Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 janvier 2010 1 04 /01 /janvier /2010 03:21
COMMENTAIRE : Depuis des années, j'ai pris l'habitude de commenter les discours de fin d'année de monsieur Denis Sassou Nguesso. Cette année, j'ai été dévancé par de nombreuses personnes et même la télévision reptilienne a fait une émission pour expliquer aux Congolais le sens de la phraséologie de l'homme des massacres populaires, l'homme du bradage national, comme si ce discours valait mieux que les précédents. Que ça doit être barbant de devoir faire un discours chaque fin d'année pour un homme qui sait qu'il doit encore et encore mentir ! Il faut de vrais talents de comédien. Cependant, lorsque l'on a le permis de mentir sans sourciller à la face du monde, que l'on est une sorte de 007 de la promesse et de l'autosatisfaction, l'exercice paraît facile et encore ! On n'est même pas obligé d'écrire ses propres discours ! Remarquez, depuis que monsieur le reptile en chef écrit des livres qu'il ne lit même pas et qui sont préfacés par le mensonge, rien ne permet de douter que sur le plan cognitif, le Champagne et le Cognac n'interdisent pas qu'il prenne sa plume et se fait chantre de sa propre grandeur pour une fois. C'est donc sur lui que nous allons adresser nos critiques.
Comme d'habitude, vous trouverez mes commentaires en rouge à l'intérieur du texte original de monsieur Denis Sassou Nguesso, Cobra en chef du royaume d'OYO-CONGO.

------------------------------------------------------------------

SasouVoeux.jpgMes Chers Compatriotes,
Au-delà des épreuves et contrariétés diverses, nous achevons ce soir une année qui a été, somme toute favorable.

Une année somme toute favorable ? A qui ? A tous les Congolais ? Certainement pas ! La faim, la maladie, le chômage, une "paix" au fusil braqué, des élections truquées, des projets qui n'ont pas été terminés, où voit-il une année favorable sinon à lui-même et à son clan de plus en plus puissant financièrement ?
Et puis où sont passées les surliquidités du Congo thésaurisées dans les comptes de la BEAC du Congo ? Avez-vous déclaré cet argent au FMI et à la Banque Mondiale pour montrer que le Congo est un pays pauvre avec des surliquidités ?

Une année qui laisse à notre pays l’image d’une nation dont l’honneur, la dignité et l’espoir sont davantage consolidés.
La différence entre les gens qui écrivent est la suivante : il y a ceux qui prouvent leurs dires en apportant des faits qui les corroborent et ceux qui écrivent par pure démagogie comme vous. Quand Sassou parle de l'honneur, de la dignité et de l'espoir, à quoi fait-il allusion ? Y a-t-il de l'honneur à arrêter arbitrairement le Général Mbahou ou ce citoyen de la RDC sans véritable raison ? Quant à l'espoir, qui espère ? En quoi devrait-on espérer ? En son projet chemin de croix sans avenir ? Nous avons montré à la face du monde en reprenant des reportages de la propre télévision du royaume pour montrer que rien n'a vraiment changé et les 100 jours donnés aux ministres sont passés sans véritable changement. Oui, les Congolais espèrent mais pas comme vous le croyez : ils espèrent bientôt être débarrassés de vous, monsieur Denis Sassou Nguesso, vous qui leur avez volé la démocratie et qui vous imposez à leur tête - alors que vous ne servez que les intérêts de la françafrique et de votre clan.

 En 2009, le peuple congolais a affermi la stabilité de la République, maintenu la paix en son sein, renforcé sa cohésion, pratiqué son labeur avec abnégation.
Affermie la stabilité de la République ? Vous faites certainement une allusion à l'entrée de Ntumi à Brazzaville. Cependant, Ntumi ne résume pas à lui tout seul la paix dans le Pool ! Quant au labeur avec abnégation, on voit mal les gens arrêter de travailler déjà que les salaires sont si maigres, l'avancement dans la fonction publique ayant été bloquée depuis l'époque de Lissouba. Renforcée la cohésion ? Laquelle ? Vous continuez votre politique tribalo-régionale d'attribution de postes et ça n'est pas un élément qui peut contribuer à la cohésion nationale.

Grâce à cet effort permanent, nous avons, en 2009 ensemble, dans la sérénité et la confiance, poursuivi le redressement de l’économie, la reconstruction physique du pays et le traitement progressif des défis sociaux.
Le redressement de l'économie ? Si l'économie est redressée, pourquoi chialez-vous et perdez-vous le sommeil en espérant faire passer votre royaume parmi les PPTE (Pays Pauvres Très Endettés) ? La reconstruction physique du pays ou la construction de vos palais ? Il n'y a qu'Oyo qui se construit avec son électricité permanente, son absence de coupure d'eau, son hôpital, son hôtel 5 étoiles, etc. Ailleurs, les marchés sont sales, les gens vivent au milieu de leurs ordures, sans électricité et sans eau, les retraites ne sont payées qu'aux membres du clan. Aux ressortissants du sud du pays, vous dites : "Allez demander vos retraites à Lissouba !". Pour le reste, on assiste au bradage du pays aux étrangers, notamment aux Chinois qui pêchent à la dynamite sur nos côtes. Je vous signale qu'aucun projet n'a été finalisé - comme quoi, il plus facile de poser la première pierre que la dernière ! Quant aux défis sociaux, ils sont toujours là et vous narguent : pas d'écoles dignes de ce nom, chômage galopant et quand on n'a pas un nom commençant par une voyelle, les chances de trouver un emploi sont égales à zéro pour cent... Je viens d'apprendre que vous remplacez les vrais enseignants formés par les institutions officielles par vos parents analphabètes d'Oyo et d'ailleurs ! Quel scandale ! C'est ça votre "gouvernement par la preuve familiale" ? Remplacer les professionnels par des imbéciles qui vont encore torpiller le niveau déjà bas de l'enseignement ? Il va falloir que le ministre de l'éducation nationale et son collègue de l'enseignement s'expliquent !

Grâce à cet effort permanent, grâce à la sagesse et à la maturité de notre peuple, nous avons, en 2009 ensemble, de façon élogieuse, confirmé notre contrat avec la démocratie. L’élection du Président de la République, scrutin majeur s’il en est, s’est déroulée dans la paix, la sécurité, la liberté et la transparence.
Une élection présidentielle transparente ? Ah, ah ! Laissez-moi rire ! Il n'y a que vous pour la trouver transparente : normal, vous vous êtes autoproclamé vainqueur ! Quant au contrat pour la démocratie, je pense que votre langue a fourché et que vous vouliez dire : "notre contrat pour la dictature" et là encore, ce contrat n'engage que vous puisque le peuple congolais n'est pas concerné, lui qui ne vous a pas élu...

Enfin, grâce à cet effort permanent, et malgré la dureté de l’environnement international, particulièrement marqué par des crises diverses, le Congo s’est bien porté en 2009. Sa voix s’est fait entendre sur la scène mondiale, appelant toujours à plus de paix et de sécurité, à plus de justice et de solidarité.
Commencez par arranger les problèmes de votre pays et laissez aux autres d'en faire pareil. Oui, on a entendu votre voix mais votre voix n'est pas la voix du Congo. Votre légitimité est plus que douteuse et ce ne sont pas des élections truquées qui vont changer quelque chose. Plus de solidarité ! Savez-vous au moins ce que ce mot signifie, vous qui vous vantez d'écrire des livres que vous ne lisez même pas ! Le Congo  se communautarise de plus en plus et vous ouvrez la bouche pour parler de "solidarité" ?

Mes Chers Compatriotes,
Que sera 2010 ?
Certainement pire que l'an 2009. Je m'appuie sur la situation actuelle qui se dégrade, sur le fait que votre budget d'investissement est faible et que nous n'avons rien vu venir de nouveau quant aux problèmes rencontrés en 2009.

Au regard de la situation générale, au vu des fondamentaux de notre économie, des acquis de la "Nouvelle Espérance", de notre ambition collective portée par le "Chemin d’Avenir", ce pacte de gouvernance que nous avons scellé il y a quelques mois, 2010 sera, je le présume, une année propice pour notre pays.
Si le "Chemin d'avenir" ressemble à la "Nouvelle Espérance", comme il n'y a pas eu d'espérance, il n'y aura pas d'avenir. Si nous nous fions au début du "Chemin", nous sommes perdus pour avoir perdu notre espérance et dans cette errance dans la despérance, nous ne cherchons qu'une chose : nous débarrasser d'un homme qui n'aime pas son pays parce qu'il le livre aux étrangers et qui nous a mis sur un cul-de-sac. Voilà des années que je critique vos discours et je n'ai pas encore vu une seule année propice au peuple congolais !

Toutes les conditions sont réunies pour qu’il en soit ainsi. Si, au cours des douze prochains mois, notre pays maintient la même stabilité, soutient le même effort, préserve sa cohésion, 2010, première année de la mise en oeuvre du "Chemin d’Avenir, marquera une étape décisive de notre marche vers l’industrialisation et la modernisation du Congo.
Vous avez dit "industrialisation" ? Mes oreilles sifflent comme le dernier train sur la rivière... Sans électricité, sans éducation ni université digne de ce nom, comment allez-vous faire pour industrialiser le pays ? Vous parlez certainement de l'industrialisation d'Oyo, un village qui a l'électricité et l'eau en permanence ! Que celui qui pense que Sassou Nguesso n'est pas tribal ou régionaliste, pète deux fois  !

Ce défi est à notre portée, pourvu que la paix, la sécurité et la démocratie continuent d’être les principaux supports de notre action publique. Pourvu que partout dans le monde du travail, dans les administrations publiques, dans les entreprises, le dialogue social soit privilégié; qu’il soit partout la règle. Le dialogue social seul dissipe les malentendus, tempère les impatiences, éteint les frustrations.
Le dialogue social. Le dialogue social ! Vous savez ce que veut dire dialoguer ? Vous a-t-on vu dialoguer une seule fois avec les Congolais  ou ses organisations ? Vous, un dictateur né pour imposer sa parole afin que votre gloire soit parfaite ?

Les travailleurs, nous le savons, ont souvent fait preuve de compréhension quand les portes du dialogue leur sont ouvertes. Puisque la paix sociale participe de façon notable à la paix globale, j’enjoins les employeurs, tous les employeurs, publics et privés, à privilégier et à systématiser partout le dialogue social.
Au lieu d'entendre "dialogue social", entendez "dictature sociale générale". Ca va changer : le régime était sourd et aveugle ; en 2010, il va taper dans le tas !

Mes Chers Compatriotes,
Notre pays est toujours en programme avec le Fonds Monétaire International et la Banque Mondiale, dans la quête du Point d’Achèvement de l’Initiative en faveur des Pays Pauvres Très
Endettés. Que c’est long, me direz-vous ? Mais comme le dit le Sage, « quand la nuit est longue, c’est que le jour n’est plus loin ».
Oui, le sage, mon oeil ! Ce sage a oublié de dire qu'avec vous, il n'y a plus que la nuit pour le peuple congolais ! Nous espérons que le Congo ne sera jamais admis parmi les PPTE car le Congo n'est pas un pays pauvre. Quant aux dettes que vous engagez au nom du pays, prouvez que l'argent profite au peuple congolais dans le cas contraire, payez vous-même vos dettes, monsieur Denis Sassou Nguesso  au lieu de les refiler à l'Etat !

Nous croyons, en effet, sans triomphalisme et sans optimisme béat, que le jour n’est plus loin, que bientôt, très bientôt, nous devrions atteindre le Point d’Achèvement de l’Initiative en faveur des Pays Pauvres Très Endettés (PPTE). Nous serons ainsi récompensés de nos sacrifices, de nos privations et de nos efforts.
Quels sacrifices ? Qui, qu'avez-vous sacrifié ?  Ah, vous  avez sacrifié depuis douze ans le peuple congolais, j'allais oublier ! Nous préparons une démonstration qui sera envoyée au FMI et à la banque mondiale pour faire en sorte que le Congo ne soit pas admis parmi les Pays Pauvres Très Endettés et nous mettrons tout dans la balance. On ne peut pas annuler la dette du pays tant que votre clan et votre famille tiennent tous les postes clés du pays  et qu'il y a des surliquidités à la banque BEAC (Banque des Etats de l'Afrique Centrale) de la CEMAC qui disparaissent  (d'ailleurs, la BEAC a fait parler d'elle en 2009 par des détournements extravagants)! Ca serait une énorme erreur. D'ailleurs si le FMI et la Banque Mondiale tardent à donner leur réponse, c'est qu'ils n'ont pas confiance en vous. Pour le peuple congolais, il n'y aura de jour que lorsque vous aurez quitté le pouvoir...

Mais attention ! Comme disent les marins, c’est souvent au port que chavirent les bateaux.
Oui, votre bateau de malheur, nous souhaitons qu'il chavire parce que tout ce  que vous cherchez ce n'est pas l'intérêt des Congolais. Et nous souhaitons que la Commission donne un avis défavorable à votre demande d'accès aux PPTE - parce que le Congo ne le mérite pas : le Congo n'est pas un pays pauvre ; aucun des pays producteurs de pétrole dans le monde n'est inscrit parmi les pays pauvres. Tout  le problème est dans le fait que vous laissez les étrangers piller notre pays sans sourciller et d'autre part, vous vous endettez au nom de l'Etat à titre personnel, vu que l'argent ne sert qu'à vous acheter des villas à l'étranger ou à vous en construire sur place à vous et à vos parents des palaces dignes des mille et une nuits.

Notre seule attitude, l’attitude la plus responsable, c’est la prudence, la grande prudence, jusqu’à ce que nous parvenions au Point d’Achèvement qui est désormais si près. Des demandes, des sollicitations, des exigences inconsidérées nous exposent au grave risque de tout perdre.
Qu'allez-vous y perdre, vous personnellement ? votre richesse faite sur le dos des Congolais ne bougera pas d'un iota. Vous espérez ainsi vous débarrasser des fonds vautours, hein ? Vous savez que la dette du Congo sera annulée. Or, actuellement, son paiement est suspendu et on ne voit rien de bon dans tout le pays !

N’écoutez pas, ne suivez pas les démagogies partisanes qui nous ont causé tant de tort par le passé.
Si on appliquait ce mot d'ordre à la lettre, on ne vous suivrait pas, vous, qui êtes le plus grand démagogue partisan puisque vous ne servez que votre clan et votre famille et pas du tout le peuple congolais !

 Au moment où va s’ouvrir 2010, année du lancement du "Chemind’Avenir", année inaugurale du gouvernement par la preuve, j’en appelle au sens de responsabilité de tous les acteurs du monde du travail afin que par le dialogue et dans l’unité, nous ouvrions au Congo des perspectives à la mesure de ses ressources et de ses capacités.
"Gouvernement par la preuve" ! Vous adorez les expressions qui sonnent bien, hein ? Mais nous, les vrais Congolais, ne nous laissons pas prendre dans les filets des mots creux qui n'ont pas de contenu réel. Les 100 jours sont passés, 100 jours que vous avez donnés à votre gouvernement : sortez vos preuves ! Je vous défie d'aligner vos preuves aux yeux de tous...

En vous exhortant, Mes Chers Compatriotes, à garder le cap de la paix et de la fraternité,
La fraternité ? Là si j'ai bien compris, vous parlez à vos frères francs-maçons, vous qui êtes le grand maître de la Loge Nationale du Congo sinon autrement, votre phrase n'a pas de sens : on ne laisse pas ses frères sans eau et sans électricité, sans soins, sans éducation,  sans pension de retraite - alors qu'il y a des surliquidités, dans le chômage et la misère parce que vos frères de sang à Oyo, un petit village qui joue à ressembler à une ville moderne, ont l'eau et l'électricité tous les jours. Je suis très curieux de la définition que vous donnez à la "fraternité".

à promouvoir le culte du travail en vue du progrès, Je forme, du fond du coeur, à toutes et à tous, mes voeux de santé, de prospérité et de bonheur pour l’année 2010 !

Bonne et heureuse année à tous !

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg