Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mai 2007 5 18 /05 /mai /2007 12:03

Après la nomination hier du premier ministre François Fillon, grand artisan de la victoire de Sarkozy,  ce vendredi à 9 heures 40 minutes, c'était le tour du gouvernement d'être connu avec ses quinze ministres dont huit hommes dont un socialiste et un centriste, et sept femmes, le même que celui présumé par les indiscrétions médiatiques, à une exception près.

L'ouverture à gauche et au centre tranche avec les propos d'un Sarkozy candidat qui reprochait à Bayrou de manquer de positionnement politique clair car il débauche à gauche Kouchner et au centre Morin, par exemple. En gros, il veut faire du neuf avec du vieux car on retrouve Juppé, le seul ministre d'Etat, à l'écologie, Alliot-Marie au ministère de l'intérieur amputé de nombreux dossiers en faveur du ministère de l'immigration et de l'identité nationale attribué à Brice Hortefeux, Bachelot, Hortefeux ne pouvant être considéré comme un homme neuf puisqu'il travaille avec Sarkozy depuis des années. Rachida Dati a hérité d'un difficile ministère de la justice car les magistrats ne sont pas faciles à manier et elle qui vient de l'immigration cristallisera tous les regards quand Sarkozy tapera de façon populiste sur les pauvres immigrés. Jean Louis Borloo prend le ministère de l'économie et de l'emploi tandis que Christine Boutin se retrouve au logement. On compte aussi quatre secrétaires d'Etat.

En brouillant les pistes, Sarkozy se positionne pour gagner les législatives car il veut donner l'illusion d'un homme qui se situe au-dessus des partis et qui veut travailler avec tous les talents de France d'où qu'ils viennent. On verra bien si la mayonnaise prendra avec ce tour de passe cosmétique, vu que les seuls changements auxquels on assiste sont des déplacements de chaises musicales. Hollande en excluant Kouchner du parti socialiste a compris que cet homme avait tout simplement changé de camp.

A ce que je vois, la politique française montre une constante : elle se joue à 90% sur l'immigration comme si c'était là le gros du problème, alors que l'immigration n'occasionne que 0,3% des dépenses de la sécurité sociale. Et je ne parle même pas de ce que nos pays rapportent à la France puisque nombre de grandes entreprises françaises font leurs plus grosses parts de bénéfices à l'étranger comme Total qui nous pompe notre pétrole en se faisant des milliards d'euros au passage toutes les années.

La machine est en place. Il reste à savoir comment elle va fonctionner et comment l'environnement va réagir car la France n'est pas un pays facile à réformer, pas plus que l'immigration une question facile à résorber. A l'instant où j'écris, Pascal Clément cède son fauteuil à Rachida Dati et laisse à une fidèle lieutenant de Sarkozy d'assurer l'indépendance de la justice et garantir les valeurs de la république française de solidarité, de fraternité et d'égalité. Ce n'est pas demain que la justice fera bon ménage avec la politique car la France a du mal à instaurer une juste égalité entre tous ses enfants, notamment entre ceux qui sont nés sans aucun parent immigré et les autres. On verra si Sarkozy sera capable d'apporter en France une égalité "plus égale" que les autres, une solidarité plus solidaire que les précédentes et une fraternité plus fraternelle que celles d'avant...

Sarkozy est le maître du jeu. Attendons voir les règles du jeu. Voyons voir si pour l'Afrique le concept de rupture aura un sens. Tranquille ou pas, peu nous importe s'il peut nous aider à combattre les dictatures. Tant qu'elles (les dictatures) existeront et qu'il y aura un avion capable de nous amener en France, et même s'il faut venir en pirogue ou à la nage, mon cher président, il y aura de l'immigration non choisie car toute bonne immigration qui se respecte n'a pas le temps de choisir ; elle n'a que le temps de partir pour fuir la misère, la dictature. Vivra qui verra si la rupture peu être tranquille car en amour, peu de ruptures le sont...

 ___________________________

Voici la liste complète du gouvernement Fillon :

-  Alain Juppé : ministre d’Etat, ministre de l’Ecologie, du Développement et de l’Aménagement durables
-  Jean-Louis Borloo : ministre de l’Economie, des Finances et de l’Emploi
-  Michèle Alliot-Marie : ministre de l’Intérieur, de l’Outre-Mer et des Collectivités territoriales
-  Bernard Kouchner : ministre des Affaires étrangères et européennes
-  Brice Hortefeux : ministre de l’Immigration, de l’Intégration, de l’Identité nationale et du Codéveloppement
-  Rachida Dati : garde des Sceaux, ministre de la Justice
-  Xavier Bertrand : ministre du Travail, des Relations sociales et de la Solidarité
-  Xavier Darcos : ministre de l’Education nationale
-  Valérie Pécresse : ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche
-  Hervé Morin : ministre de la Défense
-  Roselyne Bachelot-Narquin : ministre de la Santé, de la Jeunesse et des Sports
-  Christine Boutin : ministre du Logement et de la Ville
-  Christine Lagarde : ministre de l’Agriculture et de la Pêche
-  Christine Albanel : ministre de la Culture et de la Communication, Porte-Parole du Gouvernement
-  Eric Woerth : ministre du Budget, des Comptes publics et de la Fonction publique
-  Roger Karoutchi : secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre, chargé des Relations avec le Parlement
-  Eric Besson : secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre, chargé de la Prospective et de l’Evaluation des politiques publiques
-  Dominique Bussereau : secrétaire d’Etat auprès du ministre d’Etat, ministre de l’Ecologie, du Développement et de l’Aménagement durables, chargé des Transports
-  Jean-Pierre Jouyet : secrétaire d’Etat auprès du ministre des Affaires étrangères et européennes, chargé des Affaires européennes
-  Martin Hirsch : haut commissaire aux Solidarités actives contre la pauvreté

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg