Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 octobre 2009 2 06 /10 /octobre /2009 22:10
On le croyait venu d'une autre planète, certains le prenaient même pour une sorte de messie guinéen. Nous vous avons demandé d'attendre, de voir avant de juger, de ne pas apprécier à crédit mais de voir de juger l'arbre aux fruits. Le président Moussa Dadis Camara n'a pas attendu longtemps pour nous prouver qu'il n'était pas différent des autres, que le pouvoir - en Afrique - rendait en quelque sorte inhumain en dénaturant la noblesse de toute émotion emphatique et compassionnelle. En ordonnant de tirer sur une foule désarmée rassemblée dans un stade,  le 28 septembre 2009, monsieur Dadis Camara a versé du sang innocent pour asseoir son pouvoir sur la peur comme le fait un Denis Sassou Nguesso qui promet la guerre aux Congolais s'il quittait le pouvoir, ou  un Idriss Déby, entre autres. Il y a comme une force invisible qui réclame du sang contre tout règne illégitime et Moussa Dadis a pris 157 vies qu'il a sacrifiées allègrement à Satan, le dieu de ce "système de choses" - et personne ne sait combien mourront parmi les 1254 blessés. Et nul ne peut comprendre la phrase suivante de l'Evangile : "Qui tue par l'épée meurt par l'épée" car Dadis Camara, rien ne dit qu'il mourra la tête éclaboussée par un impact de kalachnikov. C'est pourtant là, une justice plus vraie que nature mais si les occultistes y voient le fait que le Christ faisait allusion à la réincarnation car autrement - même la justice divine serait creuse, nous y voyons que la justice du faible n'est pas la même que celle du puissant - surtout quand le puissant est celui qui est censé incarner la justice et la loi.
Un dictateur ne peut rester longtemps caché. Il finit par apparaître sous son vrai visage dès que son pouvoir est menacé. Le peuple guinéen a au moins eu l'audace de se rassembler pour protester comme cette junte militaire qui au final ne pense pas au peuple mais à lui-même. Nous savions que dès lors qu'il aurait goûté au "PMA", Pouvoir Mal Acquis, il y prendrait goût et ferait exactement ce que l'on reprochait à ses prédécesseurs.
Moussa Dadis Camara a beau être désolé mais il ne ramènera pas les vies innocentes sacrifiées et il est temps que la cour pénale internationale et le TPI réfléchissent à l'immunité présidentielle des dictateurs car faut-il laisser en liberté un homme au titre qu'il est un président autoproclamé - alors même qu'il vient de faire la preuve à la face du monde que c'est un assassin de droit commun ? Non, un vie vaut une vie comme un criminel en vaut un autre, qu'il soit chef d'Etat ou simple citoyen car ce que l'on ne saurait accepter d'un citoyen ordinaire, comment peut-on l'accepter d'un individu simplement du fait qu'il est président ? Le droit international semble mieux  protéger les puissants de ce monde, dictateurs ou non, que les peuples qui ne sont considérés que comme de la boucherie. Voici des écrits qui prouvent que Dadis Camara ne pouvait ne pas être au courant de ce carnage qui avait pour but de faire taire la contestation :
"

Le garde du corps de Dadis impliqué

Impuissant, Dadis ? La thèse ne convainc pas. D’autant que des proches du pouvoir étaient sur le terrain. De hauts responsables au sein des forces de police affirment en effet que les ministres chargés de la sécurité à la présidence, Claude Pivi, et de la lutte contre la drogue et le grand banditisme, Moussa Tiégboro Camara, étaient présents au stade lors des incidents.

Ils signalent en outre que Toumba Diakité, garde du corps du successeur de Lansana Conté, se trouvait également sur les lieux. Le président de la Coordination des organisations de défense des droits de l’Homme de Guinée, Souleymane Bah, confirme : « Il m’a attrapé personnellement par le col et a demandé à ses troupes de me tabasser ».

« Carnage organisé et prémédité »

Pour les mêmes responsables ainsi que plusieurs associations de défense des droits humains le doute n’est donc plus permis. « Ce qui s’est passé était organisé, prémédité. Toumba Diakité est toujours à côté du président. Il ne peut pas l’abandonner pour faire un carnage sans qu’il ne le sache », souligne un activiste.

Surtout que ce sont « 19 camions » de bérets rouges qui auraient quitté le camp Alpha-Yaya-Diallo pour se rendre au stade. Difficile alors de passer inaperçu. Quelle était la mission de ces hommes ? « En tout cas, finit par lâcher un responsable des forces de police sous le couvert de l’anonymat, ils ne sont pas venus pour le maintien de l’ordre mais pour faire ce que j’ai vu. » En somme, éliminer des anti-Dadis et faire taire la contestation grandissante."

 

Le droit ne doit pas être immuable et intangible ; il faut qu'il évolue vers un humanisme plus grand car si les dictateurs se savaient inquiétés en cas de massacres des innocents - notamment quand il s'agit de citoyens sans défense protestant légitimement pour leurs droits, les dictateurs africains ou pas prendraient sept secondes avant d'ordonner d'abattre une vie. Or, sept secondes peuvent sauver ... sept vies et sept vies, c'est déjà beaucoup car une seule vie représente toute l'humanité...

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg