Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juin 2012 7 03 /06 /juin /2012 21:44

Monsieur ONDONGO,

bonsoir.

Oui, je dénonce le caractère tribal de Sassou, un tribalisme qui est le seul moyen de donner un sens à sa politique de favoritisme ethnorégional - à tous les niveaux - ce qui n'a rien à voir avec la vie paisible de nos concitoyens d'où qu'ils soient au nord ou au sud. Au contraire, il vous faut le dénoncer pour que ceux qui viendront demain ne fassent pas la même chose ! Au temps de Lissouba, nous avons vécu la même chose avec le NIBOLEK. La conséquence a été la guerre, le retour de Sassou au pouvoir par la force. Et vous savez que la guerre de 1997 a été d'essence ethnorégionale : nord contre sud, Kolélas ayant pris le parti de Pascal Lissouba.

Le tribalisme fait reculer le Congo car on empêche des régions, des hommes d'avoir les mêmes droits que les autres au nom de la différence ethnique et ça, je le combattrai tant que je vivrai - même si le président est mon frère. Si on favorise une région ou une ethnie dans l'armée, l'administration, partout, c'est dangereux et ça risque de créer une frustration grave. Je ne veux pas que mon pays devienne le Rwanda demain. Quand on tire à Bacongo au lieu d'inciter à la paix et qu'on distribue des millions de francs cfa à Ouenzé à tous ceux qui se pointent, il y a deux poids deux mesures.

Vous êtes Congolais et je me bats pour que TOUS les Congolais aient les mêmes droits et les mêmes devoirs. Et direz-vous que c'est le cas ? DIREZ-VOUS EN TOUTE VERITE QUE SASSOU N'EST PAS TRIBAL, C'EST-A-DIRE QU'IL NE FAIT PAS DU FAVORITISME  ETHNOREGIONAL ?

C'est la politique de Sassou que je récuse et je ne dis pas que mes frères du nord sont tous d'accord avec lui - même si ceux qui bénéficient de l'injustice d'un système sont moins enclins à le critiquer. Combien de frères du nord critiquent la politique de Denis Sassou Nguesso ? C'est ensemble que nous devons combattre le mal et il n'y a rien d'"incendiaire" dans mon article. Je suis parfois obligé, au nom de la vérité, d'appeler un chat un chat, un tribal un tribal... J'aurais pu éviter le mot et trouver une périphrase mais ça n'aurait changé. QUAND ON A MAL AU CŒUR, ON NE VA PAS DESIGNER LE REIN ET LE DIAGNOSTIC DOIT SE FAIRE EN NOMMANT LE CŒUR ET NON EN DISSIMULANT LE NOM DU MAL...

Le discours vous choque, j'en suis désolé mais j'aimerais qu'il choque Sassou pour qu'il change sa politique et qu'il prenne conscience que TOUS les enfants du Congo ont besoin de manger, de boire, de se soigner, d'aller à l'école, de justice, etc.

Il y a de l'électricité et de l'eau potable à Oyo mais pas à Brazzaville et à Pointe-Noire. Est-ce normal ? Des vacanciers qui y sont m'écrivent pour dénoncer ce fait. CE N'EST PAS TOMBER DANS UN PIEGE QUE DE REPERER LES MAUX A EVITER DEMAIN DANS NOTRE PAYS.  

SASSOU EST L'ANTIVALEUR POLITIQUE A NE PAS IMITER DEMAIN. DONC, JE N'AI PAS L'INTENTION DE ME COMPORTER COMME LUI SI LE DESTIN ME DONNE L'OPPORTUNITE DE JOUER UN ROLE NATIONAL UN JOUR. En France, si Hollande prend le contrepied de la politique de Nicolas Sarkozy, c'est parce qu'il l'a identifiée. OR, IDENTIFIER, C'EST NOMMER, C'EST TOUCHER DU DOIGT LA OU CA FAIT MAL. DONC, CHOQUONS..

Nous voulons un pays où règne la justice et s'il faut choquer pour atteindre ce but, alors CHOQUONS. Vous avez vu la vidéo à Bacongo. Qu'en pensez-vous ?

Sassou est tribal, je le répète car c'est ce qui ressort de toute sa politique mais TOUS au nord ne sont pas comme lui. IL FAUT NOMMER LE MAL ET NE PAS AVOIR PEUR DE LE FAIRE. Non, mon frère, arrêtons de protéger des gens au nom de la proximité ethnique : j'ai critiqué Lissouba, Kolélas et j'en passe. Je sais que vous redoutez l'avenir mais moi, je le redoute encore plus que vous car demain, nous risquons de regretter pourquoi nous n'avons pas incité Denis Sassou Nguesso à être plus juste avec tout le peuple.

LES FRUSTRATIONS SONT DANGEREUSES CAR ELLES CREENT DES MONSTRES DANS LA SOCIETE...

Au Rwanda, ce sont les voisins frustrés qui ont massacré leurs amis qu'ils connaissaient pourtant depuis longtemps. Le fait que je sois l'un des rares à dire tout haut que SASSOU EST TRIBAL ne signifie pas que nombreux ne le pensent pas et on peut le démontrer ! Le dire, ce n'est pas être contre les frères originaires du nord. C'EST JUSTE UNE MAUVAISE POLITIQUE QUE LE TRIBALISME. En dehors de la politique, il ne sévit pas ! La preuve, en amour, il n'a pas de place ! Alors, pourquoi ne pas lutter contre lui et contre TOUS ceux qui la pratiquent ? C'est ce que je fais...

Nombreux pensent désormais à diviser le Congo entre nord et au sud au niveau de la Léfini - alors que moi, je leur dis que tout est juste une question de justice sociale pour guérir le Congo de son mal - PEU IMPORTE D'OU VIENDRA LE PRESIDENT- SELON LE HASARD DES NAISSANCES.

Sassou ne punit pas les siens - même quand ils sont convaincus de détournements, de crimes, etc. ET CA, C'EST QUOI ? N'EST-CE PAS DU FAVORITISME ETHNOREGIONAL ?


Je vais répondre à présent à vos questions :


 

1) "Si Sassou est tribal, où laisserais-tu des gens comme nous ?"


 

Logiquement, la question est mal posée : il n'y a aucun rapport entre le fait que Sassou soit tribal et la seconde partie de votre assertion car je ne fais pas de différence entre Congolais MAIS SASSOU, SI. Pour savoir quelle est la place des Congolais aux parents mixtes, il faudrait une enquête sociologique pour déterminer leur position sociale telle qu'elle existe dans la politique tribale de Sassou. Moi, je n'ai aucun mandat politique et je ne distingue pas mes compatriotes quand ils m'écrivent pour que je les défende ! Si Sassou est tribal, moi, je ne le suis pas : je n'aurai donc même pas à me soucier de la question ethnique puisque chacun sera traité selon son mérite et je favoriserai toutes les personnes se trouvant dans les mêmes situations d'où qu'ils viennent si je venais à avoir un mandat national. Vous pouvez me prendre au mot si le destin me donne un rôle national à jouer demain. Regardez les vidéos où les militaires dénoncent des injustices dans l'armée où il existe un avancement différentiel selon que l'on vient du nord ou du sud et ceci est un fait !


 

2) "Quelle place accorderais-tu aux Congolais issus de parents mixtes, c'est-à-dire sud/nord ?"


En tout cas, moi, je leur accorde LA MEME PLACE, LES MEMES DROITS QUE TOUS. EST-CE, CE QUE FAIT DENIS SASSOU NGUESSO ? Encore une fois, il faudrait regarder dans les faits. Si vous ne voulez pas que l'on parle de mbochi, de kongo, etc, IL FAUT DONNER LES MEMES DROITS ET LES MEMES DEVOIRS A TOUS ! A partir de ce moment-là, les différences disparaissent et la notion de CONGOLAIS devient plus importante que l'identité ethnique QUI EXISTE - MEME SI VOUS VOULEZ LA NIER !


3)" Auront-ils le droit de vivre dans ton Congo de demain ?"


OUI ! Où avez-vous lu qu'ils n'avaient pas le droit d'y vivre ? Je m'insurge contre ceux qui veulent diviser le CONGO et mes articles sont en ligne.

Vos parents vivent ensemble ; c'est le résultat de l'amour  mais LA, monsieur ONDONGO, il s'agit de POLITIQUE, c'est-à-dire, de comportement délibéré dans le but de diviser les Congolais et ce n'est pas parce que l'on ne prononce pas le nom mbochi ou un tel que certains n'obtiennent pas leur travail parce qu'ils sont DU NORD. Si vous dites que cette réalité n'existe pas au Congo, alors, je suis un aveugle et un mauvais sociologue car la lecture ethnique est la seule façon de combattre le tribalisme qui est d'essence EXCLUSIVEMENT POLITIQUE lorsqu'il est EXAGERE.

 

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

Mudumango 07/06/2012 17:33


Avoir la libre pensée et parler vrai, c'est cela qui particularise maintenant les ''Kovalinistes'' du prénom de ce compatriote, votre frère, autour de qui s'est construit une vision réaliste du
Congo de demain.


Vous allez vous égosillez à vouloir conscientiser à l'idée de ''JUSTICE SOCIALE'' des partisans du POUVOIR POLITIQUE MBOCHI et ériger cette noble idée en cheval de Bataille de votre combat
politique, c'est louable cher LDM, mais quand on veut parler vrai, appeler un chat, un chat (Ce qu'est aussi la marque de fabrique des Kovalinistes), il est souhaitable ensuite d'être réaliste,
en tous cas pas naïf dans les solutions à envisager.
En répondant aux questions à vous posées par votre correspondant Ondongo, vous semblez encore dans l'angélisme. C'est ce qui ne permet justement pas que vous soyez audible, que votre
correspondant contuera de penser que vous choquez, en gros un lion gentil qui ne devrait tout même pas mordre en disant clairement le minimum de ce que tout Congolais sensé sait et constate au
quotidien: NGUESSO A ETE, EST ET RESTERA TRIBALISTE.


Admettre que dire LA VERITE du tribalisme de Nguesso c'est simplement vouloir choquer, c'est implicitemment penser comme votre correspond, alors que nul n'ignore comment vous a catégoriser
Nguesso: VOUS ETES UN MOKONGO.


Pour une fois, que ce Monsieur a dit quelque chose vrai, admettons le et c'est ce qui doit permettre de proposer des solutions réalistes et pragmatiques qui tiennent compte de cette vérité, qui
n'est pas apanache de Nguesso.


Les Kovalinistes pure et dure, pour ainsi qualifier ceux des leurs partisans de la scission du pays, distingués de ceux encore partisans d'une fédération Congolaise, les premiers donc ne sont pas
non plus joyeux à cette idée, mais la nivaquine amer n'était elle pas remède obligée qui nous faisait du bien ensuite une fois le palu vaincu?


C'est ce qu'il faut répondre à votre correspond, et nous sommes disposé à vous y aider point par point sur ses 3 interrogations


Cordialement!

Le Lion de Makanda (LDM) 07/06/2012 20:45



"L'angélisme du lion lui permet de ne pas montrer à la gazelle à quel moment il
déploiera ses griffes"...



mwangou 04/06/2012 11:46


Bjour LDM. Nier le tribalisme au Congo, c'est être contre le Congo. Et ceux qui nient le tribalisme, sont généralement les premiers à crier au tribalisme quand les dirigeants au pouvoir ne sont
pas de leur région. Souvenons-nous du gouvernement de transition après la CNS, et voyons comment les intellos se lèvent au CSR contre ce gouvernement où l'on se met à compter les ministres selon
leur origine ethnique. Qu'on se souvienne de ce fait récent du commissariat de police de Kinsoundi et les jeunes du coin, suite aux nombreux vols constatés; ce que les journaux n'avaient pas
relevé et révélé, ce sont les déclarations du DGPN aux jeunes rassemblés: "c'est toujours vous! depuis 1959!" le DGPN a la mémoire seulement des faits que sa tribu a subi, mais n'a que faire des
faits que sa tribu a pu faire subir aux autres tribus. ainsi, la guerre de 1998 n'a pas existé; il n'y a eu que la guerre de 1997. sans commentaire sur les vraies raisons et origines de cette
guerre. Voilà que, les tests de recrutement au Congo, ne valent que le semblant de visibilté qu'on leur assigne: au dernier tour, un coup de fil contraint le recruteur à recruter un tel; c'est
comme ça que le secteur du pétrole a vu son invasion par les ressortissants m'bochi à PN. Vous avez relevé l'armée; on peut en dire autant de tous les secteurs économiques et administratifs. Le
nier, c'est être contre le Congo. Car vous l'avez dit, pousser les gens dans la frustration, c'est oeuvrer contre le pays. Il y a pour cela un tas d'exemples dans l'histoire. Sassou Nguesso
lui-même avait dit : "si l'on voit plus de deux conseillers dans un cabinet ministériel, issus de la même région que le ministre, c'est du tribalisme". Bien sûr qu'il ne l'avait pas dit au
hasard. Il aurait même pu signer un décret dans ce sens... mais comme les décrets ne valent que ce que le signataire veut qu'ils valent, on attendra longtemps. Il y a donc fort à faire avec cette
fausse honte à stigmatiser un fait sociologique réel. Et c'est bel et bien pour renforçer le pouvoir tribal que la constitution de 1992 a été aboli et celle de 2002 a vu le jour; constitution qui
est venu pour tout verrouiller. Là aussi, on a rétorqué que cette constitution a été plébiscitée par le peuple...Mais on pourra aussi objecter que c'est rare qu'un peuple se dédit aussi
facilement. Curieux qu'à l'occasion de la visite du président gabonais au Congo, la visite du champ du 4 mars 2012 soit guidée par un général Conta qui n'a pas de responsabilité dans l'armée,
alors même que le chef d'état major général est en poste, son adjoint aussi... manigance du pouvoir de Sassou Nguesso, qui utilise les cadres des autres tribus seulement dans le malheur, mais
aussitôt que celui-ci est passé, les nominations tribalistes reprennent. Ca , c'est peut-être le résultat d'une frustration de ma part, c'est aussi vrai et clair comme l'eau de source. Les pôles
au gouvernement, c'est le résultat d'une guéguerre au sein de la tribu dominante: on ne voulait plus de ce Mvouba en suprématie; on a alors trouvé les pôles. et sur les 4 pôles, trois sont
dirigés par la tribu, et le 4 est revenu à un ami fidèle qui a fait ses preuves dans l'amitié. la tribu a ainsi repris sa suprématie. Nier le tribalisme surtout avec Sassou Nguesso, au regard de
son ascension politique depuis mars 1997, c'est vouloir créer des pôles de frustration. Car, on pose la question simple et claire aux chrétiens originaires de par leur tribu, du nord du Congo:
Quelle est la raison de l'assassinat du cardinal Biayenda? jamais la question ne les a intéressés. Ne posez surtout pas la question de savoir qui a assassiné le père Gut? on dira les ninjas de
Ntoumi... mais est-ce cela la vérité? dans les évènements de mars 1977, curieusement, les ressortissants du nord se sont joyeusement contentés de la version du CMP au PCT. Ces chrétiens ont tous
des bibles, mais n'ont pas de raisons valables pour une vraie répentance.. dieu est pardon, se disent-ils. Quelle est la raison qui explique que lékoundzou occupe actuellement une résidence
officielle? N'est-ce pas le tribalisme? Ils sont nombreux, les politiciens congolais qui sans le tribalisme, n'auraient aucun poids politique. je l'ai déjà dit ici, je ne comprends pas pourquoi
Sassou Nguesso n'a jamais pu saisir l'opportunité qui s'était présentée à lui pour devenir le plus grand président du Congo? un président qui aurait pu se ballader dans le pays sans s'encombrer
inutilement de gardes, car en dehors des hommes politiques du nord, groupe de 1977, les Congolais n'ont n'ont jamais nourri le désir macabre de tuer le chef. C'est rare dans la tradition. Mais en
fait, la fameuse peur de Sassou Nguesso n'est qu'une stratégie pour appeurer le peuple, dans le but d'avoir les mains trop libres pour agir à sa guise sur les individus. Comme à la veille de la
CNS, et aujopurd'hui comme pour Mobutu, quand Sassou Nguesso ne sera plus au pouvoir, il y aura un tas d'histoires qui vont sortir par la bouche ou la plume de ceux-là même qui sont ses
courtisans actuels. En suivant Télé 7 de Kinshasa, un reportage sur Mobutu, montre un de ses anciens ministres le décrirent comme un sanguinaire, qui buvait du sang humain...C'est ce à quoi
peut-être que Sassou Nguesso aspirerait? ce qui est sûr c'est que ça sera ça la rençon...

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg