Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 novembre 2013 6 23 /11 /novembre /2013 10:45

Monsieur Gilbert Ondongo, lorsqu'on se contente d'enlever le pus d'une plaie sans combattre la véritable cause dont il est l'effet, il faut s'attendre à ce que les signes extérieures de la maladie reviennent à la surface très rapidement. Ce n'est pas parce que la peau est lisse à la surface qu'il n'y a pas d'agents pathogènes en dessous, si vous voyez ce que je veux dire. Si vous dénombrez près de 4000 agents fictifs dans la fonction et la force publiques, sans nous expliquer par quel processus, on en arrive là, c'est que vous ne saurez empêcher que ceux qui ont mis en place ce système recommencent leurs magouilles. D'ailleurs, qu'est-ce qui ne nous dit pas que vous en faites partie ? 

Si fictifs ils sont, c'est qu'ils n'existent pas ! Par contre, les salaires qui sont décaissés du Trésor public ne sont pas du tout fictifs ! Alors qui  a créé les salariés fictifs pour que des escrocs touchent un salaire bien réel sinon celui ou ceux qui ont le pouvoir de  recruter dans notre force et fonction publiques ?

Il y a deux sortes de salariés fictifs : ceux qui n'existent pas et ceux qui n'ont jamais occupé les fonctions pour lesquelles ils sont payés. Si tout travail mérite salaire, tout salaire ne se mérite que si l'on a effectivement travaillé. Quant à ceux qui ont plusieurs salaires, c'est tout bonnement un faux et usage de faux doublé d'une escroquerie qui mérite la prison. Cela ne se peut sans complicités au sein des instances de recrutement et du Trésor public. Nous savons qu'il suffit de payer une certaine somme d'argent à des fonctionnaires véreux pour être enregistré comme fonctionnaire. Et cela, c'est encore et toujours de la corruption.

C'est bien beau de mettre quelques Congolais en prison quand vous laissez les Maliens Baïdi Mamadou et Djigui Fousseny, deux escrocs maliens en liberté, c'est bien de dire que vous faites économiser 6 milliards à l'Etat quand vous lui faites perdre 4 milliards avec Baïdi Mamadou et Djigui Fousseny qui ont sorti 658 conteneurs de marchandises  sans payer un rond. Vous osez parler d'économie quand vous donnez 100 milliards de francs cfa à Sassou pour qu'il les refile à ses frères Ivoiriens. Non, c'est une affaire gravissime que vous ne maîtrisez pas ou dont vous ne voulez traiter que la surface. Qui empoche l'argent de ces salariés fictifs ? Ceux-là auraient pu être arrêtés si vous l'aviez voulu : il suffisait d'attendre qu'ils viennent toucher le magot pour les prendre la main dans le cambouis.

Je vais vous dire ce qui se passe : vous savez qui sont ceux qui ont créé ces salariés fictifs mais ceux-là, vous ne les avez pas punis ; ceux qui ont été punis ne sont pas des salariés fictifs puisque ce sont des militaires ayant pris du galon sans passer par Sassou que vous avez jetés en prison. En fait, votre maître le grand nzokou, a tellement jeté l'argent par les fenêtres que vous êtes obligé de faire des économies. 50 milliards en RCA, 100 milliards en Côte-d'Ivoire, un petit milliard donné gracieusement aux Chinois, des pourboires à toute un village espagnol, et la liste n'est pas exhaustive.

J'ai mieux à vous suggérer : vous avez payé pendant des années, plus précisément depuis 1997, ces salaires fictifs à qui vous savez ; au lieu de faire semblant d'économiser cet argent pour que Sassou en fasse cadeau à des étrangers, vous pouvez le donner à 4000 familles démunies sur toute l'étendue du territoire ou utiliser cet argent pour moderniser l'école ou pourquoi pas créer 4000 vrais emplois - en procédant par concours pour éviter la cooptation ethnique qui nuit gravement au pays.

Vous devez savoir que vous êtes comptable de toutes les magouilles qui se passent dans notre pays puisque c'est vous qui décaissez l'argent public - sans savoir s'il va être dépensé dans l'intérêt public ou non et, je peux même ajouter que vous savez qu'il est tout simplement détourné. Je me souviens de cette vidéo où Sassou vous dit sans même vous saluer : "Han, vous avez l'argent ?" tournée par une télévision française, preuve que vous apportez l'argent dans des sacs ou des mallettes au grand nzokou. Tous ceux qui ont occupé le poste de ministre des finances au Congo comme vous auront des comptes à rendre : en effet, puisque l'argent au Congo circule hors des banques de gré à gré, c'est vous qui autorisez sa sortie en votre qualité de ministre des finances.

Le problème du contrôle au sein de  fonction publique se pose avec acuité entre autres problèmes et il est tout à fait possible de le résoudre si le gouvernement le veut : il faut instaurer un système de pointage journalier des fonctionnaires et des militaires avec identifiant unique pour que quelqu'un ne pointe pas deux fois. Il suffirait de munir les fonctionnaires de cartes à code qu'ils valideraient sur leurs lieux de travail. Vous savez pourquoi vous, membres du gouvernement, ne voulez pas instaurer un contrôle informatisé de la force et de la fonction publiques : parce que ce désordre permet aux nantis du système que vous êtes de détourner l'argent public.

Nous l'avons écrit : pour empêcher que les "morts" continuent à toucher un salaire, pour éviter que des absentéistes qui vivent peinards à Paris ou à Londres reçoivent un salaire pour un travail qu'ils n'effectuent pas,  il faut informatiser un certain nombre de services comme l'état civil, la morgue, les services aéroportuaires, la fonction publique, - surtout le Trésor public, l'armée et mettre tout cela en réseau. Dès qu'un fonctionnaire meurt et que son décès est enregistré à la morgue, un processus se déclenche automatiquement au niveau de son administration de tutelle avec des triggers qui se mettre en marche au niveau du Trésor public. C'est tout à fait possible de le faire ; il suffit qu'il y ait une bonne connexion réseau qui soit disponible en permanence. C'est quoi ce pays où l'on ignore qui naît, qui meurt ou qui sort du territoire ? Et ça vous étonne que des étrangers comme les Baïdi Mamadou et les Djigui Fousseny se retrouvent dans notre pays  - surtout s'ils peuvent payer leur visa une fois arrivés au Congo ? TOUT CECI DOIT CHANGER. UN CHANGEMENT RADICAL. EN PROFONDEUR.

AgentsFictifs.jpg

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

mwangou 24/11/2013 07:39


Bjour LDM! Pour la petite histoire, les salaires des ministres et autres indemnités au niveau du gouvernement, sont payés à la main en espèce. Ni vu Ni connu. Alors, comme c'est bien dit dans cet
article, y-a-t-il des agents fictifs au Congo? Non! c'est la bonne réponse. Il y a des gens qui occupent deux postes à la fonction publique: être directeur général des impôts et enseignant
permanent à l'université. Ou, des agents qui tournent en rond dans la ville, car sans affectation en guise de punition... puis, il y a dans l'armée le problème de ce foisonnement de hauts gradés
qui ne peuvent être casés. Quand on circule dans la ville, on voit des policiers partout dans la ville, dont le rôle est de raqueter les automobilistes; ces policiers et gendarmes le disent
eux-mêmes, qu'ils ont pour mission de rapporter de l'argent chaque jour à leurs supérieurs: ceux-là sont -ils en trop, fictifs ou non? on rigole de voir tous ces contrôles des fonctionnaires
comme des retraités, parfois deux fois dans l'année, sans résultat réel...De ce côté-là aussi, il ne faut plus écouter ce gouvernement dont les actes qu'il pose sont à des fins de distraire
l'opinion nationale et internationale; comme dans la fameuse affaire "De Brazza".

Le Lion de Makanda (LDM) 24/11/2013 13:02



Pour les salaires des ministres perçus à domicile, nous le savons tous ; c'est une chose anormale que l’on ne saurait concevoir dans les pays
développés où tout le monde ou presque possède un compte bancaire ! Déplacer d'énormes sommes
d'argent en espèces augmente le risque de détournement ; il y a trop de facilité à sortir l'argent du Trésor public et il est encore plus facile de le sortir hors du Congo. En France, la loi
interdit de circuler avec une certaine quantité d’espèces sans autorisation.


Tous les fonctionnaires, militaires et même membres du gouvernement doivent avoir des comptes bancaires sur lesquels on doit virer leurs salaires
mensuels ; cela éviterait bien de désagréments grâce à la rigueur bancaire où tout mouvement d’argent laisse une trace. De toute façon, sans fiches de paye, ces ministres ne peuvent pas prouver
combien ils gagnent pour justifier tous leurs biens mal acquis en Europe et au Congo.


Un jour, tout cela changera mais il y aura du boulot car un système est comme un mécanisme dont le fonctionnement est difficile à enrayer :
c’est exactement comme la pierre de Sisyphe que vous déplacez et qui a tendance à revenir à l’endroit au petit matin. La solution : il faut l’exploser et construire un autre édifice
(mécanisme) avec les morceaux...


Pour tous ceux qui n'ont pas de poste de travail mais qui sont payés à ne rien faire, c'est parce que leurs postes ont été donnés à des
incompétents que l'on est allé chercher là où tu sais ; c'est tout simplement du gâchis de la ressource humaine. A force de ne plus rien faire, on perd de l'expérience et les médiocres finissent
par diriger le pays. Nous avons affaire à un Etat voyou, un Etat délinquant, inconscient, tribalisé qui détruit le pays et le livre
aux étrangers qui ont par exemple racheté toute la zone du grand marché de Pointe-Noire obligeant les vrais fils du TSI à aller vivre très loin dans de nouveaux
quartiers...


Mon sentiment, c'est qu'il s'agit d'un désordre entretenu qui permet tous les trafics mais je sais pourquoi en ce moment ils jouent à faire
semblant de mettre de l'ordre dans les finances publiques : c'est à cause des injonctions du FMI. Dès que le regard du FMI sera tourné ailleurs, ils recommenceront leur petite danse du muhirika
comme savent le faire si bien les bonobos du bord de l’Alima...


 


 


 



Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg