Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juillet 2011 5 01 /07 /juillet /2011 08:39

 

S'il le souhaite, d'ici quelques jours,  Dominique Strauss-Kahn pourrait se présenter aux primaires socialistes dont la clôture de dépôt de candidature est fixée au 13 juillet 2001 car l'accusation s'effrondre. Nafissatou aurait menti dans ses affirmations dans le passé et il se pourrait qu'elle soit liée à quelque affaire louche. Son témoignage est donc remis en question - alors que rien ne prouve qu'elle ai menti sur l'affaire elle-même mais, il y a un mais, c'est ainsi que fonctionne la justice américaine dans son puritanisme : l'accusateur doit être plus blanc que l'accusé. C'est par le discrédit de son adversaire que se jouent souvent les grands procès américains - sans que la vérité de l'affaire elle-même ne soit altérée. Comment croire une femme de chambre dont la démonstration du vice du mensonge aura été faite ?  L'appeler à témoigner, c'est tout simplement l'envoyer à la boucherie car les avocats de DSK en feraient de la charcuterie.


Nous devons ce rebondissement médiatique dans cette affaire à sensation au NEW YORK TIMES. Le journal américain tient de sources proches de l'enquête que la crédibilité de la jeune femme est sujette à suspicion.


"Les procureurs n'accordent plus beaucoup de crédibilité à ce que l'accusatrice leur a dit, ni sur les circonstances (de l'agression présumée) ni sur elle-même",  lit-on dans  le journal.

Comment vont-ils dans ces conditions poursuivre cette affaire qui risque de se retourner contre la jeune femme qui aura par ailleurs certainement perdu son emploi par la même occasion ? Quant à DSK, on pense que son assignation à résidence pourrait être levée dès aujourd'hui et cela lui ouvrirait la voix d'une possible candidature  aux primaires socialistes.

 

DSK, après des analyses ADN qui le compromettaient, arguait une relation consentie, donc sans contrainte.  

 

L'affaire s'est donc simplement jouée sur la crédibilité de la femme de ménage qui renforce la position de DSK - qu'elle ait dit la vérité ou non. La leçon de cette affaire, c'est qu'il faut être un saint ou un riche pour porter une attaque judiciaire aux Etats-Unis puisque TOUT ne repose pas comme dans certains pays à l'accusation par elle-même, la justice ratissant large jusque dans les souillures de votre vie.

                   CE QUI COMPROMET  NAFISSATOU DIALLO

Dans une lettre datée du 25 mai, les avocats de la défense déclaraient déjà avoir découvert des éléments qui "entameraient gravement la crédibilité" de la femme de chambre. Cela laissait augurer de problèmes éthiques découverts dans la vie de cette femme puisqu'aux Etats-Unis l'accusation peut faire sa propre enquête et produire des éléments à la justice.

Les procureurs, qui ont rencontré ses avocats jeudi, ont fourni des précisions sur leurs découvertes, et les parties discutent de l'opportunité d'abandonner les accusations de "crime" (felony). Procureurs et avocats de la défense doivent retourner ce vendredi à la Cour suprême de l'Etat de New York.

"De fait, M. Strauss-Kahn pourrait voir son assignation à résidence levée, signe qu'il est probable que les accusations criminelles graves portées contre lui ne seront pas maintenues", précise  l'article du New York Times.

Selon l'un des responsables cités par le journal, les procureurs ont évoqué de possibles liens de la femme de chambre, Nafissatou Diallo, avec des activités de trafic de drogue et de blanchiment d'argent. Des zones d'ombre sont apparues d'autre part concernant ses déclarations lors de sa demande d'asile aux Etats-Unis.

Ils en veulent notamment pour preuve une conversation téléphonique qu'elle a eue avec un détenu dans les 24 heures ayant suivi sa rencontre avec Dominique Strauss-Kahn. Au cours de cette conversation, qui a été enregistrée, elle évoque le profit qu'il y aurait à maintenir ses accusations contre DSK. Se pose la question de savoir pourquoi la justice américaine n'a pas révélé cette information dès le départ - peut-être poursuivait-elle ses investigations, au point où c'est elle qui remet en cause la crédibilité d'une femme qu'elle protège depuis le début de cette affaire où s'entre-mêlent pouvoir, argent et moeurs sexuelles.

Le détenu, ont appris les enquêteurs, a été arrêté pour possession d'environ 180 kg de marijuana, affirme le New York Times. Il fait partie d'un certain nombre de personnes qui ont fait des transferts d'argent, d'un montant total de 100.000 dollars, vers le compte bancaire de la jeune femme au cours des deux dernières années. Les virements ont été effectués en Arizona, en Pennsylvanie, en Géorgie et à New York. Seulement, tout ceci n'a rien à voir avec l'accusation qui elle porte sur une relation sexuelle prétendue non cinsentie par l'accusatrice et consentie par DSK.

Les deux enquêteurs, dont le journal ne cite pas les noms, auraient également établi que Nafissatou Diallo payait chaque mois plusieurs centaines de dollars de factures de téléphone auprès de cinq compagnies différentes. La jeune femme a affirmé n'avoir qu'un seul téléphone et a dit ne rien savoir des dépôts bancaires, sinon qu'ils étaient effectués par un homme qu'elle dit être son fiancé et par les amis de celui-ci. La possession de plusieurs téléphones démontre certainement le mensonge en ce qui concerne le nombre de téléphones mais ne remet pas directement en cause l'affaire en elle-même. Nous sommes dans une optique de charges indirectes qui influent sur la crédibilité de l'accusatrice - sans porter directement atteinte à celle-ci, même si Nafissatou Diallo aura du mal à être crue par la suite...

"A peu près tout ce qui a été dit de cette femme au début de l'affaire était faux, mais personne n'a vérifié ou voulu croire autre chose", a confié à Reuters une autre source proche de l'affaire, indexant les insuffisances du procureur Cyrus Vance qui a obtenu l'inculpation de Strauss-Kahn devant un Grand Jury.

En conclusion, c'est l'élection présidentielle qui est relancée en France si DSK a le temps de déposer sa candidature et des ennuis qui commencent pour Nafissatou Diallo...

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg