Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 août 2013 7 04 /08 /août /2013 11:18

Chers lecteurs,  chers compatriotes, chers abonnés au nombre de 385, chers internautes, dans un texte récent, je m'insurgeais contre un de mes cadets qui estimait qu'il n'était pas important de savoir "qui est qui" en politique, un infantilisme qui explique que nous sommes désormais dirigés par des étrangers qui n'aiment pas notre pays et qui peuvent sans vergogne et sans scrupules le livrer à la merci des appétits des orgres économiques du monde entier. D'ailleurs, nous ne sommes pas les seuls : nos frères d'en-face aussi ont sur leur trône le cheval de Troie de Paul Kagamé qui va finir par placer un de ses pions au Congo si nous ne devenons pas un peu plus regardants concernant les identités des hommes qui aspirent à diriger notre pays ou qui aspirent à y occuper des postes de décision.

Depuis le discours violent de Jean-François Ndenguet à l'encontre des kulunas vécu par la RDC comme un appel au meurtre de tous les "Zaïrois", la polémique ne désenfle pas. Il est bon de s'interroger un instant sur cet homme, sur l'homme qui fait tuer les enfants de la terre du Congo, sur le tortionnaire numéro un du grand nzokou bombardé directeur général de la police nationale et Général de surcroît. Qui est vraiment le Général Jean-François Ndenguet ? Qui est l'homme qui a instauré la violence comme mode de fonctionnement de la police congolaise, comme une nouvelle forme de terrorisme légal ? Où est-il né ? Qui sont sa mère et son père ? Qui peut témoigner l'avoir vu naître au Congo ou avoir fréquenté une école primaire congolaise ? Qui peut retracer son histoire ? Heureusement, dans le secret des origines des être humains, on trouvera toujours quelqu'un pour nous dire la vérité. Et c'est ce qui arrive aujourd'hui quand un "docteur" décide de dire quelles sont les vraies origines de l'homme qui fait exploser les mains des étudiants, qui fait bastonner nos compatriotes, qui fait fait tuer dans les commissariats, un homme sans pitié qui prétend appliquer la loi - alors que sa police la viole comme si sa loi était la violence physique substituée aux juridictions de la république.

Dans une vidéo posté sur Youtube, un certain "docteur" Epaphras Meok, ressortissant de la RDC, affirme que le Général Jean-François Ndenguet est 100% Zaïrois (donc de père et de mère) ! A son actif, il avance que c'est le fils d'une certaine Véronique Moussé ou quelque chose comme ça et qu'il aurait travaillé à la gendarmerie du 24 novembre en qualité de sous-lieutenant. A nos champions du scepticisme national, je vous renvoie à l'affaire Kunda, un homme qui se prétendait Congolais de la RDC - alors qu'il était Rwandais et qui a fini par se réfugier dans son pays...

  Le "docteur" affirme que Jean-françois ndenguet aurait changé de nationalité. Il demande au Général Jean-François Ndenguet de retirer ses propos subversifs  et nous nous demandons : est-ce la raison pour laquelle le Général Ndenguet a nié ses imprécations à la télévision en les traitant "d'images d'Epinal" ?

Epaphras ment-il  ou dit-il la vérité, lui qui affirme dans le même temps que Dos Santos aurait vécu à Kinshasa ? Nous avons le sentiment qu'il nous dit la vérité et cette affaire kuluna aura eu au moins le mérite de faire surgir la vérité à la surface de l'opinion publique. On peut même se demander : combien y a-t-il d'étrangers dans notre police d'une manière générale ? Combien sont-ils, tous ces étrangers qui torturent et tuent nos frères ? Combien ?

Il faut que monsieur Denis Sassou Nguesso s'explique car si l'information s'avérait fondée, elle d'une gravité qui connote de la haute trahison : comment peut-on installer un étranger à la tête de la police nationale - quand bien même il aurait acquis la nationalité congolaise on se demande d'ailleurs par quel biais ? Si Jean-François Ndenguet est réellement "Zaïrois", cela expliquerait qu'il laisse facilement entrer ses frères au Congo, lui que le docteur Epaphras assimile à un "kuluna". D'orès et déjà, il est possible de comprendre pourquoi cet homme ne fait rien contre les kulunas depuis le temps où ils sévissent à Brazzaville - alors qu'il est possible d'éradiquer le phénomène en quelques jours.

Jean-François Ndenguet doit justifier de ses origines et il doit fournir des témoins, des pièces d'état civil originaux et non falsifiés. A ceux qui doutent que nous ne pouvons pas faire de la politique sans connaître qui est qui sur l'échiquier de la prise de décision nationale, je crois qu'il faut qu'ils commencent vraiment à changer de posture mentale : un fils du pays aura toujours à coeur de défendre les siens au lieu de les maltraiter comme le fait le Général Jean-François Ndenguet. Il est évident qu'il est difficile d'enquêter sur un homme qui est à la tête de la police d'autant que Denis Sassou Nguesso sait qu'il n'aura aucune pitié à l'égard de ceux qui ne sont pas du même peuple que lui et qu'il a intérêt à l'avoir à ce poste pour dormir tranquille. En fait, nous comprenons mieux pourquoi le big nzokou maintient cet homme à la tête de la police : il est sûr qu'il lui obéira au doigt et à l'oeil quand il s'agit de mâter ce peuple qui n'a pas fini de voir des étrangers se hisser au sommet du pouvoir. Que Dieu préserve le Congo de ses ennemis du dedans et du dehors...


Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

le fils du pays 05/08/2013 16:12


Les preuves sont la car ce frere dit la verite.Mes si les frontiers ont ete etablies par les colons mais le manque d'amour pour notre Congo par tous ses freres de l'autre rive qui occupent les
postes de responsabilite se manifeste par leurs ations.Pas etonnant que le Congo traine.Il faudra que des vrais soldats Congolais deposent le filou d'edou et fassent le nettoyage a fond.

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg