qui s’est déroulé en public, a concerné 32 inculpés dont une femme Mme Kouyaté née Mbochi Clarisse. 

Le drame de Mpila a causé près de 300 morts, quelque 2300 blessés, environ 15000 sans abris et d’importants dégâts matériels. Au total, 17500 personnes ont été accueillies dans les sites d’hébergement provisoire. 

 

Avec tant de sinistrés dans le besoin, Denis Sassou Nguesso trouve le moyen d'offrir de l'argent à des Espagnols qui ne lui ont rien demandé, des Espagnols qui lui ont même fait une remise de dette de près de 250 millions d'euros lors du passage du Congo au statut PPTE. Quand la folie des grandeurs vous possède, elle déforme la réalité au point de vous donner l'illusion que seule est réelle votre gloriole, votre soif de puissance absolue.

Demain, nous avons pour mission de réformer d'abord la justice en profondeur avant d'envisager toute autre réforme. En effet, il n'est de démocratie que là où la justice recouvre l'intégralité de son sens et de ses valeurs.

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

mwangou 10/09/2013 17:57


Bjour LDM! fallait-il s'attendre à autre chose? pour moi, il n'y a rien d'étonnant dans tout ça... les congolais craignent beaucoup ce tribunal où tout se fait à la carte. oui, il faut réformer
la justice, et pour cause... j'ai vu derrière le témoin Okemba, un militaire, qui devait être sa garde... on se demande si même au tribunal, ces militaires pensent qu'ils sont toujours en danger,
pour que la garde soit toujours à leur côté? il y a beaucoup de chose qu'il faudra même reconsidérer: la police, la gendarmerie, la presse, l'armée, la justice...pour l'instant, ces différentes
institutions ont donné la preuve de leur inadaptation et de leur inutilité.

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg