Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 janvier 2007 6 06 /01 /janvier /2007 13:41
Cher X,
bonjour.
Encore une fois, mes voeux les meilleurs à toi et à toute la famille. J'estime que tout texte qui peut édifier notre peuple et l'amener à combattre l'inadmissible doit être partagé...
Je ne mets pas ton nom par souci de te protéger contre les puissances destructrices au pouvoir dans notre pays...
Je vais répondre à la dernière question de ton mail. " Quelles sont les idées capables de renverser cet édifice construit par ces malfrats ?" L'édifice construit par ces malfrats est avant tout un édifice psychologique qui ne tient que par la peur et la croyance du peuple qu'il n'y peut rien. Et aussi par le droit qui est avant tout une force psychologique qui peut se prémunir de la violence physique pour se faire obéir.
Oui, les Etats sont légitimes au regard du droit international qui les protègent par la non-ingérence et quiconque y accède, même par la force se prévaut de ce droit ; ce qui est une aberration tolérée. C'est aux peuples qu'il revient de se délivrer eux-mêmes des tyrans qui les asservissent. Encore faut-il qu'ils en aient la volonté...
Mais répondons :" Le peuple n'y peut rien ?"  C'est faux ! Cet état des choses n'est pas une fatalité. En 1992, le peuple congolais a fait partir Sassou du pouvoir sans verser une goutte de sang, sans user de la force, alors qu'en 1997, Lissouba a échoué en essayant d'user de la force d'arrêter deux criminels cachés par Sassou. La force n'est donc pas forcément la solution si on n'est pas convaincu de la supériorité militaire, stratégique au travers d'alliances, d'équipements sophistiqués, de militaires aguerris au lieu de ces petits "gazelliens" qu'on a envoyés à la boucherie. Même en Occident, la démocratie est le fruit de luttes centenaires. La royauté existe encore mais se doit de cohabiter avec la démocratie en Angleterre, en Espagne, des rois qui jadis avaient confisqué les nations européennes...
D'abord faire en sorte que le vote populaire devienne un vrai vote avec des élans contestataires quand les gouvernants ne donnent pas satisfaction à la population. Or, me semble-t-il que le vote est un vote résigné qui admettrait de surcroît que voter ou ne pas voter Sassou, c'est la même chose ! C'est évidemment faux. Ne pas voter pour Sassou, c'est lui envoyer un message de colère, de rejet, c'est même tout simplement l'écarter du pouvoir... Désormais, Sassou est obligé d'organiser des élections ; ce que Lissouba n'a pas compris ! Quand on instaure le droit de voter, on ne peut plus que s'y résoudre ! Il a au contraire tergiversé. Il n'y avait pas urgence à arrêter les deux criminels qui se trouvaient chez Sassou : Lissouba aurait pu d'abord organiser les élections avant de poursuivre les deux individus devant les tribunaux. Tu reconnaîtras que ce n'était pas une pratique juridique que d'envoyer des militaires sans passer par les tribunaux et sans avoir jugé l'affaire ! Au contraire, les événements lui (à Lissouba) ont servi de prétexte pour se maintenir au pouvoir. Les élections libres poussent les gouvernants à servir le peuple car ils n'ont pas le choix s'ils veulent se maintenir dans ces postures avantageuses au sommet de l'Etat et de la société. Le pouvoir électoral rappelle aux dirigeants politiques que leur règne dépend de la satisfaction qu'ils donneront aux électeurs dans le délai de leur mandat. Même au nord du Congo, si le vote est bien secret, on peut voter contre Sassou car tous ne l'aiment pas car tous ne bénéficient pas de ses privilèges distribués de façon partiale à quelques sbires appartenant souvent à son giron familial. Tu comprends pourquoi la dictature est un crime car la causalité de maintien au sommet du pouvoir n'est plus l'électorat mais la force, l'intimidation ou la peur. Or, c'est une idée communément partagée que le pouvoir vient et doit provenir du peuple... Imagine que Sassou soit battu aux élections parce qu'on aurait porté un inconnu par vote protestataire. Il pourrait se maintenir par la fraude mais son affaiblissement psychologique s'en ressentira et s'il y a des observateurs extérieurs, il n'est pas dit que les choses se passent comme il l'entend. Le nouveau président sentirait que s'il ne faisait rien, le sort subi par Sassou, à savoir, la défaite électorale, pourrait le frapper. Sassou a conçu une constitution qui lui donne de nombreux pouvoirs mais ce n'est valable que s'il gagne les élections ! Or, qu'est-ce qui lui assure qu'il gagnera toujours les élections ? Ses fétiches ? La lâcheté du peuple ? La corruption ? Le système politique ?
Vois-tu, le peuple n'est pas encore conscient qu'il est le maître, que le Congo lui appartient et que les gouvernants sont en fait ses serviteurs. Chaque Congloais possède à portion égale du territoire nationale, des richesses nationales ; c'est pourquoi la vente de la terre par quelques énergumènes à des prix farfelus comme le fait que certaines familles très pauvres n'aient rien est une aberration : c'est l'Etat qui devrait vendre les parcelles et non des indivdus. Il semble encore primer l'idée traditionnelle que le tsi appartient au roi, au président de la République ! Faux ! Cette manière de voir ne devrait plus avoir lieu d'être. Nous sommes entrés dans la modernité et, sans totalement tourner le dos à nos traditions, nous devons non pas hériter que du mauvais côté de cette modernité parce que la France le veut ! Regarde la Côte d'Ivoire qui a montré qu'on peut s'opposer au pouvoir colonial et Bagbo sans le soutien populaire ne tiendrait pas un jour de plus... J'ai par ailleurs ri quand j'ai lu sur une pancarte des jeunes patriotes :"La Côte-d'Ivoire n'est pas le Congo" ! Le Congo, la risée d'un autre pays africain...
Ces malfrats ressemblent à des colosses d'argile que le peuple peut abattre mais quand on croit n'avoir comme seule richesse que sa propre vie, comment veux-tu qu'on aille protester si on peut être tué et perdre la seule chose qu'on a ? Seulement notre peuple doit observer que les peuples qui se battent, parfois avec des pierres contre des tanks, finiront par gagner car aucune armée ne peut vaincre un peuple qui est décidé à résister. Observe ce qui se passe en Irak : les Américains sont en train d'échouer ! Pourquoi ? Parce qu'il y a le peuple irakien qui ne veut pas de cette colonisation de son pays et qu'on le veuille ou non, ils finiront par partir, les Américains. Même en Europe, à la lecture de l'histoire, des peuples se sont soulevés, des rois ont été guillotinés : le pouvoir est une bataille sempiternelle et les peuples qui ne se battent pas finiront par devenir des nations d'esclaves, si ce n'est déjà le cas... La liberté ne vaut-elle pas qu'on se batte, qu'on meure pour elle ? SI !
Il faut éduquer politiquement le peuple afin qu'il prenne conscience de ses droits et de ses devoirs, droit à la vie, à la santé, à l'éducation, au logement, etc. Si on fait rien, Sassou détruira le pays et ne laissera que des dettes aux générations futures et, comme les choses se détériorent au niveau climatique, un jour, on risque de voir des étrangers venir réclamer une partie du Congo pour s'installer afin de fuir la pollution, les ouragans, les tsunamis, etc au nom de l'argent qu'on leur doit. Sache que le Congo doit de l'argent à des Etats et à des individus car un Etat peut vendre sa dette à un individu. La famille Sassou a dû cacher plus de 1115 milliards de francs cfa pour dissimuler des fonds à des créanciers tenaces qui voulaient saisir les comptes du Congo en passant par les tribunaux internationaux...
 LE CONGO EST A VOUS, A NOUS ! NOUS DEVONS AVOIR A COEUR DE DEFENDRE L'HERITAGE RECU DE NOS ANCÊTRES QUE NOUS LEGUERONS A NOS FILS ET PETITS-FILS ! COMBATTRE SASSOU ET SES SBIRES EST UNE OBLIGATION. POUR CELA, PRENDRE DES ARMES N'EST PAS NECESSAIRE CAR ON PEUT SE CONTENTER D'ELECTIONS. POURQUOI SASSOU COURTISE-T-IL KOLELAS ? PARCE QU'IL VEUT S'APPUYER SUR LUI POUR GAGNER LES ELECTIONS EN CREANT UN NOUVEAU PARTI. AUX DERNIERES NOUVELLES, KOLELAS, COMME JE L'AVAIS PREVU, AURAIT EPOUSE LA VEUVE AMBEMDET... TU AS RAISON DE MILITER CAR C'EST AINSI QUE TU FERAS ENTENDRE TA VOIX MAIS SACHE QU'ILS N'AIMENT PAS LE CONGO CAR QUAND ON AIME VRAIMENT, ON NE DETRUIT PAS L'ÊTRE AIME...
Je suis pour le DIDIT : "Droit d'Ingérence Démocratique International Temporaire". Le droit d'ingérence humanitaire existe mais quand on y réfléchit, la dictature ou le manque de démocratie ne tue-t-elle pas plus que le reste ? D'ailleurs, n'est-elle pas source de famine (car l'argent est détourné pour aller grossir des comptes en Suisse), de maladie (puisqu'on n'alimente pas les hôpitaux en médicaments) de mort par la guerre ? Il doit être transitoire car le droit des peuples à se gérer eux-mêmes les préserve de la colonisation... Seule l'Europe et ses filles ont-elles droit  à la démocratie ? Si la démocratie est bonne pour les Blancs, pourquoi serait-elle mauvaise pour le reste des hommes ? Supposons que deux siècles d'indépendance démontrent que le congo est incapable de se diriger par lui-même et que le peuple se meurt, doit-on le laisser mourir au non de la non-ingérence ?  DIDIT est une solution qui nous éviterait ce que nous vivons. Les Européens ne l'ont-ils pas fait au KOSOVO car ils avaient honte de ce qui se passait à leurs portes ? Bien sûr, pas sous ce nom ! Bush a échoué en Irak car on n'apporte pas le bien servi sur l'assiette du mal, de la violence, de la  mort, de l'invasion, de la colonisation... DIDIT, arme-toi de cette idée. Un jour, tu risques de la voir à l'oeuvre car les grandes idées finissent par germer au bon endroit chez un homme qui aura le pouvoir de la servir et tu la verras vivre. L'endroit dont je te parle existe : l'ONU...

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg