Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 avril 2007 7 15 /04 /avril /2007 10:40

Personne ne nierait que les pays du sud sont pris entre les rêts d'une logique capitaliste occidentale qui ne vise qu'une chose : maintenir nos pays dans des rapports de domination, d'assujettissement, de néocolonisation, d'esclavage, de pillage éhonté au profit de quelques financiers privés qui ont juré depuis l'époque des protocoles de Sion de réduire toute la planète en servitude, et ils sont en passe de réussir avec le concept de "mondialisation", vu que le capitalisme mondial n'a plus d'adversaire depuis que la Russie a déposé les armes. Les instruments de cette domination s'appellent FMI (Fonds Monétaire International), Banque Mondiale, Club de Paris, Club de Londres, Club de Madrid (avec les mêmes banques comme organes financiers)  etc.  Il faut comprendre qu'il existe de multiples formes d'intérêts :

-l'intérêt individuel privé qui fait qu'une personne cherche à tirer profit d'une situation, d'une relation, d'un arrangement, d'une affaire. Cet intérêt est souvent très proche de l'intérêt familial car l'intérêt individuel profite toujours à l'intérêt familial dont il est constitutif. Cet intérêt est le plus haut alors qu'il devrait être le plus bas comme chez les fourmis ;

-l'intérêt organisationnel : il s'agit de l'intérêt représenté par les entreprises qui alimentent à la fois l'intérêt individuel et l'intérêt national au point où les Etats prennent la défense de leurs entreprises car elles leur payent deux types d'impôts : impôt sur les sociétés, impôt les bénéfices ;

-l'intérêt national qui fait que l'on entend toujours les présidents français parler de l'intérêt de la France face à d'autres pays auxquels elle est confrontée ;

-l'intérêt continental qui fait que l'Europe s'organise pour mieux lutter face à l'Amérique, qu'elle recherche une immigration blanche plus proche culturellement qu'une immigration noire ou maghrébine ;

-enfin l'intérêt humanitaire, le dernier, qui se préoccupe du bien de tous les hommes, de l'état de la planète, etc. C'est l'intérêt le plus large et le plus important mais hélas dans la logique des puissances de ce monde, c'est tout simplement le dernier en importance.

Toutes ces formes d'intérêt se combattent, collaborent, se fructifient mutuellement ou se détruisent en s'exploitant mutuellement mais au final, la forme la plus expressive de l'intérêt, c'est la possession de l'argent et à ce jeu, c'est l'intérêt individuel qui prime : les individus sont plus riches que les nations qui travaillent pour eux sous la forme de la "dette". Quand un individu est milliardaire, il a plus d'argent qu'il ne peut dépenser, même s'il vivait deux siècles ; aussi, peut-il le prêter à des Etats qui ont toujours plus de dépenses à honorer à cause de l'augmentation de la population, du vieillissement, etc. Toutes ces formes d'intérêt se sont organisées dans des structures notamment financières comme des banques individuelles, nationales, internationales, etc. On constatera la disparition progressive des banques nationales car le but du jeu, c'est de n'avoir que des banques privées...

Ces structures financières privées en prêtant de l'argent à nos Etats ne se contentent pas de cela ; elles imposent des politiques économiques qui détruisent les économies de nos pays et violent la loi de la non ingérence en imposant à nos gouvernants des politiques qui ne visent pas les intérêts des nationaux. Elles appellent à de la rigueur, encore plus de rigueur, toujours de la rigueur avec des programmes de réajustement structurel qui ne réajustent rien mais appellent à plus de privatisation, à une mondialisation sauvage, à plus de pillage.

Pour ceux qui douteraient de l'immoralité de ces instances financières mondiales, il n'y a qu'à se rappeler le comportement du président de la Banque Mondiale, un ancien faucon, initiateur de la guerre préventive, Paul Wolfowitz, qui a augmenté de 60000 dollars le salaire de sa petite amie, Shaha Riza pour qu'il passe à 200000 dollars par an. Vous devrez savoir que la maison blanche lui maintient sa confiance car il y a trop de secrets en jeu ! Paul Wolfowitz a été numéro deux du Pentagone et un proche conseiller de Bush pour ne pas dire l'une de ses matières grises, vu que Bush n'en a pas (il cherche ardemment un conseiller spécial pour sortir du bourbier irakien...).

La World Bank ou Banque Mondiale est l’une des organisations dont les US et leurs alliés anglo-saxons, libéraux, libre-échangistes, hérauts de la démocratie, ont le secret pour, depuis 1945, transformer les nations et les peuples à l’image du modèle originel. Wolfowitz, à sa tête, devait poursuivre au niveau de l’aide financière, ce qu’il avait commencé au niveau militaire avec l’Irak : déstructurer, briser, émietter les nations en difficulté (ou mises en difficulté par le même système : on est microbe et vaccin, à la fois), pour les recomposer à l’image du modèle.

Actuellement, Paul Wolfowitz a perdu la confiance des actionnaires (des représentants de banques privées comme Simon, Rotschild, frères Lévy, City Bank, etc) de la Banque Mondiale qui une fois de plus est une banque privée : on pille nos pays, on nous réduit en esclavage pour enrichir une poignée d'individus, des banquiers, des hommes d'affaires véreux et vous savez tous qui ils sont... Mais entre les hyènes, on sait entendre les excuses d'un membre de la secte...

Pourtant, les choses bougent et le mouvement vient comme d'habitude d'Amérique du sud où des pays critiquent la politique du FMI et sortent peu à peu de son influence en remboursant leurs dettes vis-à-vis de cette institution carnassière. Le Brésil vient de rembourser totalement sa dette de 9 milliards de dollars. Hugo Chavez, président du Vénézuela soutient l'idée d'une banque d'Amérique du sud pour ne plus dépendre de ces institutions prédatrices et son idée fait de plus en plus d'émules. Et quand ces pays sortent de ce piège, ils se développent beaucoup plus vite. L'Argentine en a tiré les conséquences : en suivant la politique du FMI, elle est allée droit dans le mur ; en l'abandonnant, elle se relève progressivement. Le courant politique qui se met en place en Amérique du sud grandit et se répand mais l'Afrique ne suit pas le mouvement car nos chefs d'Etats sont corrompus et ne pensent pas au bonheur de leurs peuples. Le Brésil, le Vénézuela ont montré qu'on peut rembourser entièrement la dette et avoir plus d'amplitude de développement car la dette gangrène les possibilités de développement de nos économies. L'exemple de l'Argentine qui se relève doucement après une grave crise financière est remarquable.

L'Afrique, avec toutes les richesses qu'elle récèle, peut se développer en évitant le piège de la dépendance par la dette et l'aide au développement. Après tout, cette dette n'a-t-elle pas déjà été remboursée plusieurs fois ?

Tout ce qui intéresse Sassou c'est d'inscrire le Congo dans le cercle des Pays Pauvres Très Endettés pour encore plus d'endettement  au lieu de nationaliser nos richesses pour avoir de quoi sortir le pays de la dépendance occidentale comme l'ont fait Chavez et ses amis  !

L'Amérique latine a compris que sa misère vient des pièges tendues par l'Occident et sa fille américaine, des pièges financiers, des pièges commerciaux par l'OMC qui n'a pour objectif que de freiner nos exportations. La solution est simple : il faut que l'Afrique, l'Amérique latine sortent du giron de l'économie mondiale malsaine en imaginant un autre modèle de développement par des échanges intracontinentaux sud-sud. Hélas, pour l'Afrique, à cause des serviteurs francs-maçons de la France, nous aurons toujours une épine au pied. Nous devons d'abord nous débarrasser de la vermine qui trahit impunément le continent... Sassou doit partir, Bongo doit partir, Deby doit partir ....

 

 

Paul Wolfowitz refuse de démissionner de son poste de président de la banque mondiale...

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg