Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 novembre 2009 6 28 /11 /novembre /2009 10:46

COMMENTAIRE : Voici un article du site le Messager qui nous apprend que le sommet de la CEMAC (Communauté Monétaire des Etats de l'Afrique Centrale) qui devait se tenir à Bangui, capitale de la république centrafricaine au début du mois de décembre, a été reporté. En proie à un réveil de la rébellion, la république centrafricaine n'est pas en ce moment un endroit très fréquentable pour des chefs d'Etat très frileux sur les questions de sécurité. A cela, il faut ajouter le déroulement de la campagne et de l'élection présidentielle en Guinée Equatoriale en ce mois de novembre. Pour notre part, nous ne pensons pas que le report du sommet soit dû à des questions de leadership opposant Biya et Denis Sassou Nguesso.  Les Camerounais aimeraient bien voir leur président Paul Biya prendre la place de "sage" laissée vacante par la mort d'Omar Bongo Ondimba. Hélas, qu'est-ce qui va changer au Cameroun ? Rien ! Ce label de "sage" entre les présidents ne sert qu'à justifier faussement l'éternel maintien d'un dictateur au pouvoir.

Le report sine die de ce sommet et la programmation d'une certaine rencontre entre Biya et Bozizé peuvent paraître suspects et même si on laisse croire que les deux chefs d'Etat vont évoquer entre autres les dossiers de la CEMAC, ce qui du reste est normal, les raisons de ce report sont à chercher ailleurs - notamment du côté sécurité et de la disponibilité des chefs d'Etat qui doivent tous être présents.

La BEAC ou Banque des Etats de Afrique Centrale n'est pas du reste avec des détournements annoncés. Quant au report du tournoi de football, rien n'indique que son ajournement soit lié à la lutte de leadership qui oppose Sassou Nguesso et Paul Biya. Attendons un peu et nous saurons de quoi il retourne vraiment. Le sommet de la CEMAC n'a pas pour but d'élire ou de coopter le leader des présidents en Afrique centrale ! C'est donc quelque peu exagéré d'imputer le report d'un tel sommet à une simple question de leadership entre deux présidents - alors même que c'est Bozizé qui est le président en exercice de ladite communauté. Il y a des questions très importantes à soulever lors de ce sommet pour que les egos se taisent le temps d'un sommet. Quant à la guéguerre d'influence entre Biya et Sassou Nguesso, elle ne grandit pas nos chefs d'Etat qui doivent chercher à nous impressionner autrement que par des querelles de leadership pour flatter leur ego démesuré parce que l'Afrique Centrale, en dépit d'énormes richesses, reste une des communautés africaines les plus pauvres.

 

--------------------------------------------------------------------------------------------


C’est pratiquement un secret de polichinelle. Le sommet de la Communauté monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) qui devait se tenir à Bangui, capitale de la République centrafricaine au début du mois de décembre 2009 a été reporté. Joint au téléphone hier depuis Bangui par Le Messager, un haut cadre de la Commission de la CEMAC affirme que « pour l’instant, aucune date n’a été avancée. Il s’agit donc d’un report sine die. Vous savez qu’à la fin de ce mois de novembre, doit se dérouler l’élection présidentielle en Guinée équatoriale. C’est dire qu’il faut aménager une date acceptable par tous. Et c’est du ressort des chefs d’Etat. D’où entre autres, ce report… » Il en est de même du tournoi de football de la CEMAC qui précède généralement le sommet des chefs d’Etats et qui a aussi été reporté. Par contre, ce qu’on sait désormais avec certitude, c’est que le président en exercice de la CEMAC, François Bozizé et chef de l’Etat centrafricain, effectuera très prochainement une visite à Yaoundé. Celle-ci fait suite à une invitation que lui aurait adressée son homologue camerounais Paul Biya. Des sources proches du sérail politique, les préparatifs de ce déplacement de François Bozizé seraient actuellement en phase terminale. Aussi bien au niveau sécuritaire que diplomatique. Si nos sources au ministère des Relations extérieures restent encore avares en confidences, dans les coulisses, certains diplomates en charge du dossier CEMAC affirment qu’il s’agit d’une visite de travail, et dont l’axe principal, outre les relations bilatérales, concerne justement le dossier CEMAC.

Il faut rappeler que depuis la disparition d’Omar Bongo Ondimba, une grande majorité de l’opinion en Afrique en général, et en Afrique centrale en particulier voit en Paul Biya le nouveau leader de la sous région. Ceci nonobstant quelques bouderies respectives de la part du Congo (Denis Sassou Nguesso semble lui aussi revendiquer ce rôle de nouveau leader en Afrique centrale, comme en témoigne des petites frictions dont certains médias congolais s’en sont fait l’écho récemment) et de la Guinée équatoriale (du fait de sa subite richesse). En tout cas, dans cette recherche effrénée de leadership, et face au froid enregistré dans ses rapports avec Sassou Nguesso, notamment dans les tumultes relatifs au processus de la succession à son père, mais aussi face à un conflit que le Gabon a depuis quelques années avec la Guinée équatoriale sur une affaire de discussion de nappe pétrolière, Ali Bongo Ondimba semble avoir choisi son camp. Quelques jours seulement après la fin de l’élection présidentielle au Gabon, et alors qu’il n’était pas encore officiellement proclamé président, Ali Bongo Ondimba était venu à Yaoundé faire acte d’allégeance à l’endroit d’un « père » qu’il avait aussi qualifié devant les médias de « parrain ». Ainsi vu, pour le nouveau et jeune président gabonais, après la disparition de son père Omar Bongo Ondimba, Paul Biya est « le nouveau sage de l’Afrique centrale ». Une vision pratiquement partagée par Idriss Deby Itno. Lors de sa récente visite au Cameroun en octobre dernier, le président tchadien a couvert le président du Cameroun de nombreuses éloges  synonymes en fait d’une couronne posée sur la tête de l’homme du 6 novembre 1982, et faisant de lui pratiquement le « leader » de l’Afrique centrale post Omar Bongo Ondimba.

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg